Rechercher
Rechercher

Explosions à Beyrouth

Diab : Les responsables de cette "catastrophe" devront "rendre des comptes"

Le Conseil supérieur de la défense déclare la capitale "ville sinistrée".

Diab : Les responsables de cette

Beyrouth est une "ville sinistrée", a annoncé mardi le Conseil supérieur de la défense, après les explosions meurtrières qui ont secoué le port de la capitale et provoqué des dégâts d'une ampleur sans précédent dans tous les quartiers de la ville. AFP / Marwan TAHTAH

Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, a qualifié mardi soir de "grande catastrophe nationale" les deux puissantes explosions qui ont ravagé le secteur du port de Beyrouth, faisant au moins 73 morts et plus de 3.700 blessés selon un bilan préliminaire du ministre de la Santé. Dans une allocution télévisée, le chef du gouvernement a promis que "toutes les vérités seront dévoilées" et que "les responsables devront rendre des comptes".

"Beyrouth est endeuillée, et c'est tout le Liban qui est sinistré. Les images montrent l'ampleur des dégâts. C'est une grande catastrophe nationale. ", a dit M. Diab. "Seules l'unité nationale et la solidarité peuvent nous permettre de surmonter cette catastrophe", a-t-il ajouté. Plus tôt dans la soirée, le Premier ministre avait annoncé une journée de deuil national le mercredi 5 août, en hommage aux victimes.
"Ce qui s'est passé aujourd'hui ne passera pas sans que des comptes soient rendus. Les responsables de cette catastrophe devront payer le prix. Une enquête sera ouverte et toutes les vérités seront dévoilées", a assuré le Premier ministre. "Je lance un appel urgent à tous les pays amis et les pays frères qui aiment le Liban à se tenir à ses côtés et à nous aider à panser nos plaies profondes", a aussi déclaré le Premier ministre.

Les causes des explosions qui ont fait trembler toute la capitale libanaise sont encore indéterminées, mais le ministre de l'Intérieur Mohammad Fahmi, en tournée sur le site, a évoqué des matières explosives stockées dans le port, confirmant les propos du directeur général de la Sûreté générale, Abbas Ibrahim, qui avait parlé de "matières explosives confisquées depuis des années".  Le commissaire du gouvernement près le tribunal militaire par intérim, le juge Fadi Akiki, a chargé les forces de sécurité de mener les enquêtes nécessaires afin de compiler les informations sur cette double explosion. De son côté, la ministre de la Justice, Marie-Claude Najm, a demandé que le nécessaire soit fait en termes d'enquête pour déterminer les responsabilités de chacun dans cette catastrophe.

Beyrouth "ville sinistrée"
L'allocution de M. Diab est intervenue avant une réunion urgente du Conseil supérieur de défense qui a déclaré Beyrouth "ville sinistrée". Il a également recommandé au gouvernement, qui se réunira exceptionnellement demain mercredi au palais de Baabda, de décréter l'état d'urgence à Beyrouth et de former une commission d'enquête qui devra remettre son rapport dans cinq jours. Dans la foulée, le président Michel Aoun a annoncé la formation d'une cellule de crise pour faire le suivi.

Lire aussi notre reportage

A Beyrouth, une véritable scène de guerre

"Une grande catastrophe s'est abattue sur le Liban", a déclaré le président Aoun lors de ce Conseil, insistant sur la nécessité d'enquêter sur ce qui s'est passé et de déterminer les responsabilités de tous, d'autant que des rapports ont montré la présence de matières inflammables et explosives dans un entrepôt au port de Beyrouth qui a été secoué par les explosions.

Environ 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium
Par ailleurs, le directeur de la Sûreté générale a confirmé que ce sont plus de 2.700 tonnes de nitrate d'ammonium - un produit qui entre dans la composition de certains engrais mais aussi d'explosifs - entreposées dans le port et qui devaient être acheminées en Afrique qui ont explosé. Selon des informations de sécurité préliminaires citées par la chaîne locale LBCI, l'ammonium aurait explosé lors de la soudure d'une petite brèche pour éviter les vols.

"Il est inacceptable qu'une cargaison d'environ 2.750 tonnes de nitrate d'ammonium ait été stockée pendant six ans dans un entrepôt sans que des mesures de prévention et de sécurité aient été prises", a déploré le Premier ministre, Hassane Diab. Sur le compte Twitter de la présidence, Michel Aoun a lui aussi considéré qu'il était "inacceptable" qu'une telle quantité d'un tel produit ait pu être entreposé depuis six ans dans le bâtiment. M. Aoun a en outre demandé aux forces armées de "traiter les répercussions des explosions et d'entreprendre des patrouilles dans les quartiers touchés de la capitale et des banlieues pour préserver la sécurité". Il a aussi demandé que les blessés soient soignés aux frais du ministère de la Santé, et que des abris soient mis à la disposition des familles déplacées en raison des dommages gigantesques dans leurs habitations.

De son côté, le ministre de l'Economie, Raoul Nehmé, a indiqué que le blé entreposé dans les silos situés tout près de l'entrepôt qui a explosé était devenu impropre à la consommation et que de la farine devra être importée pour consommer la perte.

"Ce qui s'est passé aujourd'hui est plus grand que ce que peut supporter le Liban. Cette catastrophe est un défi pour l'Etat et une véritable tragédie", a déclaré de son côté le ministre de la Santé, Hamad Hassan, appelant à décréter l'état d'urgence sanitaire.

Le Hezbollah a  pour sa part affirmé que la "tragédie" exigeait de l'ensemble des Libanais "unité et solidarité". "Cette douloureuse tragédie et ses dommages sans précédents, ainsi que ses répercussions humanitaire, sanitaire, sociale et économique exigent de l'ensemble des Libanais, des forces politiques et des acteurs du pays solidarité et unité et de travailler ensemble pour surmonter cette épreuve difficile et affronter les difficultés et les défis", rapporte un communiqué publié par le part chiite. Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a annulé son allocution qui était prévue mercredi.



Le Premier ministre libanais, Hassane Diab, a qualifié mardi soir de "grande catastrophe nationale" les deux puissantes explosions qui ont ravagé le secteur du port de Beyrouth, faisant au moins 73 morts et plus de 3.700 blessés selon un bilan préliminaire du ministre...

commentaires (17)

(("tragédie" exigeait de l'ensemble des Libanais "unité et solidarité"))................ Ce sont des propos de circonstance, car qui peut le nier, nous sommes toujours et de tout temps "unis et solidaires" même dans le malheur. Mais l'heure est à la douleur et qu'on n'accable personne. Condoléances.

L'ARCHIPEL LIBANAIS

05 h 39, le 05 août 2020

Tous les commentaires

Commentaires (17)

  • (("tragédie" exigeait de l'ensemble des Libanais "unité et solidarité"))................ Ce sont des propos de circonstance, car qui peut le nier, nous sommes toujours et de tout temps "unis et solidaires" même dans le malheur. Mais l'heure est à la douleur et qu'on n'accable personne. Condoléances.

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    05 h 39, le 05 août 2020

  • Ils vont rendre compte à qui ? Comment stocker 2750 tonnes de nitrate d'ammonium, à l'origine de la double explosion, de la catastrophe, et de cette scène d'apocalypse dans une zone toute proche des habitations et du centre d'une capitale ? Ce n'est plus "bassita". Qu'on ne favorise la thèse de l'accident comme celui de l'usine AZF de Toulouse en 2001. L'enquête, si elle sera menée à terme, déterminera les responsabilités, et on verra les sanctions. La catastrophe d'hier soir est pour moi l'équivalent en terme politique de l’attentat du Drakkar. On a évoqué lors de cet attentat la fin du mandat du président de l’époque, et pour moi, le mandat actuel est fini. Qu’ils restent tous en place, peu m’importe, on verra comment ils plieront leurs bagages, car dans mon pays, la vie est déjà insupportable par une crise sanitaire, une débâcle économique, et la loi de série continue. Franchement on n’a pas mérité un tel sort.

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    05 h 28, le 05 août 2020

  • - Ça suffit Hassane! ÇA SUFFIT! Je t’ai appuyé et défendu depuis le jour où tu as été nommé et je continue à le faire maintenant que Beyrouth a brûlé, mais ce soir, je n’ai plus envie de ton lenguaje étoffé! Je veux des noms, des coupables et qui étouffer. Dans un pays comme le Liban, où TOUT se sait, tu n’as pas besoin d’enquêter pour savoir ce qui s’est passé et encore moins pour qu’ils aient le temps de tout embrouiller. Si tu veux la vérité, tu l’auras maintenant, ce soir ou demain mais en moins de 24 heures! Et demain, Hassane, ce sera ton jour, ton opportunité. Tu pourras enfin nous montrer qui sont ces « Diab » que tu nous a tant miroités. Ce sera ton jour de devenir enfin le véritable Chef de Gouvernement de ce pauvre pays tant de fois violé, mille fois ravagé et jamais révolté. Nous ne voulons plus de ton lenguaje étoffé, ni de ces menaces voilées ni des promesses évoquées à propos de « responsables qui, un jour, rendront des comptes », demain ou jamais! Nous exigeons la VERITE! Nous exigeons les noms et les prénoms de ceux qui nous ont volés, massacrés et ravagés. Nous voulons les voir pendus et exécutés, ces animaux qui continuent de nous survoler! Tu le feras TOI Hassane et l’Histoire t’en remerciera où tu te tairas pendant que eux font la loi et c’est un complice que tu deviendras ou peut-être même leur roi.

    Fady Abou Hanna

    03 h 13, le 05 août 2020

  • - Ça suffit Hassane! ÇA SUFFIT! Je t’ai appuyé et défendu depuis le jour où tu as été nommé et je continue à le faire maintenant que Beyrouth a brûlé, mais ce soir, je n’ai plus envie de ton lenguaje étoffé! Je veux des noms, des coupables et qui étouffer. Dans un pays comme le Liban, où TOUT se sait, tu n’as pas besoin d’enquêter pour savoir ce qui s’est passé et encore moins pour qu’ils aient le temps de tout embrouiller. Si tu veux la vérité, tu l’auras maintenant, ce soir ou demain mais en moins de 24 heures! Et demain, Hassane, ce sera ton jour, ton opportunité. Tu pourras enfin nous montrer qui sont ces « Diab » que tu nous a tant miroités. Ce sera ton jour de devenir enfin le véritable Chef de Gouvernement de ce pauvre pays tant de fois violé, mille fois ravagé et jamais révolté. Nous ne voulons plus de ton lenguaje étoffé, ni de ces menaces voilées ni des promesses évoquées à propos de « responsables qui, un jour, rendront des comptes », demain ou jamais! Nous exigeons la VERITE! Nous exigeons les noms et les prénoms de ceux qui nous ont volés, massacrés et ravagés. Nous voulons les voir pendus et exécutés, ces animaux qui continuent de nous survoler! Tu le feras TOI Hassane et l’Histoire t’en remerciera où tu te tairas pendant que eux font la loi et c’est un complice que tu deviendras ou peut-être même leur roi.

    Fady Abou Hanna

    01 h 47, le 05 août 2020

  • MR DIAB SI COMME LE BRUIT COURT VOUS AVIEZ ETE AU COURRANT DU CONTENU DE CE DEPOT ET VOUS N'AVEZ RIEN FAIT ( sauf un comite pour en discuter ) VOUS SEREZ DESIGNE LE PREMIER RESPONSABLE CAR VOUS AVIEZ LE DEVOIR DE VOUS EN OCCUPPER IMMEDIATEMENT SI VOUS N'ETIEZ PAS AU COURRANT DU CONTENU DE CE DEPOT ET QUE LA NOUVELLE VOUS TOMBE SUR LA TETE POUR LA PREMIERE FOIS, C'EST QUE LES PERSONNES QUI AURAIENT DU VOUS AVERTIR DEVRAIENT ETRE RENVOYEE SUR LE CHAMPS POUR NON ACCOMPLISSEMENT DE LEUR DEVOIR SI VOUS PENSEZ QUE C'EST LE DIRECTEUR DU PORT QUI A GARDE SECRET LE CONTENU DE CE DEPOT, IL FAUT LE VIRRER ILLICCO ET LE TRADUIRE EN JUSTICE MEME SI C'EST L'AMI DE VOTRE PROTECTEUR GEBRAN BASSIL SI ENFIN VOUS CROYEZ A LA FABLE DE LA ROQUETTE LANCEE PAR ISRAEL ALORS VOUS DEVEZ OUVERTEMENT ANNONCE IMMEDIATEMENT QUE NASRALLAH EST LE PLUS GRAND COUPABLE CAR S'IL NE DISAIT PAS TOUJOURS QU'IL VEUT S'ATTAQUER A ISRAEL POUR RECUPERER "LA PALESTINE " ET S'IL NE S'ARMAIT PAS EN CONCEQUENT ISRAEL N'AURAIT EU AUCUNE RAISON DE LANCER DES MISSILES AU LIBAN LA VERITE DEMISSIONNEZ CAR EN ESSAYANT DE VOULOIR SAUVER CE PAYS , VOUS L'AVEZ ENFONCE ET MEURTRI D'AVANTAGE ET DEVENEZ AUSSI RESPONSABLE QUE LES "ANCIENS" QUI DANS CETTE AFFAIRE SONT AUSSI COUPABLES CAR LE CARGO DU DEPOT DATE DE LONGUES ANNEES PPRECEDENTES DEMISSIONNEZ AVANT QUE L'ARMEE ET LE PEUPLE QUI EN A LE RAS LE BOL DE VOUS TOUS , VOUS CONTRAIGNENT MANU MILITARI A LE FAIRE

    LA VERITE

    01 h 24, le 05 août 2020

  • na7es...na7es...

    Jack Gardner

    00 h 47, le 05 août 2020

  • Dites nous Mr. Diab c'etait quand la derniere fois qu'un responsable a ete puni de quoi que ce soit ?

    hrychsted

    00 h 28, le 05 août 2020

  • Bonjour, je m'appelle Laurent, j'habite près de Bruxelles. Puis-je aider quelqu'un? Comment? Envoyez-moi un courriel à [email protected]

    Dehaes Laurent

    00 h 28, le 05 août 2020

  • Y en a qui trouvent moyen d'associer cette catastrophe au gouvernement actuel... qui trouvent moyen de politiser ce qui vient de se passer...

    Sybille S. Hneine

    00 h 14, le 05 août 2020

  • Le plus cocasse c’est le Hezbollah qui voit l’opportunité présentée par cette catastrophe pour appeler à l’unité... hahahahaha.... L’unité avec ceux qui seront désigné le 7 en tant que coupables de l’assassinat du premier ministre du pays! Et ceux qui roulent tranquillement avec les fonds volés dans les caisses de l’Etat ..!

    LeRougeEtLeNoir

    00 h 12, le 05 août 2020

  • LE HANGAR NO 12 APPARTIENT À QUI ? IL Y A QUOI DEDANS ? J"AI PAS BESOIN D'UNE RÉPONSE.

    Gebran Eid

    00 h 07, le 05 août 2020

  • Na7s, na7s, na7s, na7s, 3ahed na7s. foutez le camps tous tous tous bande de vampires assassins.

    Je partage mon avis

    00 h 04, le 05 août 2020

  • Commencez par jugez les responsables de la catastrophe économique , du pillage et vol organisé du pays , protégé par un système ,protégé par une milice inféodée à l’étranger.

    LeRougeEtLeNoir

    23 h 44, le 04 août 2020

  • Les responsables sont les mêmes que ceux qui bloquent le pays depuis 15 ans et qui par leurs blocages empêchent toutes réformes, favorisent le clientélisme, le chaos et l’affaiblissement du peuple... God bless Lebanon

    In Lebanon we (still) Trust

    23 h 33, le 04 août 2020

  • Un État de non droit qui a jamais enquêté sur rien, qui n’a aucun moyen ni crédibilité...ZÉRO crédibilité! Rajoutant négligence criminelle a incompétence , et collusion avec l’étranger !

    LeRougeEtLeNoir

    23 h 24, le 04 août 2020

  • Démission !

    Georges Lebon

    23 h 14, le 04 août 2020

  • La catastrophe c'est vous et votre gouvernement d'incapables.

    Michael

    23 h 08, le 04 août 2020