Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

Ton silence assassin

Ne te tais pas. Ne te tais plus.

C’est ton silence assassin de la vérité.

C’est ton silence qui condamne les victimes et justifie leurs meurtres. C’est avec ton silence qu’ils justifieront les bombardements, les infanticides et les centaines de blessés. C’est avec ton silence qu’ils prospèrent eux et leurs politiques racistes d’extermination, et c’est lorsque tu te tais que tu leur donnes raison et que tu acceptes leur État bâti sur la destruction de l’histoire de toute une nation, bâti sur le sang d’innocents qui ont tenté de se défendre, bâti sur les ruines d’un peuple à qui on a refusé le droit de se protéger.

Ton silence sert à justifier la plus grande honte de l’histoire du droit international.

Et ne me parle pas de 48, et de 75. Ne te sens pas obligé d’ouvrir cette plaie pour te justifier. Si ton œil droit te fait mal ça ne minimise pas la blessure que tu as au pied gauche. Tu n’as pas le droit de choisir quand tu es contre le mal, et quand le mal ne te dérange pas.

Et ne te pense pas plus Libanais que moi si tu refuses d’en parler. Je défendrais mon pays de ceux qui cherchent à me le dérober avec ma sueur et mes dents s’il le faut, et ça ne justifiera jamais ce qui se passe à Gaza. Et ça ne justifiera jamais les expulsions à cheikh Jarra, et les attaques à al-Aqsa.

Alors pleure, et crie, et laisse ta souffrance couler. Car là où un enfant périt sous une pluie d’obus, un crime est commis. Là où une famille se retrouve à la rue expulser de sous son propre toit, une injustice est commise. Et là où un croyant se fait tirer dessus dans son lieu de prière, c’est une abomination.

Ne sois pas criminel, ne deviens pas complice.

Crie haut et fort leurs souffrances, car cette douleur est aussi la tienne, celle d’un peuple qui souffre au nom d’intérêts économiques entièrement étrangers, au nom d’une idéologie sanguinaire qui fait l’apologie de la mort, au nom d’une vérité qui n’est pas la sienne. Ça ne t’est pas familier, ça ne te rappelle pas un autre peuple lui aussi victime ?

Oui, cette douleur est aussi la tienne, et celle de tous les peuples opprimés.

Ne te tais pas car tu ne sais pas comment en parler tout en restant libanais. Il suffit d’être fait de chair et d’os, d’avoir un cœur qui bat et un esprit qui pense pour pleurer Gaza.


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Ne te tais pas. Ne te tais plus. C’est ton silence assassin de la vérité. C’est ton silence qui condamne les victimes et justifie leurs meurtres. C’est avec ton silence qu’ils justifieront les bombardements, les infanticides et les centaines de blessés. C’est avec ton silence qu’ils prospèrent eux et leurs politiques racistes d’extermination, et c’est lorsque tu te tais que...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut