Environnement

Des incendies font des ravages au Hermel

Des incendies font des ravages au Hermel

La zone en feu au Hermel est, entre autres, une réserve destinée à protéger les perdrix. Photo Ali Zein Nassereddine

Comme si la situation générale n’était pas assez compliquée, la saison des incendies s’annonce redoutable cette année. Le Hermel, dans la Békaa-Nord, a été mercredi le théâtre d’un terrible incendie qui a détruit pas moins de 150 dounoums de terrain, selon le bureau du mohafez de Baalbeck-Hermel, Bachir Khodr. Le sinistre a frappé plus exactement la région de Zoghrine, rapporte notre correspondante Sarah Abdallah. Sur les terrains calcinés se trouvaient des amandiers sauvages, des cèdres et des chênes, dont l’exploitation profitait aux habitants. L’incendie a été maîtrisé tard mercredi, dix heures après son déclenchement.

Les soupçons des habitants de la zone se sont tout de suite portés sur le dépotoir sauvage du village de Mazraat Sojod, où les détritus sont brûlés quotidiennement à l’air libre. Un de ces incendies provoqués aurait-il échappé au contrôle de ceux qui l’ont allumé pour se propager dans les environs ? Selon notre correspondante, la municipalité de Mazraat Sojod a rejeté hier toute responsabilité, assurant qu’aucun feu n’avait été allumé dans le dépotoir ce jour-là et que le climat printanier favorise les incendies. Tel n’est pas l’avis du mohafez Khodr qui, privilégiant la piste du dépotoir en feu, a ordonné qu’une enquête soit ouverte, afin que les responsables soient sanctionnés, qu’ils aient contribué volontairement ou pas à cet incendie. Il a déclaré aux médias que suite à cette enquête, une plainte sera déposée auprès de la justice spécialisée dans les questions environnementales.

Quelles pourraient être les causes d’un tel sinistre ? Selon une source de la région, l’incendie aurait pris soit en raison d’un feu mal éteint dans le dépotoir de Mazraat Sojod, soit parce qu’un objet incandescent, une cigarette le plus probablement, a été jeté sur des herbes sèches au bord de la route.

Dans un communiqué au ton virulent, les habitants du Hermel dénoncent la négligence dont cette région fait systématiquement l’objet, pointant du doigt l’intervention tardive des hélicoptères de l’armée, dix heures après le début du sinistre. Ils soulignent que cette région est si déshéritée qu’elle ne comporte pas de bureau de la Défense civile et qu’elle manque d’infrastructures hydrauliques, tant et si bien que les hélicoptères de l’armée ont dû aller s’approvisionner dans un lac de Qaa, à la frontière. Ils ont également dénoncé leurs députés « endormis », alors que la population souffre.

À ce propos, le député Hussein Hajj Hassan a demandé que des indemnités soient prévues suite à cet incendie. En réponse aux différentes requêtes, le Conseil des ministres a décidé hier de verser des indemnités aux personnes lésées par cet incendie.


Comme si la situation générale n’était pas assez compliquée, la saison des incendies s’annonce redoutable cette année. Le Hermel, dans la Békaa-Nord, a été mercredi le théâtre d’un terrible incendie qui a détruit pas moins de 150 dounoums de terrain, selon le bureau du mohafez de Baalbeck-Hermel, Bachir Khodr. Le sinistre a frappé plus exactement la région de Zoghrine,...

commentaires (2)

Comme on ecrit dans l'article il s'agit d'un dépotoir "sauvage" du village de Mazraat Sojod, donc meme si ce dépotoir ne serait pas responsable de l'incendie (on ne le sait pas) il reste le fait que c'est un dépotoir "sauvage" donc "sauvage" cela veut dire qu'il ne devrait pas etre la.

Stes David

17 h 24, le 24 juin 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Comme on ecrit dans l'article il s'agit d'un dépotoir "sauvage" du village de Mazraat Sojod, donc meme si ce dépotoir ne serait pas responsable de l'incendie (on ne le sait pas) il reste le fait que c'est un dépotoir "sauvage" donc "sauvage" cela veut dire qu'il ne devrait pas etre la.

    Stes David

    17 h 24, le 24 juin 2020

  • Pauvre Liban ils mettent le feu et ils veulent des indemnités . Je n'ai jamais vu le Liban aussi démantelé

    Eleni Caridopoulou

    17 h 42, le 19 juin 2020