Rechercher
Rechercher

Iran

Rohani appelle l'armée iranienne à chercher la stabilité régionale

Le président iranien appelle toutefois la troupe à rester vigilante face aux "provocations".

Le président iranien, Hassan Rohani. Photo d'archives REUTERS/Brendan Mcdermid

Le président iranienne Hassan Rohani a appelé vendredi les forces armées du pays à chercher la stabilité dans la région, tout en restant vigilantes face aux "provocations", a rapporté la télévision officielle, sur fond d'escalade de la guerre des morts entre la République islamique et les Etats-Unis.

Le chef des Gardiens de la révolution a averti jeudi que l'Iran "détruira" tout navire de guerre américain menaçant sa sécurité dans les eaux du Golfe, au lendemain d'une menace similaire du président américain Donald Trump.

"Nous devons suivre attentivement les stratégies garantissant la stabilité durable de la région tout en maintenant vigilance et présence autoritaire dans la zone", a déclaré Hassan Rohani au ministre de la Défense, Amir Hatami, lors d'un entretien téléphonique, selon les propos rapportés par la télévision officielle iranienne.

Dans un entretien téléphonique distinct avec le chef des Gardiens de la révolution Hossein Salami, dont la télévision publique a fait part de la teneur, le président iranien a évoqué des "actions provocatrices de la part d'étrangers dans la région" et la nécessité de "demeurer vigilants face à ces mouvements".


"Celui qui déclenchera les conflits"

Lors d'un entretien téléphonique avec l'émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al Than, Hassan Rohani a en outre affirmé que Téhéran suivait de près les activités américaines, mais ne déclencherait jamais de conflit dans la région. "La République islamique d'Iran suit de près les activités et les mouvements de l'Amérique, mais ce ne sera jamais celui qui déclenchera les conflits et les tensions dans la région", a déclaré le président iranien lors de cet entretien téléphonique, selon les médias officiels iraniens.

Les tensions entre Washington et Téhéran se sont amplifiées depuis que Donald Trump a décidé en mai 2018 de retirer les Etats-Unis de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien et de rétablir les sanctions contre l'Iran. L'antagonisme entre les deux pays a débouché sur des frappes militaires début janvier, l'Iran ayant tiré des missiles contre des bases militaires irakiennes abritant des troupes américaines en représailles à l'assassinat par les Etats-Unis du général Kassem Soleimani.


Lire aussi

Au lieu de menacer, Trump ferait mieux de "sauver" son peuple du Covid-19, lance un général iranien

L'Iran lance un satellite militaire, sur fond de vives tensions avec Washington

L’Iran face au coronavirus : défis et enjeux


Le président iranienne Hassan Rohani a appelé vendredi les forces armées du pays à chercher la stabilité dans la région, tout en restant vigilantes face aux "provocations", a rapporté la télévision officielle, sur fond d'escalade de la guerre des morts entre la République islamique et les Etats-Unis.

Le chef des Gardiens de la révolution a averti jeudi que l'Iran

commentaires (2)

LA STABILITE REGIONALE EST TRES SIMPLE. DEMONTEZ TOUTES VOS MILICES DE MERCENAIRES ETABLIES DANS LES PAYS ARABES VOISINS.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

19 h 37, le 25 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • LA STABILITE REGIONALE EST TRES SIMPLE. DEMONTEZ TOUTES VOS MILICES DE MERCENAIRES ETABLIES DANS LES PAYS ARABES VOISINS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    19 h 37, le 25 avril 2020

  • La crise de Cuba en 1962 ne devrait pas se reproduire dans le Golfe arabo-persique. Les temps ont changé et les armes aussi. La crise de Cuba opposa les Etats-Unis à l'Union soviétique au sujet des missiles nucléaires soviétiques pointés sur les Etats-Unis. Finalement, les Russes ont reculé à Cuba et les Etats-Unis en Turquie. Un dicton libanais : "La jarre ne sortira pas toujours indemne du puits".

    Honneur et Patrie

    18 h 16, le 25 avril 2020