Rechercher
Rechercher

À La Une - Classement

Pas moins de 18 Libanais ou personnes d’origine libanaise sont milliardaires, selon Forbes

L'ancien Premier ministre libanais Nagib Mikati. Photo d'archives AFP/GETTY IMAGES

La crise sanitaire liée au Covid-19 qui a mis à genou l’économie mondiale a également touché les « personnes les plus riches de la planète Terre », a indiqué Forbes dans son dernier classement dédié. Publié courant avril, ce classement recense 2 095 milliardaires dans le monde, soit 58 de moins qu’en 2019, pour une fortune cumulée de 8 000 milliards de dollars, en baisse de 700 millions en un an.

Pas moins de 18 personnes possédant la nationalité libanaise, ou descendantes d’une famille originaire du pays du Cèdre, font partie de ce classement. L’Orient-Le Jour les a toutes répertoriées cette année, contrairement à l’année dernière, où seuls les Libanais ainsi que les ressortissants étrangers d’origine libanaise les mieux classés avaient été listés. Sorti du classement en 2019, l'ancien Premier ministre Saad Hariri, qui a démissionné en octobre dernier peu après le début des manifestations massives organisées contre la classe politique, est également absent du classement de cette année. La dernière fois que son nom figurait dans la liste remonte à 2018 – il était alors à la 1 561e place, avec une fortune estimée à 1,5 milliard de dollars.

Hiérarchie inchangée
La hiérarchie du classement des six milliardaires considérés comme Libanais par Forbes et dont la richesse cumulée s’élève à 10,2 milliards de dollars n’a pas été modifiée. Les frères Mikati, Taha et Nagib, qui dirigent le fonds d’investissement M1 Group spécialisé dans les Télécoms, occupent respectivement les 945e et 1 001e places, avec des fortunes personnelles s’élevant à 2,2 et 2,1 milliards de dollars chacun. Des chiffres en nette baisse par rapport au classement 2019 où les deux frères occupaient la 916e place ex-æquo, possédant chacun 2,5 milliards de dollars.

Avec 2 milliards de dollars, Baha’ Hariri est 1 063e. Implanté notamment en Jordanie via sa société immobilière Horizon Group, le frère aîné de Saad Hariri a gagné pas moins de 53 places au classement en un an, alors que l’évaluation de sa fortune a diminué de 100 millions de dollars. Il devance cette année encore le joaillier Robert Mouawad, 1 415e avec 1,5 milliard de dollars (1 511e en 2019 avec le même montant de fortune estimée), et deux autres membres de la famille Hariri habitués du classement : Ayman, qui dirige notamment le réseau social Vero, qui est 1 613e avec 1,3 milliard; et Fahed, un homme d’affaires qui a essentiellement investi dans l’immobilier et le secteur bancaire, 1 851e avec 1,1 milliard. Les deux demi-frères du chef du courant du Futur étaient respectivement 1 717e et 1 818e en 2019, avec 1,3 milliard de dollars pour Ayman Hariri, et 1,2 milliard pour son frère Fahed.

Parmi les personnes d’origine libanaise non répertoriées en tant que Libanais par Forbes, le Mexicain Carlos Slim Helu reste le premier milliardaire d’origine libanaise à apparaître dans le classement Forbes, en perdant sept places en un an (12e) avec une fortune personnelle passée de 64 à 52,1 milliards sur la même période. Le Libano-Brésilien Joseph Safra, connu pour être « le plus riche banquier au monde », se hisse quant à lui à la 39e place de ce classement, avec une fortune estimée à 19,9 milliards de dollars contre 25,2 milliards en 2019. Il possède notamment la Banco Safra au Brésil et la J. Safra Sarasin en Suisse, tout en ayant 50 % des parts de la marque Chiquita, une entreprise agroalimentaire.

