Rechercher
Rechercher

Crise

Macron de retour à Beyrouth le 1er septembre

Le président français aura mardi une journée chargée, consacrée au "suivi de l'aide à la reconstruction" et aux questions politiques, précise l’Élysée.

Macron de retour à Beyrouth le 1er septembre

Le président français, Emmanuel Macron. Photo d'archives AFP

Emmanuel Macron effectuera une nouvelle visite au Liban le 1er septembre, comme il l'avait annoncé lors de sa venue à Beyrouth après la double explosion qui a dévasté la capitale le 4 août, a confirmé mercredi l'Elysée. Le président français arrivera à Beyrouth lundi soir et aura mardi une journée chargée, consacrée au "suivi de l'aide à la reconstruction" et aux questions politiques alors que le Liban est en quête d'un nouveau gouvernement, a précisé la présidence.

Emmanuel Macron a été le premier dirigeant étranger à se rendre à Beyrouth, le 6 août, trois jours après la gigantesque double explosion au port de plusieurs milliers de tonnes de nitrate d'ammonium qui a fait environ 180 morts et ravagé des quartiers entiers. Il a ensuite coorganisé avec l'ONU une conférence internationale en visioconférence, le 9 août, dont les participants se sont engagés sur une aide de 250 millions d'euros, dont 30 millions de la part de la France. 

L'édito de Issa GORAIEB

La tyrannie du vide

Lors de sa visite, Emmanuel Macron avait exhorté les autorités libanaises à engager des réformes structurelles pour pouvoir bénéficier de financements internationaux cruciaux pour une relance de l'économie, en plein effondrement depuis plusieurs mois. Depuis, face à la colère de la rue, qui rend la classe politique responsable de l'explosion, le gouvernement de Hassane Diab a démissionné le 10 août.

Les autorités libanaises ont en outre décrété le 21 août un reconfinement après une forte hausse des contaminations au nouveau coronavirus.



Emmanuel Macron effectuera une nouvelle visite au Liban le 1er septembre, comme il l'avait annoncé lors de sa venue à Beyrouth après la double explosion qui a dévasté la capitale le 4 août, a confirmé mercredi l'Elysée. Le président français arrivera à Beyrouth lundi soir et aura mardi une journée chargée, consacrée au "suivi de l'aide à la reconstruction" et aux questions...

commentaires (8)

Une suggestion simple Monsieur Le Président Macron : détacher une unité de Tracfin pour enquêter sur les fortunes insensées des politiciens libanais. Ainsi vous aurez un début de solution en saisissant toutes ces fortunes et les rendant au peuple libanais

Liberté de Penser

22 h 27, le 26 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Une suggestion simple Monsieur Le Président Macron : détacher une unité de Tracfin pour enquêter sur les fortunes insensées des politiciens libanais. Ainsi vous aurez un début de solution en saisissant toutes ces fortunes et les rendant au peuple libanais

    Liberté de Penser

    22 h 27, le 26 août 2020

  • Une suggestion simple Monsieur Le Président Macron : détacher une unité de Tracfin pour enquêter sur les fortunes insensées des politiciens libanais. Ainsi vous aurez un début de solution en saisissant toutes ces fortunes et les rendant au peuple libanais

    Liberté de Penser

    22 h 27, le 26 août 2020

  • Mr macron n'a pas été prévenu de l'art consommé des dirigeants Libanais afin de noyer un poisson, n'est ce pas diab qui a déclaré, sans vergogne, que 96% des réformes avaient été réalisées, même si cela se ne remarque pas dans l'immédiat... Si par malheur, le président Français serre la main d'un haut dirigeant Libanais, on ne peut que lui conseiller de compter ses doigts.....à coup sur il lui en manquera. En outre en raison des restrictions budgétaires , chez nous, la rame de papier A4 étant à plus de 40000 LL, il n'y aura aucune promesse écrite...

    c...

    18 h 59, le 26 août 2020

  • Pauvre Monsieur Macron, je crains que vous perdez votre temps. Je vous souhaite bonne chance . Veuillez croire a mon admiration.

    DRAGHI Umberto

    18 h 38, le 26 août 2020

  • Monsieur le président Macron : Je lis que vous allez être de nouveau au chevet de notre pays au début de septembre. Pouvons-nous vous emprunter à la France pour un mois monsieur le président? Vous rentrerez à Paris le début d’octobre. Vous prendrez les décisions nécessaires que nos dirigeants n’osent pas ou ne veulent pas prendre pour remettre le Liban sur la bonne voie nécessaire à son rétablissement. Le navire est en train de couler monsieur le président. Il est à la merci de ses nombreux commandants qui tantôt crient à hue, tantôt à dia, perdu au milieu de l’océan et livré à des forces opposées qui veulent l’entraîner tantôt en avant, tantôt à gauche. Si seulement vous acceptiez d’être notre président pour un mois. Il faudrait qu’on parle au président Aoun s’il peut vous céder sa place pour un petit mois pour que vous sauviez le navire Liban. S’il accepte et si vous êtes d’accord, avec l’approbation du peuple français, bien sûr, ce sera formidable, monsieur le président. Vous êtes le bol d’air frais qu’il nous faut pour nous sauver!

    Agenor

    18 h 32, le 26 août 2020

  • VIENT-IL ASSISTER AUX FUNERAILLES DU GRAND LIBAN ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 31, le 26 août 2020

  • Inutile Mr. Le Président tant qu' il y a le Hezbollah et les ayatollahs iraniens le Liban ne pourra pas avancer

    Eleni Caridopoulou

    17 h 33, le 26 août 2020

  • Le président Macron devrait cette fois exhorter les autorités libanaises à engager un dialogue pour quitter le pouvoir et permettre à une nouvelle jeune caste politique de gouverner après trente ans de pourriture et de scandales choquants citons le port le plus meurtrier .

    Antoine Sabbagha

    16 h 44, le 26 août 2020