Rechercher
Rechercher

Explosions de Beyrouth

Liban : deux ministres et deux députés démissionnent

D'autres ministres envisageraient une démission collective après le Conseil des ministres de lundi.


Liban : deux ministres et deux députés démissionnent

La ministre de l'Information, Manal Abdel Samad. Photo Dalati et Nohra. :e ministre de l'Environnement, Damien Kattar. Photo AFP

La ministre libanaise de l'Information, Manal Abdel Samad, le ministre de l'Environnement, Damien Kattar, ont démissionné dimanche du gouvernement de Hassane Diab ; le député de Zghorta Michel Moawad et président du Mouvement de l'Indépendance, et Neemat Frem, député indépendant du Kesrouan, ont démissionné de leur siège au Parlement. Leur départ survient cinq jours après la double explosion qui a fait 158 morts, selon un bilan provisoire, et ravagé plusieurs quartiers de la capitale. Des milliers de manifestants ont réclamé des comptes aux responsables lors d'une manifestation massive samedi et des appels à de nouveaux rassemblements ont été lancés pour dimanche après-midi. 

"Après l'énorme catastrophe de Beyrouth, je présente ma démission du gouvernement", a déclaré la ministre lors d'une brève allocution télévisée. "Je m'excuse auprès des Libanais, nous n'avons pas pu répondre à leurs attentes."

En soirée, M. Kattar a présenté sa démission. "Mon âme est triste jusqu'à la mort", a écrit M. Kattar. Devant l'horreur de la tragédie, en signe de solidarité avec les blessés, les disparus et leurs familles, et au vu des mécanismes d'un système stérile qui a raté de nombreuses occasions, et en réponse à mes convictions et à ma conscience, j'ai décidé de présenter ma démission du gouvernement". "Au moment de l'unité des Libanais dans leur douleur, j'ai espoir dans la capacité de nos jeunes, femmes et hommes, à susciter l'éveil d'un nouveau Liban", ajoute-t-il assurant rester "toujours et à jamais au service de mon pays et de mon peuple". Plus tôt, la LBCI avait pourtant rapporté que M. Kattar avait remis sa démission écrite à M. Diab, qui lui aurait demandé de ne pas la rendre publique pour l'instant.


Du côté du Parlement, M. Moawad a annoncé sa démission pendant la journée et d'autres députés devraient faire demain.  "J'ai décidé de démissionner de mon siège au Parlement et de rejoindre le combat aux côtés de mes camarades du Mouvement de l'Indépendance et de tous les Libanais libres", a de son côté déclaré M. Moawad.  M. Frem a lui appelé à la tenue d'élections législatives anticipées.

Un peu plus tard, Henri Helou, député de Aley, a indiqué dans un communiqué qu'il allait présenter sa démission écrite demain lundi "convaincu que le député doit respecter la volonté de la société et des personnes qu'ils représentent". Il s'est aussi dit "convaincu que la composition actuelle du pouvoir au Liban ne représentent plus les ambitions du peuple libanais". Députée de Tripoli, Dima Jamali, a elle aussi annoncé la MTV qu'elle présentera sa démission demain.  

"Pas de démission du gouvernement"

Des informations circulant dans les médias rapportent que plusieurs autres ministres pourraient suivre l'exemple de Mme Abdel Samad et M. Kattar. Selon des informations de notre correspondante Hoda Chédid, une réunion a rassemblé Hassane Diab et plusieurs de ses ministres. A l'issue de la réunion, seuls deux ministres se sont exprimés brièvement. "Il n'y a pas de décision de démission", a déclaré la ministre du Travail, Lamia Yammine Doueihy. "Pas de démission, le gouvernement tient bon. Nous continuerons à travailler et à assumer nos responsabilités", a dit le ministre de l'Industrie, Imad Hoballah. Il n'est donc pas clair pour l'instant si la démission collective qui était attendue demain après le Conseil des ministres prévu à 14h était toujours de mise.

La rue tient les dirigeants actuels et passés responsables de cette catastrophe, qui a eu lieu en raison de l'explosion d'un hangar contenant 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium, selon les explications officielles, stockées depuis plusieurs années "sans mesures de précaution", selon l'aveu du Premier ministre, Hassane Diab. A ce propos, l'ancien président de la République Michel Sleiman s'est déchargé de toute responsabilité concernant le stockage des matières explosives dans le port, affirmant que le déchargement du bateau ayant transporté ces produits, en 2014, avait eu lieu "pendant la période de vacance présidentielle" ayant suivi la fin de son mandat.

