Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Ahmad Hariri accuse les FL de mener une offensive contre Saad Hariri

La formation de Samir Geagea se dit "surprise" par la série de tweets du secrétaire général du courant du Futur.


Ahmad Hariri accuse les FL de mener une offensive contre Saad Hariri

Le secrétaire général du courant du Futur, Ahmad Hariri. Photo d'archives OLJ.

Le bureau de presse des Forces libanaises et le secrétaire général du courant du Futur, Ahmad Hariri, se sont lancés dimanche dans un échange d'accusations. M. Hariri accuse notamment les FL d'attaquer le chef du courant du Futur et Premier ministre désigné Saad Hariri, affirmant que leurs positions "découlent du rêve" du chef des Forces libanaises Samir Geagea d'accéder à la présidence. 

Dans une série de Tweets, Ahmad Hariri a accusé "des députés et anciens ministres des FL d'opérer sur une ligne d'attaque contre Saad Hariri". "A toutes les voix qui parient sur le vide pour arriver à la présidence nous disons : nous sommes à la hauteur en tout temps et en tous lieux et les informations mensongères ne changeront en rien la vérité, a-t-il écrit. Samir Geagea peut rêver de la présidence mais qu'il ne rêve pas que nous signons sur l'agenda politique et apolitique de Meerab. Nous serons à l'affût de tout projet qui conduirait le Liban à la division et à la ruine"

Les Forces libanaises se sont dites "surprises par la série de tweets de Ahmad Hariri" et lui ont demandé de fournir "ne serait-ce qu'une seule déclaration des FL attaquant Saad Hariri". "En réalité, les députés et ministres FL ont une position qui représente celle de la majorité des Libanais et selon laquelle il n'y aura de salut qu'avec un gouvernement complètement nouveau formé sur des bases différentes, peut-on lire dans le communiqué des FL. De toute façon, notre position finale relative au gouvernement sera prise après sa formation mais ce que nous voyons jusqu'à aujourd'hui n'est pas du tout rassurant". "Vous confondez entre la position politique que chaque parti est en droit de prendre sur la base de ses convictions nationales et politiques, et l'attaque contre le président Saad Hariri, qui n'a pas eu lieu", est-il ajouté.

"Accusation totalement fausse"

"Vous avez aussi indirectement accusé les FL de parier sur le vide pour arriver à la chaise de Baabda, mais dites-nous, ne vivons nous pas déjà dans le vide ? Vous avez laissé entendre que les positions des FL découlaient du rêve de présidence de Samir Geagea. Si Geagea rêvait réellement de la présidence, sa position politique aurait été complètement différente de ce qu'elle est actuellement. Votre accusation selon laquelle Samir Geagea brigue la présidence est totalement fausse", concluent les FL. 

"Nous allons fermer les yeux sur la campagne menée par le site web Nehna Adda des FL contre le Premier ministre Hariri et les mensonges qu'il propage quotidiennement, mais il est utile de rappeler au bureau de presse des FL les propos tenus hier par l'ancien ministre Ghassan Hasbani, répond alors Ahmad Hariri sur Twitter. "Comment pouvez-vous expliquer que M. Hasbani dise que le Premier ministre Hariri a refusé d'entendre que les gens lui ont dit: "Nous ne voulons pas de vous".  Et comment le bureau de presse peut-il expliquer la campagne des députés des FL concernant la formation du gouvernement et leur insistance selon laquelle le Premier ministre Hariri forme un gouvernement de quotas, a-t-il ajouté rappelant que "le Premier ministre Hariri a déclaré à plusieurs reprises qu'il travaillait pour un gouvernement d'experts non partisans". 

Les FL ont indiqué que la page Facebook Nehna Adda ne relève pas du parti. 