Le Franco-Libanais Rodolphe Saadé (et famille), fils de Jacques Saadé, le fondateur de CMA CGM décédé en juin 2018, occupe, lui, la 208e place du classement avec une fortune estimée à 7 milliards de dollars. Rodolphe Saadé, qui a succédé à son père à la tête du 3e transporteur mondial, est toutefois comptabilisé parmi les dix plus grandes fortunes françaises (8e sur 39 retenues dans le classement).

Tom Gores et son frère, Alec, deux Américains d’origine libanaise, se placent quant à eux respectivement au 280e et au 1 063e rang avec une fortune personnelle estimée à 5,7 et 2 milliards de dollars (contre 5,6 et 2,1 milliards en 2019). Tom Gores, de son nom de naissance Tewfiq Gergious, a créé l’entreprise d’investissement Platinuim Equity en 1995 et a travaillé auparavant avec son frère Alec dans l’entreprise familiale « The Gores Group », également une société d’investissement. Faisant pour la première fois son entrée dans le classement à la 451e place, Tony Tamer, un des fondateurs de l’entreprise d’investissement HIG Capital, possède une fortune de 4 milliards de dollars.

Également au classement, les deux frères David et Ezra Nahmad, libano-monégasques, tirent leur fortune de 1,8 et 1,5 milliard de dollars, inchangée depuis 2019, de leur collection d’art moderne et impressionniste entreposée en Suisse. Ils se placent respectivement aux 1 196e et 1 415e rangs du classement cette année. Quant au libano-américain, Georges Joseph, à la 1 513e place, il s’est spécialisé dans les assurances en fondant l’entreprise « Mercury General » (1,4 milliard de dollars contre 1,6 milliard en 2019). Alvaro Saieh Bendeck, l’homme d’affaires libano-chilien, possède une fortune estimée à 1,3 milliard de dollar (contre 3 milliards l’année passée), lui permettant de se hisser à la 1 613e place du classement. Quant à Alfredo Harp Helú, il siège au conseil d’administration de la banque Citigroup, qui a acquis le groupe financier Banamex-Accival qu’il avait co-créé. Il possède une fortune de 1,1 milliard, en baisse de 100 millions de dollars par rapport à 2019, le plaçant ainsi à la 1 851e position.

Aucune personnalité saoudienne n’a été retenue par Forbes pour la troisième année consécutive, une décision prise par le magazine dans le sillage de l’arrestation fin 2017 de plusieurs milliardaires ressortissants du royaume dans le cadre d’une vaste purge anticorruption initiée par le prince héritier Mohammad ben Salmane.


Podium mondial
Enfin, au niveau du podium mondial, les deux premières places sont toujours dominées par le fondateur d’Amazon, l’Américain Jeff Bezos, dont la fortune est passée de 131 à 113 milliards de dollars en un an, et Bill Gates, le créateur de Microsoft (96,5 milliards, soit 1,5 milliards de plus qu’en 2019), la troisième place revenant à Bernard Arnault, patron du groupe LVMH (Moët Hennessy, Louis Vuitton) avec une fortune personnelle atteignant 76 milliards de dollars, inchangée depuis l’année passée. Il détrône ainsi l’homme d’affaires Warren Buffett qui se positionne à la quatrième place, avec une fortune tombant à 67,5 milliards, soit 15 milliards de moins qu’en 2019.

Le président américain Donald Trump perd, lui, 286 places, pour se positionner au 1 001e rang, avec une fortune estimée, à 2,1 milliards de dollars, soit un milliard de moins qu’en 2019.

Les trois plus jeunes milliardaires de cette année sont des femmes. La plus jeune est l’Américaine Kylie Jenner, 22 ans, qui a amassé une fortune personnelle d’un milliard de dollars en créant une entreprise de cosmétiques appelée Kylie Cosmetics. Elle se hisse à la 1 990e place et a été l’année passée la plus jeune milliardaire à entrer dans le classement Forbes grâce à sa propre entreprise. Les deux autres jeunes femmes sont les sœurs norvégiennes Alexandra et Katharina Andresen, qui ont chacune hérité de 42 % de l’entreprise familiale d’investissement Ferd, accumulant ainsi une fortune personnelle de 1,1 milliard de dollars chacune, contre 1,4 milliard en 2019.


