Rechercher
Rechercher

Liban

Décès du footballeur Mohammad Atwé, blessé fin août par une balle perdue

Le joueur avait été gravement blessé à la tête, vraisemblablement suite à des tirs en l'air lors des funérailles de l'une des victimes de la double explosion du 4 août.

Décès du footballeur Mohammad Atwé, blessé fin août par une balle perdue

Le footballeur libanais Mohammad Atwé. Photo tirée de la page Facebook du club Ansar @AlAnsarFC.Official

Le footballeur libanais Mohammad Atwé, qui comptait quelques sélections en équipe nationale, est décédé vendredi des suites de ses blessures, un mois après avoir été touché à la tête par une balle perdue, dans le sud de Beyrouth.

Le 21 août, le joueur de 33 ans avait été grièvement blessé alors qu'il se trouvait dans le quartier Cola, vraisemblablement suite à des tirs en l'air lors de funérailles de l'une des victimes de la double explosion meurtrière de Beyrouth le 4 août dernier, dans un quartier voisin. Sa famille a exigé une enquête approfondie sur les circonstances de sa mort, pour laquelle aucune arrestation n'a encore eu lieu.

Le président libanais, Michel Aoun, a réagi au décès du sportif. "Il est triste que le joueur international Mohammad Atwé rejoigne le cortège des jeunes que le Liban a perdu en raison du fait que certains ne mesurent pas les dangers de leurs comportements irresponsables", peut-on lire dans un message posté sur le compte personnel du chef de l'Etat. "Il avait un talent remarquable et a porté haut son pays. Justice sera rendue", a-t-il conclu en présentant ses condoléances à la famille du défunt.

Dans un tweet, la ministre sortante de la Jeunesse et des Sports, Varty Ohanian, a, elle, salué la mémoire d'un "jeune homme humble" et d'un sportif "modèle".

Le club Ansar a rendu hommage au joueur dans un message publié sur sa page Facebook, déplorant une "perte non seulement pour sa famille, mais également pour le club". "Les supporters le considéraient comme un vrai leader sur le terrain", ajoute le Ansar dans son message de condoléances.
"C'est une triste journée pour le sport, une grande perte pour le football libanais", a écrit, également sur Facebook, Waël Chehayeb, responsable du club Al-Akhaa al-Ahly dont faisait partie M. Atwi.

Mohammad Atwé avait joué au cours de sa carrière dans plusieurs clubs du Liban, dont Ansar, Tadamon Sour et Akhaa' Aley.

Une femme blessée lors de funérailles 
Les balles perdues font régulièrement des victimes au Liban, où certains ont l'habitude de faire usage d’armes à feu pour régler des différends ou pour marquer différents événements, comme des obsèques, un mariage ou des examens réussis. C'était encore le cas aujourd'hui, lors des funérailles à Tripoli, au Liban-Nord, d'un migrant libanais mort en tentant de quitter le pays par la mer. Une jeune femme, identifiée par ses initiales, D.A.A, a ainsi été blessée à la tête par une balle perdue tirée durant les funérailles de Mohammad Hosni. La victime se trouve dans un état stable à l'hôpital Mounla.


Le footballeur libanais Mohammad Atwé, qui comptait quelques sélections en équipe nationale, est décédé vendredi des suites de ses blessures, un mois après avoir été touché à la tête par une balle perdue, dans le sud de Beyrouth.

Le 21 août, le joueur de 33 ans avait été grièvement blessé alors qu'il se trouvait dans le quartier Cola, vraisemblablement suite à des tirs...

commentaires (1)

Quel malheur, où l'on assassine nos jeunes et notre jeunesse au profit de traditions stupides et anachroniques. Allah yorhamak Mohamad!

Wlek Sanferlou

13 h 16, le 18 septembre 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Quel malheur, où l'on assassine nos jeunes et notre jeunesse au profit de traditions stupides et anachroniques. Allah yorhamak Mohamad!

    Wlek Sanferlou

    13 h 16, le 18 septembre 2020