Lire aussi

Diab : Je vais proposer lundi la tenue de législatives anticipées

Depuis mardi, sept députés ont démissionné au cours des derniers jours : Michel Moawad et président du Mouvement de l'Indépendance, Marwan Hamadé, membre du groupe parlementaire joumblattiste, Samy Gemayel, Nadim Gemayel et Elias Hankache, du parti chrétien Kataëb, Paula Yacoubian, seule députée issue de la société civile et Neemat Frem, député indépendant. Le président de la Chambre, Nabih Berry, a convoqué le bureau de la Chambre à une réunion, lundi après-midi et des séances parlementaires ouvertes à partir de jeudi 13 août à 10h du matin, au palais de l'Unesco afin d'interroger le gouvernement sur le "crime" qu'a subi la capitale.

Parlement "incapable de faire son travail"
Pour sa part, le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, a annoncé dimanche qu'il œuvrait actuellement à "rassembler" des démissions de députés, afin qu'elles soient suffisantes pour permettre l'organisation d'élections législatives anticipées,

Samedi, alors qu'une immense manifestation avait lieu dans le centre-ville de Beyrouth, marquée par de violents affrontements entre les contestataires et les forces de l'ordre, M. Diab a annoncé qu'il allait proposer la tenue d'élections législatives anticipées pour sortir de la crise "structurelle" du pays.

Dans son homélie dominicale, le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, qui a qualifié la double explosion de "crime contre l'humanité", a réclamé "des décisions courageuses" de la part des dirigeants. De son côté, le métropolite grec-orthodoxe de Beyrouth, Mgr Élias Audi, a estimé que "dans tout pays qui se respecte, les responsables qui ne parviennent pas à accomplir leur devoir ou font preuve d'un manquement quelconque démissionnent". 


La ministre libanaise de l'Information, Manal Abdel Samad, le ministre de l'Environnement, Damien Kattar, ont démissionné dimanche du gouvernement de Hassane Diab ; le député de Zghorta Michel Moawad et président du Mouvement de l'Indépendance, et Neemat Frem, député indépendant du Kesrouan,...

commentaires (24)

Scenario de l’horreur : Tous les deputés de l'opposition démissionnent, c'est pas assez pour faire tomber le parlement et déclencher des législatives anticipées. Le pouvoir Politico-mafieux decide pleins de partielles avec des sbires a lui qui sont élus avec 100 voix mais élus tout de meme. L’étape suivante ne peut être que la violence ! c'est ca qu'on veux ?? La stratégie des démissions ne marche que si Berri lui-meme démissionne...je sais, je sais, je rêve, mais c'est tout ce qui me reste.

Lebinlon

09 h 45, le 10 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (24)

  • Scenario de l’horreur : Tous les deputés de l'opposition démissionnent, c'est pas assez pour faire tomber le parlement et déclencher des législatives anticipées. Le pouvoir Politico-mafieux decide pleins de partielles avec des sbires a lui qui sont élus avec 100 voix mais élus tout de meme. L’étape suivante ne peut être que la violence ! c'est ca qu'on veux ?? La stratégie des démissions ne marche que si Berri lui-meme démissionne...je sais, je sais, je rêve, mais c'est tout ce qui me reste.

    Lebinlon

    09 h 45, le 10 août 2020

  • Le problème avec tout ça c’est que ce sont les meilleurs qui partent et la fange qui reste...

    Gros Gnon

    09 h 10, le 10 août 2020

  • Beyrouth outragé, Beyrouth martyrisé, Beyrouth brisé et surtout violé.... se libérera par lui même et par son peuple le temps de déblayer tous ces vautours, tous ces inconscients (qui n'ont pas eu un mot ou un geste de compassion envers cette population polytraumatisée. On attend, maintenant d'eux non seulement une démission mais qu'ils cherchent un pays qui voudra bien les accueillir....il parait que Eslamchahr ou encore au bord de la mer Caspienne, il fait bon vivre.

    c...

    23 h 16, le 09 août 2020

  • Il y a 30 ans, AOUN a fui du palais de Baabda. Bientôt, il le fuira de nouveau.

    carlos achkar

    22 h 43, le 09 août 2020

  • Il est grand temps que l’armée libanaise arrêtent d’exécuter les ordres du Mugabe de Baabda et qu’elle prenne le pouvoir en attendant des élections législatives! Le pays est dans un chaos total sans aucun leader à l’horizon.

