Rechercher
Rechercher

Coronavirus au Liban

Tristes records de sept décès et 309 contaminations

87 personnes sont décédées au Liban depuis le début de la pandémie. 
Tristes records de sept décès et 309 contaminations

Des volontaires et activistes portant des masques de protection sanitaire assistent à une messe en plein air, à Beyrouth, le 9 août 2020, quelques jours après la double explosion meurtrière dans le port. Photo AFP / PATRICK BAZ

Sept décès supplémentaires des suites du coronavirus ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures au Liban ainsi que 309 nouveaux cas de contamination, selon le dernier bilan publié mardi par le ministère de la Santé. Un nouveau triste record.

Sur ces nouveaux cas, 303 ont été signalés localement, principalement à Beyrouth (54), Baabda (45) et dans le Metn (28). Au total, 7.121 personnes ont été contaminées par le Covid-19 depuis l'apparition de la pandémie au Liban en février : parmi celles-ci, 2.377 se sont rétablies et 87 sont décédées. Sur les 4.657 personnes toujours positives, 177 sont hospitalisées, dont 35 en soins intensifs.

Au Liban-Sud, dix cas ont été dépistés dans le camp de réfugiés palestiniens de Kfarbada, dans la région de Kharayeb, selon le comité sanitaire de la localité. Celui-ci a appelé toutes les personnes ayant été en contact avec les patients contaminés à s'isoler pendant 14 jours. Deux contaminations ont également été enregistrées dans le camp de Aïn el-Héloué, a annoncé l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).
Dans le Nord, le village de Bkaasafrine a lui été placé en état d'urgence sanitaire par la municipalité après la détection d'un cas positif.
A Zalka, municipalité côtière à la sortie-nord de Beyrouth, les bureaux du cadastre ont été fermés après la détection de trois cas parmi les fonctionnaires en poste. 

Le ministre de la Santé Hamad Hassan avait récemment exprimé la crainte d’une forte augmentation du nombre de contaminations au coronavirus dans les prochains jours, alors que l’essentiel des moyens médicaux et hospitaliers du pays sont mobilisés pour soigner les victimes de la double explosion qui a ravagé le port de Beyrouth et plusieurs quartiers de la capitale, le 4 août, faisant plus de 160 morts et 6.000 blessés. Des pays désireux de venir en aide au Liban ont envoyé du matériel pour dresser des hôpitaux de campagne en plusieurs points de la capitale, dont plusieurs seront affectés aux patients atteints du Covid-19.


Sept décès supplémentaires des suites du coronavirus ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures au Liban ainsi que 309 nouveaux cas de contamination, selon le dernier bilan publié mardi par le ministère de la Santé. Un nouveau triste record.

Sur ces nouveaux cas, 303 ont été signalés localement, principalement à Beyrouth (54), Baabda (45) et...

commentaires (2)

Mais c’est l’évidence même après cette énorme catastrophe où des centaines de milliers de personnes se sont retrouvées dans la rue, essayant de secourir les blessés dans un état de terreur sans pareil, que les mesures de distanciation sociale, de ports de masques et lavage des mains étaient totalement absents et que la transmission du virus va s’accélérer de manière importante.... Mais, pensez-y, en quelques secondes, cette explosion a tué 2 à 3 fois plus que ce virus en 6 mois, sans compter les blessés et les dégâts incalculables: dans ces circonstances, croyez bien que la pandémie devient un moindre mal pour une population aux abois, qui se demande simplement comment survivre et qui s’en fiche des conseils bon papa du ministre de la santé et de tout ce qui émane de ses dirigeants criminels!

Saliba Nouhad

23 h 43, le 11 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Mais c’est l’évidence même après cette énorme catastrophe où des centaines de milliers de personnes se sont retrouvées dans la rue, essayant de secourir les blessés dans un état de terreur sans pareil, que les mesures de distanciation sociale, de ports de masques et lavage des mains étaient totalement absents et que la transmission du virus va s’accélérer de manière importante.... Mais, pensez-y, en quelques secondes, cette explosion a tué 2 à 3 fois plus que ce virus en 6 mois, sans compter les blessés et les dégâts incalculables: dans ces circonstances, croyez bien que la pandémie devient un moindre mal pour une population aux abois, qui se demande simplement comment survivre et qui s’en fiche des conseils bon papa du ministre de la santé et de tout ce qui émane de ses dirigeants criminels!

    Saliba Nouhad

    23 h 43, le 11 août 2020

  • Ce virus franchement on s'en moque un peu comme on se moque des piqures de moustique quand on est mordu par des serpents et des scorpions chaque jour

    Liban Libre

    22 h 48, le 11 août 2020