Le 22 octobre, Saad Hariri, qui a déjà été trois fois Premier ministre, s'était engagé à former "rapidement" un "gouvernement d'experts" pour lancer "des réformes économiques, financières et administratives" en accord avec "l'initiative française". Cette dernière avait été lancée par le président français Emmanuel Macron qui s'est rendu à Beyrouth deux jours après l'explosion dévastatrice du 4 août au port de Beyrouth, puis y est retourné un mois plus tard. Mais jusqu'à présent, M. Hariri n'a toujours pas réussi à mettre sur pied son équipe, en raison des traditionnelles et interminables tractations politiques autour du partage des portefeuilles ministériels.

Lors d'un séminaire organisé samedi à Meerab, Samir Geagea a rappelé que les FL "ne sont alliées à personne aujourd'hui mais ne boycottent personne non plus". "Les solutions sérieuses et nécessaires sont soit la formation d'un gouvernement véritablement nouveau qui travaille d'une manière nouvelle, ou la tenue de législatives anticipées, ou même les deux ensembles. Mais ce qui se passe actuellement ne correspond absolument pas à cela. Ils forment un gouvernement de la même manière que les précédents et refusent d'aller vers des législatives anticipées", a déploré le chef des FL.


Le bureau de presse des Forces libanaises et le secrétaire général du courant du Futur, Ahmad Hariri, se sont lancés dimanche dans un échange d'accusations. M. Hariri accuse notamment les FL d'attaquer le chef du courant du Futur et Premier ministre désigné Saad Hariri, affirmant que leurs positions "découlent du rêve" du chef des Forces libanaises Samir Geagea d'accéder à la...

commentaires (11)

Nous allons leur dire de dégager et après que se passera-t-il sinon le vide ! Essayons quelque chose car aucun de nos anciens dirigeants ne laissera faire. Hariri passe et le revolution s’engouffre tel un cheval de Troie empêchant toutes velléités de ramener le passé

PHENICIA

23 h 32, le 08 novembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Nous allons leur dire de dégager et après que se passera-t-il sinon le vide ! Essayons quelque chose car aucun de nos anciens dirigeants ne laissera faire. Hariri passe et le revolution s’engouffre tel un cheval de Troie empêchant toutes velléités de ramener le passé

    PHENICIA

    23 h 32, le 08 novembre 2020

  • C'est tellement affligeant que ça ne mérite aucun commentaire...

    mokpo

    22 h 54, le 08 novembre 2020

  • Y a pas déjà assez de problèmes? Pour en créer de nouveaux stupides, stériles et qui ne concernent QUE les partisans des uns et des autres?? Bon sang..dégagez et laissez le liban à ceux qui se sont révoltés. Hariri commet des bêtises au fil des années aussi énormes qu'ubuesques...Il joue sur tous les plans, il attaque Assad puis va voir Assad. Il attaque HN mais se soumet à son Diktat. Avec Berri, c'est "tu me donnes, je te donne": Ordre du jour au gouvernement pour des décisions lucratives qui doivent interesser ces 2 là...L'autre au parlement les fait passer par des lois ou décrets?? sans doute?. Stop aux magouilles svp. Geagea doit aussi se décider: Soit ses députés démissionnent s'ils sont anti pouvoir soit il fait partie de la classe politique. C comme Bassile qui se veut "Mr Propre" alors qu'il est accusé de corruption par les libanais et même les USA aujourd'hui. Stop aux pourris qui se fichent des libanais. Le liban n'est pas assez MATURE pour s'auto-diriger. Une grosse erreur qu'était cette "indépendance". Le liban n'est pas prêt pour s'autogérer.

    radiosatellite.online

    22 h 21, le 08 novembre 2020

  • C’est le tour du factotum du Mollasson du Sérail de débiter les niaiseries du Futur. Je croyais qu’il avait été banni ou je me trompe de personnage. Il a juste oublié que son Maître a été plus d’une fois PM et il n’a rien réalisé à part enfoncer d’avantage le pays dans la dette publique. Il a aussi oublié que son Maître a démissionné suite au soulèvement populaire du 17 octobre 2019 et il se présente à présent comme un sauveur. Il oublie que son Maître a échoué dans tout ce qu’il a entrepris à ce jour.