    Salamé Bassam

    22 h 22, le 09 août 2020

  • Le patriarche devrait demander la démission du président pour être crédible. Assez de la protection des postes confessionnels.

    Michael

    21 h 02, le 09 août 2020

  • Mgr Élias Audi, a estimé que "dans tout pays qui se respecte, les responsables qui ne parviennent pas à accomplir leur devoir ou font preuve d'un manquement quelconque démissionnent". sauf au liban

    youssef barada

    19 h 33, le 09 août 2020

  • Quelqu’un peut faire du fast checking pour savoir si c’est vrai que le nitrate a été entreposé au port « pendant la vacance présidentielle » après le mandat de Michel Sleiman? C juste histoire de savoir s’il dit vrai ou si comme tous les autres, il nous raconte des salades.

    Marionet

    18 h 59, le 09 août 2020

  • Les FL essaient de s’entendre avec le Futur et le PSP pour que leurs députés démissionnent collectivement. La balle est clairement dans le camp de ces deux partis. Si pas de démission collective alors preuve de plus que les FL doivent laisser tomber une fois pour toutes cette alliance inutile, se rapprocher du Bloc National du parti Sabaa et de tous les groupes du 17 octobre malgré les répugnances de certains envers le parti de Samir Geagea. Seule une telle alliance, où les FL seraient l’élément moteur de par leur nombre et leur organisation, pourrait alors sauver le pays.

    Citoyen libanais

    17 h 00, le 09 août 2020

  • Des le début, je me disait que cette honorable dame n'a rien a voir parmi ces brutes et ces assassins. Enfin c est tout a votre honneur de reconnaître la vérité. Merci Manal

    Aboumatta

    16 h 59, le 09 août 2020

  • Les élections législatives ne serviront a rien, La loi électorale ferais gagner mécaniquement les affiliés à l'Iran Seule solution: on divorce, on se separe, y en a marre, qu 'il fassent ce qu il veulent de leur côté, le léchage des bottes ce n est pas notre truc. On vivra seul, mais on Vivra heureux et tranquille.

    Aboumatta

    16 h 52, le 09 août 2020

  • LES FL SONT LES SEULS QUE L’ON VEUILLE OU NON CAPABLE DE NOUS SORTIR DE CETTE MERDE ... Les personnes qui parlent de tout le monde c a d tout le monde ne connaissent ou font semblant de ne pas connaître la réalité ou la vérité relative !! Or qu’en fait ils ne connaissent que 10% de ce qui se passe Svp QU’ON ME DONNE UNE SEULE RAISON POUR METTRE LES FL DANS LE MÊME SSC QUE LES AUTRES? Pour finir le Hakim est entrain de voir avec d’autres députés afin d’avoir le bon compte des démissionnaires afin de pouvoir faire chuter le parlement ... on ne démissionne pas comme ça sur un coup de tête ou pour faire plaisir ... car ces députés démissionnaire peuvent être remplacer en un claquement de doigt .... et svp arrêtez de vouloir mettre mettre tout le monde dans le même sac pour faire plaisir l’autre car on BÂTIRAIS UN LIBAN SUR DES INJUSTICES ET PAR LA MÊME OCCASION MONTRERONS AU MONDE QUE NOUS NE SAVONS PAS DISTINGUÉS LE BIEN DU MAL

    Bery tus

    14 h 41, le 09 août 2020

  • Pour pouvoir faire quoique ce soit il faut 65 (soixante-cinq démissions ) . Messieurs dames députés cessez toute cette comédie............................

    aliosha

    13 h 47, le 09 août 2020

  • Mgr Rai : Avec tout le respect que je vous dois comme représentant religieux ,vous n'avez rien à exiger . Émettre un constat oui ,exiger non ! c'est bien la preuve que ce drame est le reflet d'un pays confessionnalisé avec comme conséquence une corruption chronique et un clientélisme politique de facto .Restez dans votre rôle celui d'une personne de paix . Ce constat est aussi i valable pour les autres communautés du sud ou du nord En accord avec vous sur le fond je ne le suis pas sur la forme . La rue a parlé hier de Saida à Tripoli en passant par Tyr et Beyrouth ,pour une société civile laïque et je ne me trompe pas ! ( Ecoutez les conférencier à Science po ..Paris ..et tant d'autres ! mettons notre fierté de coté ) Même constat :Pas que des reformes mais une refonte de notre système de gouvernance Qu'on ne me parle pas d’ingérence ou que je ne sais quoi . le monde est fatigué d'aider un pays en permanence sur la base d'un clientélisme confessionnel et le Liban n'est pas le centre du monde ! Pou finir priorité aux victimes directes et collatérales ! pour un Liban Unie PS /Que L'OLJ ne me censure pas .. osez !

    salamé riad

    13 h 35, le 09 août 2020

  • KELLON!

