Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus au Liban

23 décès et 748 nouveaux cas, le Liban loin de l'immunité collective

"Il n'y a pas de problème que le vaccin AstraZeneca soit administré aux moins de 30 ans", indique le président de la commission parlementaire de la Santé.

23 décès et 748 nouveaux cas, le Liban loin de l'immunité collective

Une bonbonne d'oxygène dans une aile dédiée au coronavirus dans un hôpital au Liban. Photo d'illustration João Sousa

Alors que le confinement pour les fêtes de Pâques orthodoxe a pris fin ce matin à 5h, le Liban a enregistré 23 décès et 748 nouveaux cas de coronavirus durant les dernières 24 heures, selon le rapport publié mardi soir par le ministère de la Santé. Ce bilan quotidien porte à 529.205 le nombre cumulé des cas enregistrés depuis février 2020, parmi lesquels figurent 7.368 décès et 472.133 guérisons. Parmi les cas toujours actifs, on dénombre 1.101 patients hospitalisés, dont 169 en soins intensifs. Le taux de propagation par rapport au nombre de tests effectués au cours des 14 derniers jours est de 10%.

Commentant les derniers indicateurs de la pandémie dans le pays, la coprésidente de la commission nationale chargée du suivi du Covid-19, Petra Khoury, a souligné lundi que la situation sanitaire commençait à s'améliorer, deux mois et demi après le lancement de la campagne de vaccination. Mais le président du comité national en charge de la campagne de vaccination, le Dr Abdel Rahman Bizri, ne s'était pas montré aussi optimiste. Il avait affirmé lundi que la situation épidémiologique du Liban demeurait critique, notamment au vu du faible nombre de vaccinations, et que l'immunité collective était encore loin d'être atteinte. Le président de la commission parlementaire de la Santé, le député Assem Araji a lui aussi indiqué mardi lors d'une réunion que "si environ 4 millions et demi de personnes ne sont pas enregistrées sur la plateforme (nationale de vaccination), nous n'aurons pas d'immunité collective".

Lire aussi

Les rendez-vous de vaccination annulés seront reprogrammés à partir d’aujourd’hui

Depuis mi-février, le Liban a réceptionné 469.170 doses du vaccin Pfizer/BioNTech, à raison d'une cargaison quasiment hebdomadaire de quelque 30.000 doses. Des vaccins produits par AstraZeneca/Oxford sont également arrivés, ainsi qu'un don de 50.000 doses du vaccin chinois Sinopharm. Le vaccin russe Spoutnik V est pour sa part importé par le secteur privé, mais certaines livraisons prévues se font toujours attendre.

Le vaccin AstraZeneca

Alors que le vaccin AstraZeneca est réservé normalement aux plus de trente ans au Liban, suivant le modèle des recommandations émises au Royaume-Uni pour limiter les risques d'effets secondaires, des messages ont été envoyés lundi à des enseignants et journalistes, désormais prioritaires, afin de se faire immuniser. Contacté par L'Orient-Le Jour, le Dr Bizri a précisé qu'il s'agissait d'une "erreur technique", que les rendez-vous pris seraient annulés et que les personnes de moins de 30 ans se feront bien vacciner avec un autre produit que l'AstraZeneca.

La commission parlementaire de la Santé, présidée par le député Assem Araji, s'est réunie aujourd'hui pour discuter du vaccin AstraZeneca, dont l'utilisation a provoqué au niveau mondial l'apparition de cas rares, mais graves, de caillots sanguins.

Dans le Commerce du Levant

Pourquoi la vaccination privée au Liban n’est pas la panacée

"Il existe des recommandations internationales qui disent que ce vaccin peut être administré aux personnes âgées entre 55 et 64 ans. Il y a d'autres recommandations qui disent aussi qu'il peut être administré aux plus de trente ans, a rappelé M. Araji. Selon Petra Khoury et le Dr Eid Azar (chef du service des maladies infectieuses à l’Hôpital Saint-Georges), il n'y a pas de problème que le vaccin soit administré aux moins de 30 ans". Il a aussi indiqué qu'une fois "la vaccination de ceux qui ont entre 55 et 64 ans terminée, la vaccination des 30 ans et plus va commencer". Le président de la commission parlementaire de la Santé a aussi précisé que "si le vaccin AstraZeneca a provoqué des cas de thromboses, le pourcentage reste très faible, et représente une personne sur 600.000". Il a dans ce cadre indiqué qu'AstraZeneca devrait fournir au Liban 130.000 vaccins. La société Pfizer doit quant à elle fournir 900.000 vaccins en mai et juin, et 750.000 vaccins en juin et juillet.

Par ailleurs, le député a révélé que selon les derniers chiffres", 1.250.000 personnes se sont enregistrées jusqu'à présent sur la plateforme nationale de vaccination, soit 20% du nombre de résidents au Liban". "C'est un chiffre faible, a-t-il ajouté. Si environ 4 millions et demi ne sont pas enregistrés sur la plateforme, nous n'aurons pas d'immunité collective".