La crise sanitaire liée au Covid-19 qui a mis à genou l’économie mondiale a également touché les « personnes les plus riches de la planète Terre », a indiqué Forbes dans son dernier classement dédié. Publié courant avril, ce classement recense 2 095 milliardaires dans le monde, soit 58 de moins qu’en 2019, pour une fortune cumulée de 8 000 milliards de dollars, en baisse de 700...

commentaires (6)

COMBIEN CES MILLIARDAIRES LIBANAIS ONT PAYE D'IMPOTS A L'ETAT LIBANAIS DEPUIS 2005 A AUJOURDH'UI? CECI NE DEVRAIT PAS FAIRE PARTIE DES SECRETS BANCAIRES MEME SI ILS ONT ETE MINISTRES PARFOIS OLJ SVP ESSAYER DE NOUS DONNER CETTE INFORMATION

LA VERITE

01 h 12, le 24 avril 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • COMBIEN CES MILLIARDAIRES LIBANAIS ONT PAYE D'IMPOTS A L'ETAT LIBANAIS DEPUIS 2005 A AUJOURDH'UI? CECI NE DEVRAIT PAS FAIRE PARTIE DES SECRETS BANCAIRES MEME SI ILS ONT ETE MINISTRES PARFOIS OLJ SVP ESSAYER DE NOUS DONNER CETTE INFORMATION

    LA VERITE

    01 h 12, le 24 avril 2020

  • Oh mince... moi qui croyais être riche, ayant pour une fois 50 euros en poche. Quelle désillusion ? Bon tant pis, l’année prochaine, j’essaierai d’avoir plus de fric en poche. Ceci dit, ils ont beau être riches. amasser du fric et ne pas distribuer ou aider leur pays liban. ils partiront un jour de cette terre et pourront tjrs essayer d’emporter ce fric avec eux à l’au-delà

    radiosatellite.online

    18 h 01, le 23 avril 2020

  • c'est normal, un certain premier ministre n'a pas de verogne pour prendre un pret de la banque de l'habitat, pret qui est subventionne par le peuple Libanais....allez, il a deja la boule a zero, que son compte revienne a zero et qu'il goute aux joies de la queue devant les banques Libanaises

    Elementaire

    06 h 27, le 23 avril 2020

  • LES LIBANAIS MILLIARDAIRES ET MULTI MILLIONNAIRES SONT NOMBREUX. QUE LE P.M. DIAB Y PUISE LE HAIRCUT DE CE COTE ET NON DES ECONOMIES DES DEPOSANTS. CES MESSIEURS RESTERAIENT DES MILLIARDAIRES ET DES MULTI MILLIONNAIRES. ET LES MILLIARDS ET LES MULTI MILLIONS NE SE GAGNENT PAS HONNETEMENT ET SANS COMBINES OU CORRUPTION. CE MONSIEUR DE LA PHOTO EST DEVENU MILLIARDAIRE EN QUELQUES ANNEES. TOUS LES AUTRES LA MEME CHOSE. LES LIBANAIS LES CONNAISSENT UN A UN !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 59, le 22 avril 2020

  • ""Avec 2 milliards de dollars, .................. et 1,2 milliard pour son frère Fahed."" Mais que fait ce beau monde pour sortir le pays de l'ornière. On venait en jet privé pour tendre la main rien que prendre un chèque. Les milliardaires libanais, combien d'emploi ont-ils crée, où sont leurs investissements ? Ce pauvre pays est encore dans une économie de guerre ......................................

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    20 h 37, le 22 avril 2020

  • Bof... Les riches d'origine libanaise peuvent ils encore inclus dans cette liste? Bon même 20 milliardaires sur 6 millions de pauvres ce n'est pas du tout réjouissant

    Wlek Sanferlou

    18 h 08, le 22 avril 2020

Retour en haut