    Antoine Eddé

    13 h 09, le 09 août 2020

  • Les ayatollahs et le Hezbollah que disent ils?

    Eleni Caridopoulou

    12 h 57, le 09 août 2020

  • Bientot le Hezbollah sera nu car il ne restera autour de lui que les cafards oranges

    Liban Libre

    12 h 54, le 09 août 2020

  • Après les députés Kataeb, de Mme Yacoubian vient celle de MR neemat Frem... En revanche la déclaration de de Mme Sethrida Geagea (en dépit de la sympathie qu’elle peut inspirer) ne l’honore pas, l’exemple devant venir d’en haut, il lui revient la tache d’instiguer ce mouvement, d’autant qu’en campant sur cette position elle ne change guère la situation qui prévaut actuellement sauf à continuer, tacitement, à cautionner ce pouvoir en place... Quant à sa peur de ne pas retrouver un poste, après les élections prévues inévitablement dans les deux mois, peut être devrait elle envisager de laisser la place à des « têtes « nouvelles , celles en place ayant par le passé démontré leur incapacité notoire . Cela est valable pour tous les partis en place actuellement, le peuple veut, Madame, un changement radical, l’époque des moutons de pénurie est révolue.

    c...

    12 h 52, le 09 août 2020

  • Bravo Madame La Ministre. Vous faites preuve de grande dignité par ce geste. Quant à de nouvelles élections législatives, je crains que cela ne serve à rien car si le camp souverainiste gagne, l’autre partie vous sortira la notion de démocratie consensuelle. Par contre, si leur camp gagne, ils vous évoqueront la notion démographique de la majorité de la population. Pays impossible à gouverner, soit une mise sous tutelle internationale soit une nouvelle équation politique. Le Liban de papa est mort et enterré qu’on le veuille ou non

    Liberté de Penser

    12 h 36, le 09 août 2020

  • Pourquoi Monseigneur Raï ne demande-t-il pas la démission de Monsieur Michel Aoun ?

    Bassoul Elie

    12 h 24, le 09 août 2020

  • Il serait préférable que tous ces Commerçants de Dieu démissionnent bien avant les autres Ils sont la cause du Malheur du Liban. Neutralité et Internationalité est encore une autre FOUT.....

    aliosha

    12 h 24, le 09 août 2020

  • Des législatives avec la même loi électorale taillée pour la clique des corrompus et avec le pistolet du Hezbollah sur la tempe de tout le monde ne servent à rien ! Pire, elles vont pour la nième fois re légitimer les mêmes acteurs.

    Ziad CHOUEIRI

    12 h 21, le 09 août 2020

  • Crimes contre l’humanité ! Vous l’avez dit Monseigneur! Assorti de traîtrise à l’Etzt et au pays! Je vous laisse deviner les sanctions! La bassesse du pouvoir a atteint un tel degré, qu’ils empêchent et entravent l’arrivée des secours , au péril des blessés et des disparus, ils empêchent l’arrivée des vivres, sur instructions aux ambassades locales : quiconque voudra aider le Liban devra passer par les canaux de l’Etat! Voilà le message empoisonné. Ces comportements , viendront se rajouter au dossier déjà bien lourd de cette racaille au pouvoir quand ils auront à rendre compte !

    LeRougeEtLeNoir

    12 h 14, le 09 août 2020

  • IL N,Y AURA JAMAIS DE LEGISLATIVES DEMOCRATIQUES AVEC DEUX PARTIS D,UNE SEULE COMMUNAUTE ARMES ET SOUMETTANT LEURS CORELIGIONNAIRES A DES INTIMIDATIONS VOIRE DES MENACES. TOUS CEUX QUI ACCEPTERAIENT DE TELLES LEGISLATIVES SERAIENT DES TRAITRES AU SERVICE DE L,IRAN. HAKIM FAITES ATTENTION !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 11, le 09 août 2020