Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

La rage

Il aura fallu six jours de plus pour se rendre à l’évidence et balayer la résilience ! Cette résilience d’un peuple tant de fois saluée et prise en exemple à travers le monde !

Cette résilience a disparu avec le souffle de l’explosion, cédant la place à la rage ! Une rage visible dans les yeux de chaque individu qui se dit libanais de sang ou de cœur !

Pour ceux qui ont perdu un ou plusieurs êtres chers ! Pour ceux qui ont été grièvement blessés et qui vont rester handicapés le reste de leur vie !

Pour les blessés plus légers qui ont dû parcourir des kilomètres pour se faire recoudre, sans anesthésie, à la lumière des téléphones sur les parkings des hôpitaux, dans des conditions d’une ignominie sans nom !

Pour ceux qui ont accompagné et qui ont assisté à des scènes d’une horreur sans nom aussi !

Pour ceux qui ont perdu leur toit, leur travail et le fruit de plusieurs années d’efforts et de courage !

Pour ces pompiers que vous avez envoyé avec une simple pince pour éteindre un feu sur un site sensible de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium !

Vous n’avez même pas eu la délicatesse de leur adresser un seul mot. Pire encore, vous nous avez dit d’y voir une chance !

Le bilan à ce jour est de 160 morts, plus de 6 000 blessés, des dizaines de disparus et plus de 300 000 personnes sans toits.

Un bilan que je dénonce en tant que citoyenne de ce pays.

Ce 4 août 2020, c’est toute la population libanaise que vous avez assassinée. Sauf, peut-être, ceux qui n’avaient plus d’âme ou ceux qui étaient déjà en état de mort cérébrale ! Vous avez brisé notre vie. Vous avez soufflé la vie de nos anciens et brûlé l’avenir de nos enfants !

Nous étions déjà dans un état pitoyable avant ce crime. Pas d’eau! Pas d’électricité ! Pas d’argent ! Notre argent, vous nous l’avez volé, puis réquisitionné à la BDL et enfin vous l’avez fait brûler sur le port de Beyrouth en ce 4 août 2020.

Pas une seule déclaration !

Pas un signe de compassion !

Vous n’avez rien dit ! Rien fait! Pire encore, vos policiers et vos soldats sont restés complètement inactifs. Comme des pingouins sur le tas de ruines que vous avez créées. Vous ne leur avez même pas donné l’ordre pour qu’ils viennent en aide à la population !

De quelle race et de quelle espèce êtes-vous donc ?

Vous êtes encore accrochés à votre chaise, sur des vestiges de fiente et de cadavres !

Vous êtes des vautours, des oiseaux de mauvais augure, incompétents, irresponsables et dépourvus du plus beau cadeau de Dieu : une âme !

Vous avez envoyé vos hommes de sécurité, des hommes qu’aucun mot ne peut qualifier, tirer à balles réelles sur les manifestants !

Je vous vomis de tout mon être et de toute mon âme !

À partir d’aujourd’hui, je n’accepterai plus qu’on me vole ma vie et l’avenir de mes enfants !

Et pour cela, je vous dénoncerai à la face de chaque personne qui vous soutient encore…

Je ne vous lâcherai pas et à la grâce de Dieu, s’il me donne longue vie, j’irai cracher sur vos tombes, une fois que le peuple libanais vous aura tous exécutés !

J’invite chaque mère, chaque grand-mère, chaque tante, chaque amie, chaque femme de ce pays à prendre la parole et à s’exprimer par le biais d’un manifeste, d’une seule voix, sur le sort d’une nation, et puisse reconstruire un havre de paix pour nos enfants, pour l’éducation et le droit de vivre en paix !


Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « courrier » n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas nécessairement le point de vue de L’Orient-Le Jour. Merci de limiter vos textes à un millier de mots ou environ 6 000 caractères, espace compris.


Il aura fallu six jours de plus pour se rendre à l’évidence et balayer la résilience ! Cette résilience d’un peuple tant de fois saluée et prise en exemple à travers le monde !

Cette résilience a disparu avec le souffle de l’explosion, cédant la place à la rage ! Une rage visible dans les yeux de chaque individu qui se dit libanais de sang ou de cœur !

Pour ceux...

commentaires (1)

ELEMENTS DE L'ARMEE, LES FSI, LA MUNICIPALITE AUX ABONNES ABSENTS ? MAIS POUR QUI VOUS PRENEZ VOUS O GRANDS CITOYENS DE CE NOUVEAU LIBAN FACON AOUN,JOBRAN,SAAD,GEAGEA,NASROULLAH,BERRI & JOUMBLAT ? POUR QUI VOUS PRENEZ VOUS? CES ELEMENTS MENTIONNES CI-HAUT ONT D'AUTRES "SALOPARDS" A FOUETTER: LES FAMILLES DES MAFIEUX -KELLOUN- ONT DIABLEMENT BESOIN D'EUX.CIRER LEURS CHAUSSURES, LAVER LEURS VOITURES,LES EMMENER AU SUPERMARCHE,CHEZ LEURS PARENTS A FARAYA, FAKRA,AU DIABLE ,EMMENER PAREIL LEURS DOMESTIQUES, LEURS ENFAN6TS,FRERES ET SOEURS,PARENTS ADORES. C'EST CELA LEUR PROFILE D'EMPLOYES PAYES PAR NOUS.

gaby sioufi

10 h 12, le 11 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • ELEMENTS DE L'ARMEE, LES FSI, LA MUNICIPALITE AUX ABONNES ABSENTS ? MAIS POUR QUI VOUS PRENEZ VOUS O GRANDS CITOYENS DE CE NOUVEAU LIBAN FACON AOUN,JOBRAN,SAAD,GEAGEA,NASROULLAH,BERRI & JOUMBLAT ? POUR QUI VOUS PRENEZ VOUS? CES ELEMENTS MENTIONNES CI-HAUT ONT D'AUTRES "SALOPARDS" A FOUETTER: LES FAMILLES DES MAFIEUX -KELLOUN- ONT DIABLEMENT BESOIN D'EUX.CIRER LEURS CHAUSSURES, LAVER LEURS VOITURES,LES EMMENER AU SUPERMARCHE,CHEZ LEURS PARENTS A FARAYA, FAKRA,AU DIABLE ,EMMENER PAREIL LEURS DOMESTIQUES, LEURS ENFAN6TS,FRERES ET SOEURS,PARENTS ADORES. C'EST CELA LEUR PROFILE D'EMPLOYES PAYES PAR NOUS.

    gaby sioufi

    10 h 12, le 11 août 2020