Rechercher
Rechercher

Société - FRANCOPHONIE

« L’université peut aider le Liban à sortir de la crise »

L’Agence universitaire de la francophonie a mis en œuvre un plan d’aide au pays du Cèdre d’une valeur supérieure à un million d’euros.

« L’université peut aider le Liban à sortir de la crise »

Le recteur de l’AUF, le professeur Slim Khalbous, a annoncé lors de sa visite au Liban un vaste plan d’aide pour le Liban en réponse à la crise qui affecte également les universités du pays. Photo DR

Le recteur de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), le professeur Slim Khalbous, en visite officielle au Liban du 7 au 9 décembre, a annoncé hier, au cours d’une conférence de presse organisée à l’hôtel Smallville, à Badaro, un « Plan AUF pour le Liban », en réponse à la grave crise économique qui pèse de tout son poids sur les universités libanaises. Ce plan, conçu pour certaines composantes en concertation avec les autorités éducatives et scientifiques du Liban, a une valeur de plus d’un million d’euros. Il s’agit d’une mobilisation exceptionnelle du premier réseau universitaire au monde – l’AUF compte plus de 1 007 établissements universitaires et de recherche dans 119 pays – qui se dit convaincu de la nécessité de « conserver le potentiel universitaire et scientifique du Liban », essentiel pour « produire les compétences et les qualifications socioprofessionnelles » nécessaires au relèvement du pays du Cèdre.

« C’est la première fois que l’AUF a un plan dédié à un pays. Nous pensons que c’est notre rôle d’accompagner le Liban dans ces moments difficiles. Nous sommes convaincus d’abord du rôle important du Liban dans la francophonie et par solidarité, car c’est un pays ami », indique le professeur Khalbous.

Articulé autour de cinq axes – le développement du numérique, le développement de l’entrepreneuriat, la formation des formateurs, la recherche et les actions de solidarité –, ce plan vient compléter les projets en cours de l’AUF et appuie l’intégralité du secteur éducatif, de l’enseignement primaire et secondaire jusqu’à la recherche scientifique. Il comprend un soutien à la qualité de l’éducation, à la professionnalisation des enseignants et aux formations pédagogiques à distance au bénéfice du secteur public de l’éducation scolaire. « Nous accompagnons les écoles primaires et secondaires dans l’amélioration du niveau de leurs enseignants. Une formation à la carte coconstruite avec les établissements en fonction de leurs besoins », souligne le professeur Khalbous.

L’AUF renforcera également ses projets d’aide à l’entrepreneuriat étudiant et augmentera l’allocation versée aux doctorants libanais déjà boursiers de l’agence. Une hausse « qui se traduira pour la majorité d’entre eux par un doublement de la bourse de mobilité doctorale ».

Un campus connecté au bénéfice des étudiants libanais

Par ailleurs, l’AUF inaugurera bientôt à Beyrouth, en collaboration avec le ministère français de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, un campus connecté au bénéfice d’étudiants libanais en situation de vulnérabilité. Les membres libanais de l’AUF auront également un accès gratuit aux données numériques des universités canadiennes.

Et pour soutenir les jeunes Libanais qui poursuivent leurs études en France, l’AUF a mis en place un quota exceptionnel de 30 % de la capacité totale des chambres à la Maison des étudiants de la francophonie à Paris, avec prise en charge.

D’un autre côté, convaincue de l’importance de la recherche pour « répondre au contexte de crise et assurer la résilience du système scientifique national », l’AUF apportera son soutien à des projets scientifiques à impact national combinant appui à la recherche et mobilités doctorales. « Nous encourageons les recherches liées aux spécificités libanaises qui offrent des solutions aux grandes problématiques auxquelles fait face le pays. Nous sommes convaincus que l’université peut être au service du pays pendant une crise », estime le recteur de l’AUF.

Toujours dans le cadre de son plan d’aide, l’AUF a mis en place des soutiens auprès de ses membres sous la forme d’exonérations de cotisation et a consenti un geste exceptionnel de solidarité envers ses personnels libanais, dont certains ont été affectés par la double

explosion du 4 août. « C’est un acte symbolique mais important pour montrer à nos universités notre solidarité », indique encore le Pr Khalbous.

Les projets du Plan AUF pour le Liban sont mis en œuvre avec les membres et partenaires libanais de l’agence, et pour certains, avec le soutien de partenaires internationaux : Organisation internationale de la francophonie, ministères français de l’Europe et des Affaires étrangères ainsi que de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Agence française de développement, Union européenne.

Slim Khalbous, qui a occupé le poste de ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique en Tunisie entre 2016 et 2019, conclut : « Le Liban a toujours misé sur l’éducation. Nous pensons qu’il peut être le leader de la francophonie scientifique dans la région. » Et affirmant sa satisfaction de pouvoir contextualiser les services de l’AUF pour répondre aux besoins du Liban, il ajoute : « La solution à la crise n’est pas simple. Et ce ne sont pas les politiques qui vont la trouver seuls. L’université a un autre rôle que la formation. Je suis convaincu qu’elle peut aider le Liban à sortir de la crise. »


Le recteur de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF), le professeur Slim Khalbous, en visite officielle au Liban du 7 au 9 décembre, a annoncé hier, au cours d’une conférence de presse organisée à l’hôtel Smallville, à Badaro, un « Plan AUF pour le Liban », en réponse à la grave crise économique qui pèse de tout son poids sur les universités libanaises. Ce...

commentaires (1)

Tient maintenant la Tunisie se mêle du Liban , j'ai bien compris ?

Eleni Caridopoulou

18 h 26, le 08 décembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Tient maintenant la Tunisie se mêle du Liban , j'ai bien compris ?

    Eleni Caridopoulou

    18 h 26, le 08 décembre 2020

Retour en haut