    Liberté de Penser

    20 h 42, le 08 novembre 2020

  • De fausses prétentions à but non innocent. Sans aucune preuve. Ce n'est pas de la politique, mais, accusations infondées. Ça ne rachète pas en tout cas Hariri.

    Esber

    19 h 09, le 08 novembre 2020

  • Ho,la la on devient susceptible et on monte aux créneaux tout de suite pour défendre l’indéfendable? Hariri a failli à son engagement au peuple en acceptant d’office les conditions du HB et Berry et s’est mis lui même des bâtons dans ses roues comme un grand. Soit on forme un gouvernement soit on laisse le vide. On ne peut pas combler le vide par des bouches trous qui ont mené le pays à sa faillite et prétendre bien faire son travail. Alors la position des FL est honorable. Abat les traitres intéressés qui vendent leur âme au diable pour des fins personnelles.

    Sissi zayyat

    18 h 27, le 08 novembre 2020

  • Chacun ses calculs et la politique n'y échappe pas, querelles inutiles par ces temps difficiles, mais il faut croire qu'au Liban même sur son lit de mort (je parle du Liban) on continue à se tirer dans les pattes comme des gosses à la récréation, à la différence que les querelles politiques détruisent un pays et ses rêves. Une chose est certaine Saad Hariri ne formera pas un gouvernement indépendant dans la mesure où dès le départ il a accepté que le Barbu et son porte étendard obtiennent d'emblée le ministère qu'ils convoitent et que tous les autres veulent le même traitement. Au mieux il formera un gouvernement de carnaval où les ministres portent un masque de circonstance afin, pensent-ils qu'on ne reconnaisse pas à qui ils sont affiliés et qui les a imposé.

    Zeidan

    18 h 18, le 08 novembre 2020

  • HARIRI A PROMIS AU PEUPLE UN GOUVERNEMENT D,EXPERTS NON PARTISANS CAD INDEPENDANTS OR JUSQU,AUJOURD,HUI IL SE LAISSE INFLUENCER PAR LES INTIMIDATIONS DES UNS ET LES MENACES SOUS TABLE DES AUTRES ET MARCHANDE AVEC EUX CONTRAIREMENT A SA PROMESSE. LES F.L. NE FONT QUE RECLAMER CE QU,IL A PROMIS AU PEUPLE ET AU PRESIDENT MACRON. HARIRI, UN GOUVERNEMENT COMME PROMIS SINON VAUT MIEUX RENDREB LE TABLIER AUJOURD,HUI QU,ETRE OBLIGE A LE REFAIRE SOUS LA PRESSION DE LA RUE. LE PEUPLE S,EST APPAUVRI. LE PEUPLE A FAIM. LE PEUPLE RECLAME SES ECONOMIES D,UNE VIE VOLEES PAR LES BANQUIERS ET LEURS COMPLICES LES GOUVERNANTS. AYEZ TOUJOURS CA EN TETE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 17, le 08 novembre 2020

  • Quelle honte

    Eleni Caridopoulou

    18 h 10, le 08 novembre 2020

  • Mais qu'est ce qu'il Tweet cet enfant ? Son Saad ne peut changer ses habitudes. Non pas les FL qui sont très corrects avec leurs principes, mais tous les libanais ne peuvent prendre au sérieux son cousin (vivent les liens familiaux), qui est en train de faire tout à fait le contraire de l 'initiative française. A vrai dire, le gouvernement Diab reste mieux que celui qui est prévu.

    Esber

    18 h 08, le 08 novembre 2020

  • Il est très beau...ce Mr quand il déclare "Nous serons à l'affût de tout projet qui conduirait le Liban à la division et à la ruine" Qui est-il pour se lancer dans une telle expertise, à part le fait de partager l,homonymie avec un homme qui, déjà à trois reprises à eu l'occasion de nous gouverner, avec les résultats que l'on connaît et qui cherche une nouvelle fois à nous concocter une tambouille dont seuls "nos politiciens connaissent la recette.. il ferait mieux de retourner à ses pages de dactylo...

    c...

    18 h 01, le 08 novembre 2020

Retour en haut