Initiative

« Salami maak », des vœux de paix de la Suisse au Liban

L’association For the Art a, une nouvelle fois, jeté une passerelle artistique entre la Suisse et le Liban (en passant par la France). À l’initiative de Zahi Haddad, son cofondateur, Charbel Rouhana et quatre musiciens de l’Orchestre des nations adressent au monde leur « salam ».

« Salami maak », des vœux de paix de la Suisse au Liban

Charbel Rouhana, au oud, entouré de musiciens venus de divers horizons.

Salami maak, Mute Bird en anglais, titre d’une chanson de Charbel Rouhana, devient en français Ma paix à tes côtés. C’est ce salut à la paix et à l’amour, traduit sous forme d’une vidéo collaborative et montée à distance, que le oudiste et chanteur Charbel Rouhana, encadré de quelques musiciens de l’Orchestre des nations et dirigé par le chef d’orchestre Antoine Marguier, a envoyé au monde à l’occasion de la fête de la Musique 2020, à l’initiative de l’association For the Art. Un titre que le oudiste avait composé et interprété auparavant et qu’il a réorchestré durant le confinement.

Établi à Genève, l’écrivain Zahi Haddad a cofondé il y a cinq ans l’association For the Art afin de soutenir les interprètes, musiciens et compositeurs, et tisser des liens solides entre la Suisse et le Liban. Ce sont ainsi des allers-retours culturels qui marquent ce travail collaboratif. « Nous organisons des spectacles, des conférences à Genève, indique-t-il. Nous recevons également des invités du Liban, comme Philippe Aractingi et Pierre Geagea, pour des ateliers de travail. Et nous organisons avec le soutien de l’ambassade de Suisse des spectacles au Liban. » L’essentiel des fonds levés est versé à des associations actives dans l’art-thérapie dans les deux pays. Dans cette action récente, l’association a soutenu les musiciens, compositeurs, interprètes, dont le travail s’est arrêté durant la crise sanitaire relative au Covid-19. « Plus que jamais, ils ont besoin de notre encouragement, surtout qu’ils ont été privés durant cette pandémie de leur espace de vie, de la scène et de leur public qui est leur second souffle », insiste l’écrivain.

Zahi Haddad, fondateur de l’association For the Art. Photos tirées de la vidéo

Dialogue d’amour et de réconciliation

La chanson Salami maak a été revisitée et interprétée par Charbel Rouhana et ses musiciens, basés au Liban et en France, et par quatre musiciens de l’Orchestre des nations, fondé à Genève : Caroline Baeriswyl au violon, Élie Khoury au bouzouk, Ivan Tupinier au violoncelle, Mariana Cossermelli à la flûte, Nadim Rouhana au clavier et Zad Khalifeh aux percussions. Les paroles ont été écrites par Boutros Rouhana, et Raymond Khalifeh était aux commandes du son. Quant au montage du clip, il est signé Kabalan Samaha. La chanson évoque notamment la paix grâce à l’amour. « Durant la guerre, indique Zahi Haddad, Feyrouz a été la grande ambassadrice de la paix. Je crois fermement que la culture et notamment la musique peuvent instaurer un dialogue d’amour et de réconciliation. Nous devons nous accrocher à notre patrimoine culturel car c’est lui qui survit à toutes les catastrophes. C’est d’ailleurs un geste très symbolique que cette collaboration soit entreprise par la Suisse qui est le pays du pacifisme et que ce soit l’Orchestre des nations qui collabore avec Charbel Rouhana. » Et de préciser : « Cet orchestre au talent fou est composé d’avocats, de médecins et de gens d’autres métiers qui font de la musique bénévolement. Ils voyagent dans le monde entier sous la direction d’Antoine Marguier pour transmettre des messages d’amour. » Outre cette action, Zahi Haddad planche sur un livre qu’il publiera à l’occasion du centième anniversaire de la fondation de la Société des nations à Genève, le 15 novembre. Une série de portraits que l’écrivain a choisis et qui rendent Genève si internationale. 130 personnes sélectionnées de différentes nationalités, dont des Libanais, des Africains actifs dans la société « mais qui travaillent dans l’ombre et que j’ai voulu mettre en lumière. Elles contribuent au rayonnement de Genève ». Ce livre, publié bientôt, est le travail d’un an et demi de recherches. Zahi Haddad est infatigable. Ses initiatives sont toujours au service de la culture et du progrès. « Nous sommes de nouveau sur un travail énorme, un spectacle musical que nous aimerions présenter au Liban. Nous avons besoin seulement d’encouragement et de partenaires qui croiraient en une culture salvatrice. » À bon entendeur…


Salami maak, Mute Bird en anglais, titre d’une chanson de Charbel Rouhana, devient en français Ma paix à tes côtés. C’est ce salut à la paix et à l’amour, traduit sous forme d’une vidéo collaborative et montée à distance, que le oudiste et chanteur Charbel Rouhana, encadré de quelques musiciens de l’Orchestre des nations et dirigé par le chef d’orchestre Antoine...

commentaires (1)

Bravo Zahi

Jack Gardner

15 h 24, le 01 juillet 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Bravo Zahi

    Jack Gardner

    15 h 24, le 01 juillet 2020