Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Diab en tournée à Naqoura : La présence de la Finul reste nécessaire

Le Premier ministre insiste sur l'importance d'une bonne coopération entre la force onusienne et l'armée libanaise. 

Le Premier ministre libanais, Hassane Diab (centre), en compagnie du commandant en chef de la Finul, le général Stefano Del Col, au siège de la Finul à Naqoura, au Liban-Sud, le 27 mai 2020. Photo Dalati et Nohra

Le Premier ministre Hassane Diab a affirmé mercredi que la présence de la Force intérimaire de l'ONU au Liban restait nécessaire face aux tentatives israéliennes de saper la stabilité du pays, insistant sur l'importance de la coopération entre la force onusienne et l'armée libanaise. Le chef du gouvernement a fait ces déclarations lors d'une visite officielle au siège de la Finul à Naqoura, visite qui intervient au lendemain de nouvelles tensions entre des Casques bleus et des villageois libanais. 

"Le Liban est attaché à l'application de la résolution 1701", a déclaré le chef de l'exécutif, lors d'un discours dans lequel il a exhorté l'ONU à "imposer à l'ennemi israélien l'application" de cette résolution. Le déploiement de la Finul "reste nécessaire et important face aux tentatives israéliennes de déstabiliser" le Liban, a-t-il ajouté. Il a dans ce cadre rappelé "la nécessité de coopérer avec l'armée libanaise". "J'en appelle à la communauté internationale d'imposer à Israël de se retirer des eaux territoriales libanaises occupées, leur présence empêchant de stabiliser la situation" entre les deux pays, a poursuivi Hassane Diab. 

Prenant la parole après le Premier ministre libanais, le commandant en chef de la Finul, le général italien Stefano Del Col, a exprimé sa volonté de coopérer avec le gouvernement libanais et l'armée afin de faire appliquer les résolutions internationales, dont la 1701. 

Lors de cette tournée, Hassane Diab était accompagné de la ministre de la Défense, Zeina Acar, et du commandant en chef de l'armée, Joseph Aoun. Leur visite intervient alors que l'Etat hébreu a multiplié ces dernières semaines les violations terrestre, aérienne et maritime de la souveraineté libanaise. 

Lire aussi

Au Liban-Sud, une minorité rêve encore de venir à bout de la mainmise du Hezbollah


La Finul a été créée en 1978 d'abord pour superviser le retrait israélien du Liban et est chargée de veiller au respect du cessez-le-feu entre les deux pays depuis la fin du conflit de juillet 2006 entre le Hezbollah et Israël, en vertu de la résolution 1701 du Conseil de sécurité des Nations unies.

Lundi, tard dans la soirée, un incident était survenu entre des casques bleus finlandais et des villageois dans le village de Blida, dans le casa de Marjeyoun, après qu'un véhicule de la Finul ait heurté deux voitures et une moto, provoquant la colère de certains habitants. Des frictions opposent régulièrement des habitants de villages proches de la frontière et la Finul au Liban-Sud. Mardi, l'Union des municipalités de Jamal Amel a accusé dans un communiqué la patrouille de la Finul d'avoir "pénétré et fouillé dans des vignobles et des propriétés privées", dénonçant cette "agression" et réclamant "des excuses officielles". Les habitants de Mays el-Jabal, une localité proche de la frontière avec Israël, s'est à son tour plainte hier dans un communiqué des « désagréments » causés par le centre voisin de la Finul.

Ces incidents interviennent alors que le mouvement chiite a signifié qu’il s’opposerait à tout changement dans le mandat de la Finul, qui doit s'achever d'ici fin août. Des modifications concernant les prérogatives de la force onusienne ou une réduction de ses effectifs, avaient notamment été réclamées par les l’ambassadrice américaine à l’ONU Kelly Craft qui avait accusé le Hezbollah de continuer à s’armer malgré la présence de la force onusienne, "d’ignorer de façon flagrante" la 1701 et de "dicter à la Finul où elle peut patrouiller", estimant que le gouvernement du Liban empêchait ainsi les Casques bleus d’accomplir leur mandat. Israël accuse également régulièrement le parti chiite et ses partisans d'entraver la mission des casques bleus. 

Mardi soir, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait accusé les Israéliens de demander une modification du mandat de la Finul parce qu'ils "veulent que les Casques bleus aient le droit de perquisitionner les propriétés privées", ajoutant qu'il "y a une pression américaine sur le Liban dans ce dossier". "Le Hezbollah n'est pas contre la force onusienne, mais un changement dans sa mission violerait la souveraineté libanaise", avait-il estimé. 

Le Premier ministre Hassane Diab a affirmé mercredi que la présence de la Force intérimaire de l'ONU au Liban restait nécessaire face aux tentatives israéliennes de saper la stabilité du pays, insistant sur l'importance de la coopération entre la force onusienne et l'armée libanaise. Le chef du gouvernement a fait ces déclarations lors d'une visite officielle au siège de la Finul à...
commentaires (6)

Vive le Hezbollah ils vont etre massacrer par Israel et il n'y aura plus le Liban

Eleni Caridopoulou

19 h 36, le 27 mai 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Vive le Hezbollah ils vont etre massacrer par Israel et il n'y aura plus le Liban

    Eleni Caridopoulou

    19 h 36, le 27 mai 2020

  • LA FINUL SANS POUVOIR D,INTERVENTION POUR LE RESPECT DE LA 1701 DES DEUX COTES NE SERT A RIEN.

    LA LIBRE EXPRESSION

    19 h 02, le 27 mai 2020

  • Heureusement que la FINUL est là, car Israél a toujours cherché à creuser des tunnels sous toute la région du Liban-Sud jusqu'à la banlieue-sud de Beyrouth. Ne riez pas.

    Un Libanais

    18 h 44, le 27 mai 2020

  • une sage decision, maintenant qu'il est protege par un mur.

    SATURNE

    15 h 32, le 27 mai 2020

  • "Le Hezbollah n'est pas contre la force onusienne, mais un changement dans sa mission violerait la souveraineté libanaise", avait-il estimé. LA FINUL EST LA POUR APPLIQUER SUR LE TERRAIN LA 1701 LA SOUVERAINTE DU LIBAN EST BAFOUE TOUS LES JOURS PAR LA MILICE DE HB IS RAEL SURVOLE LE LIBAN POUR ATTAQUER LES IRANIENS EN SYRIE. ELLE A MEME EPARGNE LES MEMBRES DE HEZBALLAH DANS LEUR VOITURE IL Y A QUELQUES JOURS ( semble etre devenu des amis maintenant) SI RIEN NE CHANGE ET UN VETO DES USA SURVIENT , LA REGION SERA A FEU ET A SANG DANS QUELQUES SEMAINES C'EST PROBABLEMENT CE QUE CHERCHE L'IRAN AUJOURDH'UI POURQUOI EMPECHER LA FINUL D'ALLER OU ELLE VEUT MEME DANS LES MAISONS A PARTIR DESQUELS EN FAIT TOUS LES TUNNELS ONT ETE COMMENCES POUR FAIRE UNE ATTAQUE SURPRISE PAR LE LIBAN ( OUI PAR LE LIBAN COMME D'HABITUDE CAR HB EST LE LIBAN AUJOURDH'UI TOUT COMME LES PALESTIVIENS AVAIENT OBTENU DU PARLEMENT LIBANAIS EN 1969 UN FEU VERT POUR S'ATTAQUER A ISRAEL DEPUIS LE SUD LIBAN) CONTRE ISRAEL CESSONs DE JOUER AU PLUS SAINT ET EVITONS UNE GUERRE DEVASTATRICE

    LA VERITE

    14 h 48, le 27 mai 2020

  • Trop ça commence à faire trop; déjà que ces pauvres soldats finlandais, espagnols, népalais, ghanéens, fidjiens et autres sont empêchés d’accomplir leur mission; alors de 2 choses l’une. Ou il faut leur accorder les moyens d’imposer le désarmement des milices illégales conformément à la 1701 Ou alors il faut se retirer et laisser la milice illégale se débrouiller directement avec Tsahal comme elle le fait si bien en Syrie, mais après il ne faut pas pleurer des conséquences.

    Liban Libre

    13 h 51, le 27 mai 2020

Retour en haut