Rechercher
Rechercher

Société - Coronavirus

Restrictions des vols vers et à destination de Beyrouth : ce qu'il faut savoir

Précisions sur le délai de quatre jours accordé au Libanais étant actuellement en France, en Égypte, en Syrie, en Irak, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni.

Les restrictions imposées aux vols ne concernent cependant pas les avions transportant des marchandises.

Le directeur général de l’Aviation civile par intérim, Fady el-Hassan, a annoncé hier une série de mesures préventives obligatoires pour empêcher la propagation du coronavirus, dans une circulaire (numéro 9/2) adressée à toutes les compagnies d’aviation civile opérant à l’AIB. Cette circulaire vient en application de la décision du Premier ministre, Hassane Diab, de suspendre les vols à destination et en provenance de certains pays particulièrement touchés par l’épidémie de Covid-19, au terme d’une réunion d’urgence, mercredi au Grand Sérail.

Tous les vols à destination et en provenance d’Italie, de Corée du Sud, d’Iran, de Chine, Hong Kong, Macao et Taïwan sont donc annulés pour une semaine, à dater de la publication de la circulaire (12 mars 2020).

Le transport des passagers en vols directs ou en transit sera interrompu depuis la France, l’Égypte, la Syrie, l’Irak, l’Allemagne, l’Espagne et le Royaume-Uni. Ces mesures ne concernent cependant pas les avions de fret et de transport de marchandises.

Sont exemptés de cette mesure pour 4 jours (jusqu’au 16 mars), les ressortissants libanais, les résidents étrangers au Liban, les membres des délégations diplomatiques étrangères de ces pays travaillant au Liban, les membres de la Finul, les soldats et officiers de ces pays travaillant au Liban, les membres de la famille d’un(e) ressortissant(e) libanais(e) non détenteurs de la nationalité ou d’un permis de résidence libanais. Toutes ces personnes exemptées bénéficient donc d’un délai de grâce de quatre jours dès aujourd’hui et jusqu’au lundi 16 mars compris pour rentrer au Liban.

Au terme de ce délai, tous les vols en provenance et en direction de ces pays seront interrompus pour une semaine, jusqu’au 23 mars inclus. Cette mesure sera réétudiée avant la date d’échéance, en fonction d’une nouvelle évaluation de la pandémie de coronavirus.

Selon Fady el-Hassan, contacté par L’Orient-Le Jour, « toutes les compagnies d’aviation opérant au Liban, de même que les ambassades du Liban dans les pays concernés, ont été informées ». Et si dans un premier temps la confusion a régné, c’est parce qu’une « première circulaire publiée peu avant la 9/2 avait omis de mentionner les voyageurs en transit et les résidents étrangers au Liban ». C’est désormais chose faite, assure le directeur général, qui précise par le fait même que les voyageurs en provenance de ces pays ne pourront pas non plus rejoindre le Liban en faisant escale dans un pays tiers. « À l’escale, on ne les laissera pas prendre l’avion », assure-t-il, ajoutant que cette décision sera revue d’ici à une semaine, en fonction de la propagation de la pandémie.

Ces restrictions s'ajoutent aux mesures prises par un certain nombre de pays du Golfe (Arabie saoudite, Bahrëin, Koweït et Qatar) , qui ont décidé de suspendre, il y a quelques jours, les liaisons avec Beyrouth.



Le directeur général de l’Aviation civile par intérim, Fady el-Hassan, a annoncé hier une série de mesures préventives obligatoires pour empêcher la propagation du coronavirus, dans une circulaire (numéro 9/2) adressée à toutes les compagnies d’aviation civile opérant à l’AIB. Cette circulaire vient en application de la décision du Premier ministre, Hassane Diab, de suspendre...

commentaires (5)

Le comble de l'ironie : si l'Iran interdit les vols en provenance du Liban par peur de contamination secondaire au covadis XIX

Wlek Sanferlou

16 h 45, le 13 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Le comble de l'ironie : si l'Iran interdit les vols en provenance du Liban par peur de contamination secondaire au covadis XIX

    Wlek Sanferlou

    16 h 45, le 13 mars 2020

  • Ah bon arrêt des vols d'autant de pays ? Mais non , il suffit d'arrêter les vols en provenance du pays allié des 2 milices chiites et leur allié chrétien, ça aurait suffit pour juguler la propagation , d'après des experts pavloviens .

    FRIK-A-FRAK

    14 h 32, le 13 mars 2020

  • Tous les vols à destination et en provenance d’Italie, de Corée du Sud, d’Iran, de Chine, Hong Kong, Macao et Taïwan sont donc annulés pour une semaine, à dater de la publication de la circulaire (12 mars 2020). MAIS LE 12 MARS A 21H UN AVION D'IRAN S'EST POSE A L'AEROPORT DE BEYROUTH LA VERITE CEUX QUI SONT AU CONTROLE REEL DU PAYS S'EN FOUTE GRANDEMENT DES INSTRUCTIONS DE CE MINISTERE ET FONT CE QU'ILS VEULENT DE TOUTE FACON CETTE DECISON AURAIT DU ETRE PRISE DES LE PREMIER JOUR DE LA CONNAISSANCE DE L'EPIDEMIE ENORME EN CHINE HONG KONG KOREE IRAN ET ITALIE ET PAS DEUX SEMAINES APRES LA VERITE ENFIN TOUJOURS MIEUX QUE RIEN MAIS SI LES AVIONS IRANIENS CONTINUENT SANS PROBLEME A VENIR OU SI LES RESIDENTS EN IRAN PEUVENT TOUJOURS VENIR A TRAVERS LA SYRIE AU LIBAN SANS AUCUN CONTROLE SERIEUX , ON AURA RIEN FAIT

    LA VERITE

    14 h 28, le 13 mars 2020

  • "... les voyageurs en provenance de ces pays ne pourront pas non plus rejoindre le Liban en faisant escale dans un pays tiers. « À l’escale, on ne les laissera pas prendre l’avion » ..." Et comment ils comptent faire pour savoir si le passager qui veut embarquer vient d’ailleurs? Je veux dire s’il a pris deux billets séparés...

    Gros Gnon

    09 h 29, le 13 mars 2020

  • ARRETER LES VOLS DE ET VERS LES PAYS FOYERS DE L,EPIDEMIE... OUI ! MAIS LAISSEZ LES LIBANAIS PIEGES DANS CES PAYS SANS SECOURS... NON !

    SOUTENONS L,OLJ. CONDAMNONS SES CENSURES.

    09 h 11, le 13 mars 2020

Retour en haut