Rechercher
Rechercher

Société - Pandémie

Début aujourd’hui de la deuxième phase de déconfinement

Le bilan des décès des suites du Covid-19 était lourd le week-end écoulé, avec 83 patients ayant perdu leur bataille contre la maladie, parmi lesquels le président du syndicat des propriétaires de stations-service au Liban, Sami Brax. En deux jours également, 4 008 nouvelles contaminations ont été enregistrées, avec un taux de positivité aux tests de dépistage de 18,3 %, un chiffre en baisse depuis plusieurs jours. Ces chiffres font grimper à 355 056 le nombre cumulé des cas au nombre desquels 4 340 décès et 268 071 guérisons. Parmi les cas toujours actifs, 2 206 personnes sont hospitalisées, dont 935 en soins intensifs.

Pour enrayer l’épidémie, le Liban a lancé il y a une semaine sa campagne nationale de vaccination. Samedi, un second lot du vaccin Pfizer/BioNTech de 31 500 doses a été réceptionné. Parallèlement, la deuxième phase du déconfinement progressif entamé il y a deux semaines débutera aujourd’hui.

Lors de cette seconde phase, le couvre-feu total restera en vigueur, mais de nouveaux secteurs pourront donc rouvrir leurs portes, selon les modalités suivantes :

– Les blanchisseries, les agences de voyages, les concessionnaires automobiles et les fleuristes, de 9h à 17h ;

– Les garages et revendeurs de pièces automobiles détachées et les lave-autos de 8h à 17h ;

– Les magasins de produits agricoles et vétérinaires de 7h à 15h ;

– Les chantiers de construction (bureaux d’ingénierie exclus) peuvent reprendre et les ouvriers se trouver sur le chantier de 8h à 17h. Ces derniers devront présenter l’autorisation du chantier, qui doit être obtenue via la plateforme IMPACT et leur carte d’identité, lors de leurs déplacements.

– Les sports individuels de plein air et qui n’impliquent aucun contact physique direct pourront reprendre, comme le golf, le tennis, le triathlon, le cyclisme, le motocyclisme, l’équitation, le tir, la pétanque, le tir à l’arc, les randonnées, le parapente, le ski nautique, la natation et le canoë-kayak. La pratique de ces sports sera limitée entre 9h à 17h. L’ensemble des terrains sportifs en intérieur resteront fermés.

Les secteurs cités sont autorisés à reprendre leurs activités à condition de travailler à 40 % de leur capacité. Les employés devront passer un test PCR tous les 30 jours et devront présenter, lors de leurs déplacements, leur carte d’identité et une autorisation de sortie obtenue via la plateforme IMPACT. Il sera toujours interdit lors de cette phase aux plus de 60 ans de se rendre sur leur lieu de travail.

Par ailleurs, toute personne souhaitant se rendre dans ces établissements devra également se munir d’une autorisation de sortie.

Pour ce qui est des industries et du secteur bancaire, qui avaient déjà rouvert leurs portes lors de la première étape du déconfinement, les conditions déjà en vigueur devront être respectées, mais le nombre d’employés présents sur les lieux a été revu à la hausse :

– 50 % des employés pourront être présents dans les usines (industrie pharmaceutique exclue) ;

– 60 % des employés pourront être présents dans l’industrie pharmaceutique ;

– 50 % des employés de banque pourront se rendre sur leur lieu de travail.

Les établissements de ces différents secteurs doivent continuer à obtenir une autorisation d’ouverture, via la plateforme IMPACT.

Commentant la campagne de vaccination, le ministre sortant de la Santé Hamad Hassan a indiqué que le mohafazat de Baalbeck-Hermel connaissait un des taux les plus bas d’inscription sur la plateforme de vaccination, s’élevant à 2 % de l’ensemble des enregistrements, après le Akkar (1,6 %). Il a exprimé l’espoir que ces chiffres augmenteraient et appelé les autorités locales à aider les habitants à s’inscrire, surtout les personnes âgées. Il a en outre rappelé que la vaccination, conformément à la stratégie mise en place, vise à « protéger toute la société, qu’il s’agisse des Libanais ou des résidents étrangers ».

Dans ce contexte, le directeur de l’hôpital Mahmoud Hamchari, le Dr Riyad Abou el-Aïnaïn, a déclaré que « le premier groupe du personnel soignant palestinien et des Palestiniens travaillant dans le secteur de la santé dans tous les camps du Liban ont été vaccinés », a rapporté notre correspondant au Liban-Sud Mountasser Abdallah. Un processus qui doit se poursuivre cette semaine.


Le bilan des décès des suites du Covid-19 était lourd le week-end écoulé, avec 83 patients ayant perdu leur bataille contre la maladie, parmi lesquels le président du syndicat des propriétaires de stations-service au Liban, Sami Brax. En deux jours également, 4 008 nouvelles contaminations ont été enregistrées, avec un taux de positivité aux tests de dépistage de 18,3 %,...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut