Rechercher
Rechercher

Liban

La distribution de courant sévèrement rationnée jusqu'au 8 juillet

"Les quantités de mazout présentes sur le marché sont faibles en raison de l'augmentation de la demande, et de la crainte d'une pénurie et de la contrebande", affirme le ministre de l'Energie, Raymond Ghajar.

Le ministre libanais de l'Energie, Raymond Ghajar. Photo Dalati et Nohra

Le ministre libanais de l’Énergie, Raymond Ghajar, a annoncé jeudi que le rationnement sévère de la distribution d'électricité, observé à Beyrouth et dans plusieurs régions depuis le week-end écoulé, allait se poursuivre jusqu'au 8 juillet prochain, en attendant de nouvelles livraisons de fioul. "Le rationnement de l'électricité va se poursuivre jusqu'au 8 juillet prochain, avant que l'alimentation en courant électrique s'améliore, et ce jusqu'à la fin de l'année en cours, avec l'arrivée de nouveaux bateaux transportant du carburant", a déclaré M. Ghajar à l'issue d'une réunion de la commission parlementaire des Travaux publics.

Une source proche du dossier a indiqué à L'Orient-Le Jour qu'Electricité du Liban n’aurait plus assez de carburant pour déployer 1 200 mégawatts (MW) comme elle le faisait jusqu’à présent – contre un total de 2 000 MW en temps normal pendant la période estivale.
"La principale raison de la baisse de la fourniture en électricité est le manque de fioul et de diesel. Ce manque est dû au problème qui oppose le Liban et ses fournisseurs sur le fuel ne répondant pas aux spécifications requises", a expliqué le ministre, ajoutant que "ce dossier suit son cours en justice". 

Ces déclarations confirment que le retard dans la livraison du fuel à EDL est lié aux procédures judiciaires lancées à la suite du déclenchement de l’affaire du carburant défectueux livré par Sonatrach, qui avait mobilisé la justice au printemps.

Lire aussi

Vers une hausse du rationnement à EDL...en attendant le carburant

"Face au manque consécutif à ce problème, nous avons fait appel, conformément à un accord avec nos fournisseurs, à trois bateaux transporteurs de fuel il y a plusieurs semaines, en sachant qu'il faut trois mois pour que ce fuel arrive au Liban", a poursuivi le ministre, indiquant qu'un premier bateau doit arriver dans une période d'une semaine, suivi par un deuxième bateau quelques jours après, avant l'arrivée d'un troisième navire transportant du diesel destiné aux centrales électriques de Jiyé (Chouf) et de Zahrani (Liban-Sud). Il a dans ce cadre appelé les Libanais à "acheter du mazout plutôt que de l'or". "Les quantités de mazout présentes sur le marché sont faibles en raison de l'augmentation de la demande, et de la crainte d'une pénurie et de la contrebande", a estimé Raymond Ghajar.

Alors qu’il affirmait il y a une semaine ne pas comprendre "la panique" concernant l’approvisionnement du pays en essence et en mazout, et qu’il avait annoncé l’arrivée de deux navires de mazout entre samedi et cette semaine, M. Ghajar avait fini par reconnaître mardi qu’il y avait bien une "pénurie de mazout".


Le ministre libanais de l’Énergie, Raymond Ghajar, a annoncé jeudi que le rationnement sévère de la distribution d'électricité, observé à Beyrouth et dans plusieurs régions depuis le week-end écoulé, allait se poursuivre jusqu'au 8 juillet prochain, en attendant de nouvelles livraisons de fioul. "Le rationnement de l'électricité va se poursuivre jusqu'au 8 juillet prochain,...

commentaires (10)

Des losers dans ce gouvernent qui ne savent plus où ils en sont et nous fait peur avec le vide que leur départ avec leur PM créerait. Même s’ils s’en vont tous on ne se rendra même pas compte sauf s'ils laissent derrière eux le plus grand agent étranger qui détruit le pays lentement mais sûrement.

Sissi zayyat

18 h 55, le 07 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Des losers dans ce gouvernent qui ne savent plus où ils en sont et nous fait peur avec le vide que leur départ avec leur PM créerait. Même s’ils s’en vont tous on ne se rendra même pas compte sauf s'ils laissent derrière eux le plus grand agent étranger qui détruit le pays lentement mais sûrement.

    Sissi zayyat

    18 h 55, le 07 juillet 2020

  • MIS A PART LES CONNERIES HABITUELLES QUE CE MR. DECLARE SOUVENT, J'AVOUE EN SA FAVEUR QUE, CETTE FACON DE TRES SOUVENT AVOIR DES RETARDS DANS LES LIVRAISONS -CAR LES OUVERTURES DES LETTRES DE CREDIT SONT TARDIVEMENT OUVERTES PAR LA BDL.... CETTE FACON A TOUJOURS ETE NOTRE FLEAU, BIEN AVANT MR. GHAJAR

    gaby sioufi

    17 h 05, le 02 juillet 2020

  • On doit remercier Ghajar pour sa clairvoyance quand à la pénurie de fioul.

    Chahine

    23 h 29, le 01 juillet 2020

  • On n’a jamais eu au Liban un gouvernement composé d’autant de branquignolles et branquignols. Comme dirait Laurent Gerra, c’est du lourd, du très lourd en incompétence

    Liberté de Penser

    22 h 25, le 01 juillet 2020

  • Même le Soudan du Sud, considéré comme le pays le plus pauvre du monde, dans ses heures les plus sombres n'encourait ce risque de pénurie aussi grave... farine, mazout mais aussi et surtout cellules grises . L'on devrait par ailleurs nous expliquer ce que signifie la déclaration du ministre ....acheter du mazout plutôt que de l'or, si l'on ne peut même plus retirer des LL , les DAB (Distributeur automatique de billets) sont pour la plupart vides... Si tant est que ces billets servent, notre compagnie nationale d'aviation refuse notre monnaie nationale les taux étant à leurs yeux trop fluctuants.

    c...

    21 h 46, le 01 juillet 2020

  • QUAND EST-CE QUE ELLE N,A PAS ETE RATIONNEE JUSQU,AUJOUD,HUI ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 43, le 01 juillet 2020

  • Dommage, et grand dommage que de renvoyer le fioul, même s'il est de mauvaise qualité. Le rationnement à Beyrouth à atteint les 21 heures sur 24. Walla 3ayb.

    Chahine

    20 h 39, le 01 juillet 2020

  • Trois mois? Même si ces bateaux sont dans les îles Aléoutiennes, en trois semaines, ils sont la. À moins que ce ne soit des pédalos.

    Bashir Karim

    20 h 24, le 01 juillet 2020

  • Et Riad Salame dit que le Liban n'est pas en faillite. En fait tout va pour le mieux. C'est juste nous qui ne comprenons rien...

    Gros Gnon

    19 h 09, le 01 juillet 2020

  • Alors qu’il affirmait il y a une semaine ne pas comprendre "la panique" concernant l’approvisionnement du pays en essence et en mazout, et qu’il avait annoncé l’arrivée de deux navires de mazout entre samedi et cette semaine, M. Ghajar avait fini par reconnaître mardi qu’il y avait bien une "pénurie de mazout". ce n est pas la premiere fois qu un ministre dit n importe quoi pour ne pas dire des mensonges à la population : qu est ce qu il attend pour démissionner l autre rigolo dit on ne manque pas de farine et 2 jours après il augmente le prix du pain mais personne ne parle de reforme dont le PM il est temps qu ils démissionnent tous

    youssef barada

    17 h 42, le 01 juillet 2020