Une nouvelle commission 

En outre, une commission en charge du suivi des effets indésirables des vaccins a été mise en place sous la présidence de Rita Karam. Alors que les autorités sont critiquée par les experts pour leur mise en place de nombreuses commissions en charge des questions liées au coronavirus, le ministre sortant de la Santé, Hamad Hassan, a affirmé que cette nouvelle commission a été créée "par souci de transparence". À l'issue d'une réunion de cette commission, il a appelé les résidents qui ressentent des effets secondaires après leur vaccination à le signaler aux autorités, notamment à travers le numéro 1214. Quant à Rita Karam, elle a fait savoir que depuis le début de la campagne de vaccination, cinq décès suspects ont été signalés et sont en cours d'investigation.

Le pays a été confiné lors des fêtes de Pâques catholique et orthodoxe, et un couvre-feu est en cours durant tout le mois de ramadan. Un nouveau confinement devrait également être imposé durant la fête du Fitr, qui doit marquer la fin du jeûne, d'ici une dizaine de jours.  Mais déjà durement éprouvées par la crise économique et financière qui frappe le Liban depuis l'été 2019, les organismes économiques qui regroupent les patrons libanais, ont appelé les autorités à ne pas boucler le pays lors du Fitr, mettant en avant les conséquences négatives d'une telle fermeture sur l'activité du secteur des services.

Enfin, sur le plan des vols internationaux, la compagnie aérienne libanaise Middle East Airlines (MEA) a annoncé mardi que suite à une demande de l'autorité de l'aviation civile de Dubaï, tous les passagers en provenance du Liban et à destination de l'émirat, doivent être munis à partir du 10 mai d'un test PCR négatif ne datant pas de plus de 72h, avec un code QR. Les rapports en anglais et en arabe sont acceptés par les autorités de Dubaï. La MEA s'assurera de la présence de ces documents avant le départ des voyageurs depuis Beyrouth. Ceux-ci peuvent écrire à la compagnie à l'adresse e-mail suivante : [email protected], ou se rendre sur son site www.mea.com.lb ou encore appeler au 01-629999.


Alors que le confinement pour les fêtes de Pâques orthodoxe a pris fin ce matin à 5h, le Liban a enregistré 23 décès et 748 nouveaux cas de coronavirus durant les dernières 24 heures, selon le rapport publié mardi soir par le ministère de la Santé. Ce bilan quotidien porte à 529.205 le nombre cumulé des cas enregistrés depuis février 2020, parmi lesquels figurent 7.368 décès et...

commentaires (1)

Mais personne n'a encore relevé l'absurdité de ces chiffres officiels sur les statistiques Covid et l'amateurisme des soit-disant comité d'experts en la matière?... On nous bombarde depuis des mois avec des chiffres de prés de 600 patients presqu'en permanence aux soins intensifs (J'avais même posé la question dans un commentaire x quelques semaines que ça n'avait aucun sens et combien de lits de SI on compterait au Liban etc...) et là, paf, pour la 1ère fois on nous parle de seulement 169 cas aux SI: donc d'un seul coup, plus de 350 lits de SI se seraient libérés? ou qu'on se moque du monde avec des chiffres bidons ou qu'on mélange que tout patient avec un peu d'oxygéne et un moniteur serait considéré SI et que quelqu'un ne sait pas de quoi on parle...De plus qu'on arrête de nous assommer avec des chiffres contradictoires tels que, ça va mieux, un autre moins bien et un 3ème que la pandémie est encore bien sérieuse... Ces chiffres de proportions de cas positifs par rapport aux tests effectués en baisse est de la pure stupidité car, et d'un le nombre de tests effectués est en baisse et le cas de patients hospitalisés et la mortalité quotidienne sont encore très élevés pour un pays de 4 millions d'habitants... Ensuite faire un comité spécial pour le suivi des effets secondaires des vaccins est de la pure arrogance, alors que ces données sont très claires dans le monde et cessons d'ëtre plus royalistes que le roi!

Saliba Nouhad

19 h 49, le 04 mai 2021

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Mais personne n'a encore relevé l'absurdité de ces chiffres officiels sur les statistiques Covid et l'amateurisme des soit-disant comité d'experts en la matière?... On nous bombarde depuis des mois avec des chiffres de prés de 600 patients presqu'en permanence aux soins intensifs (J'avais même posé la question dans un commentaire x quelques semaines que ça n'avait aucun sens et combien de lits de SI on compterait au Liban etc...) et là, paf, pour la 1ère fois on nous parle de seulement 169 cas aux SI: donc d'un seul coup, plus de 350 lits de SI se seraient libérés? ou qu'on se moque du monde avec des chiffres bidons ou qu'on mélange que tout patient avec un peu d'oxygéne et un moniteur serait considéré SI et que quelqu'un ne sait pas de quoi on parle...De plus qu'on arrête de nous assommer avec des chiffres contradictoires tels que, ça va mieux, un autre moins bien et un 3ème que la pandémie est encore bien sérieuse... Ces chiffres de proportions de cas positifs par rapport aux tests effectués en baisse est de la pure stupidité car, et d'un le nombre de tests effectués est en baisse et le cas de patients hospitalisés et la mortalité quotidienne sont encore très élevés pour un pays de 4 millions d'habitants... Ensuite faire un comité spécial pour le suivi des effets secondaires des vaccins est de la pure arrogance, alors que ces données sont très claires dans le monde et cessons d'ëtre plus royalistes que le roi!

    Saliba Nouhad

    19 h 49, le 04 mai 2021

Retour en haut