Rechercher
Rechercher

Culture - Exposition

Ces « Artists of Beirut » qui rendent hommage à leur ville

Du 17 au 20 décembre, 10 artistes beyrouthines exposent, au cœur d’Achrafieh*, leurs œuvres spécialement réalisées sur le thème de leur ville blessée, meurtrie mais toujours vivante, chaleureuse et inspirante. Derrière cette initiative, deux femmes, Carole Ayoub et Yara Jahchan, nous parlent de leur projet solidaire et positif.

Ces « Artists of Beirut » qui rendent hommage à leur ville

Carole Ayoub et Yara Jahchan, les initiatrices d’Artists of Beirut, devant le pop-up store de l’événement à Achrafieh. Photo DR

Participer au soutien de l’économie créative libanaise à travers la promotion d’artistes et artisans créateurs contemporains. Et donner une image positive du Liban, en dépit du marasme économique, politique et social dans lequel il est englué depuis des mois. Tels sont les objectifs de l’initiative Artists of Beirut enclenchée par Carole Ayoub et Yara Jahchan en pleine période de confinement.

La première, consultante en marketing et innovation, cherchait à mettre à profit ce temps mort « pour participer à l’effort collectif au niveau sociétal », dit-elle. Ayant constaté le nombre important d’initiatives qui s’adressaient déjà aux familles défavorisées, elle choisit de se tourner vers les artistes, « qui finalement sont des microentrepreneurs souffrant de la crise eux aussi », signale-t-elle. Avec une amie, Yara Jahchan, diplômée en histoire de l’art et muséologie de l’École du Louvre à Paris, elles décident toutes deux de mettre leurs domaines de compétence au service de la promotion des talents émergents et encore hors galerie. « En les aidant d’abord à articuler leur intention, le message que véhicule leur travail, puis en les présentant au public via une campagne de courtes vidéos diffusées sur les réseaux sociaux. »

Promotion en ligne

Lancée fin octobre, sur Instagram et Facebook, la première édition d’Artists of Beirut est consacrée aux femmes artistes. « Ces dernières ont joué un rôle prépondérant au cours de cette année particulièrement difficile. Et cela autant au sein de la révolution qu’au niveau social, avec toutes les actions solidaires qu’elles ont initiées ou même dans le domaine artistique où elles se sont montrées également très actives », soutient Carole Ayoub.

10 artistes femmes et un hommage spécial pour la capitale meurtrie pour la première sélection d’Artists of Beirut. Photo DR

« Mais alors qu’à l’origine notre projet se limitait à la promotion en ligne, l’explosion du 4 août a été la goutte qui a fait déborder le vase. Il fallait entreprendre quelque chose de particulier pour rendre hommage à Beyrouth et marquer notre attachement au relèvement de cette ville phénix. C’est de là qu’est née l’idée d’une collection spécialement dédiée à la ville meurtrie réalisée par les 10 artistes de la sélection et qu’on a voulu présenter en exposition physique dans un pop-up store (gracieusement prêté par un ami) au cœur d’Achrafieh. »

Exposition physique...

Outre la vingtaine de pièces, entre peintures, sculptures, papier mâché, céramique et mosaïque – signées d’artistes jouissant déjà d’une petite notoriété (à l’instar de Nevine Matar, Sandra Sahyoun ou encore Nada Matta) et d’autres au potentiel à découvrir (comme la sculptrice sur cuivre oxydé Michèle Zéhil) – de la collection Tribute to Beirut, l’exposition présente également une seconde sélection baptisée Beirut Stories. « Il s’agit d’œuvres produites par les mêmes artistes avant la fatidique date du 4 août, mais qui répondent au thème de Beyrouth. »

... Et conversations diffusées en live

Cette ville inspiratrice des arts, autant en phase de « révolution » que dans sa « résilience », fera d’ailleurs l’objet de conversations avec les artistes qui ont traité l’une ou l’autre de ces deux thématiques. La première, modérée par Belinda Ibrahim, aura lieu le vendredi 18 décembre à 16h et la seconde, animée par Nanette Ziadé, se tiendra le dimanche 20 à la même heure. Afin de respecter les mesures sanitaires et la distanciation requises, le public sur place sera limité à une dizaine de personnes, et les deux rencontres seront diffusées en live via Instagram et Facebook.

Lire aussi

« Pour aider les artistes à revenir à leurs studios, centres, écoles, musées et théâtres »


Enfin, et comme il était évident de soutenir Beyrouth à travers cet événement, 20 % des revenus des ventes iront à l’association Bab wa Shoubback qui contribue à la restauration des maisons détruites à la suite de la double explosion au port. « C’est d’ailleurs dans cette optique que nous avons instauré pour la collection Tribute to Beirut uniquement un mécanisme d’offre privée qui permettra à l’acheteur d’évaluer lui-même la valeur créative de l’œuvre à partir d’un prix minimum. Une manière d’encourager, au moyen d’offres généreuses, à la fois les artistes et l’ONG active sur le terrain de la reconstruction. » Une initiative d’art et de solidarité sur plusieurs niveaux…

*Tribute to Beirut, exposition pop-up, Achrafieh, rue de l’Indépendance, face à Exotica, du 17 au 20 décembre, de 11h à 19h.

Les participantes de A à Z

Les artistes qui participent à l’événement sont : Marie Achkar, Pauline Avedissian, Hala Dabaji, Nada Matta, Nevine Mattar, Nicole Mezher, Najwa Nahas, Sandra Sahyoun, Lara Youakim et Michèle Zéhil.


Participer au soutien de l’économie créative libanaise à travers la promotion d’artistes et artisans créateurs contemporains. Et donner une image positive du Liban, en dépit du marasme économique, politique et social dans lequel il est englué depuis des mois. Tels sont les objectifs de l’initiative Artists of Beirut enclenchée par Carole Ayoub et Yara Jahchan en pleine période de...

commentaires (1)

Bonne chance et bon courage ????

Eleni Caridopoulou

17 h 57, le 16 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Bonne chance et bon courage ????

    Eleni Caridopoulou

    17 h 57, le 16 décembre 2020

Retour en haut