Rechercher
Rechercher

Conflit

Le Hezbollah enterre cinq de ses combattants tués par des frappes turques à Idleb

Des centaines de partisans du parti chiite rassemblés dans le quartier de Ghobeyri, dans la banlieue sud de Beyrouth, pour la procession funéraire.

Les cercueils de cinq combattants du Hezbollah portés par une foule de partisans dans la banlieue sud de Beyrouth, le 1er mars 2020. Photo AFP

Le Hezbollah a enterré dimanche dans la banlieue-sud de Beyrouth cinq de ses combattants tués vendredi soir à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, où les combats font rage entre la Turquie et ses alliés rebelles syriens d'une part, et les forces du régime de Bachar el-Assad et ses alliés d'autre part.

Des centaines de partisans du parti chiite, habillés en noir et drapeaux du Hezbollah à la main, se sont rassemblés dans le quartier de Ghobeyri pour saluer le "martyre" de ces cinq combattants lors d'une procession funéraire.


Les cercueils de cinq des combattants du Hezbollah tués en Syrie. Photo AFP


Le nombre de combattants du Hezbollah tués lors de ces frappes reste à déterminer avec précision. Ainsi, un commandant militaire des forces pro-Damas, cité samedi par Reuters, a fait état de neuf morts et de 30 blessés dans les rangs du parti. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH) avait avancé pour sa part le chiffre de dix combattants tués.

Samedi, l'OSDH rapportait que vingt-six combattants du régime syrien ont été tués par des tirs de drones menés par Ankara, parrain de groupes rebelles, dans la région d'Idleb. Il n'est pas clair si les combattants du Hezbollah ont été tués par ces mêmes tirs.

Après la mort dans des raids à Idleb jeudi, attribués par la Turquie au pouvoir de Damas, de 33 soldats turcs et d'un autre décédé vendredi de ses blessures, 45 combattants syriens ont été tués vendredi dans des bombardements de représailles menés par Ankara, selon l'OSDH, rapporte l'AFP. Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait de nouveau promis samedi "de faire payer le prix" à ceux menant des attaques contre les forces turques.

Ces pertes interviennent après des semaines de tensions croissantes à Idleb entre les forces turques et celles du régime de Bachar el-Assad, qui se sont affrontées à plusieurs reprises depuis le début du mois. Avec le soutien de l'aviation de Moscou, Damas est reparti à l'offensive en décembre pour reprendre le dernier grand bastion rebelle et jihadiste d'Idleb. Mais Ankara, qui soutient certains groupes rebelles et a déployé des troupes dans le nord-ouest syrien, n'a de cesse de réclamer un arrêt de l'offensive.

Dimanche, la Turquie a annoncé qu'elle avait lancé une offensive militaire contre le régime de Bachar el-Assad à Idleb.

Le Hezbollah, appuyé par l'Iran, combat en Syrie au côté du régime de Bachar el-Assad depuis 2013. Fin janvier, deux combattants du Hezbollah, Abbas Taha et Abbas Jaafar, tués à Alep, en Syrie, ont été enterrés dans la Békaa libanaise.

Depuis décembre, plus de 400 civils ont été tués dans l'offensive du régime à Idleb, selon l'OSDH et plus de 948.000 personnes, dont plus d'un demi-million d'enfants, ont été déplacées d'après l'ONU. Déclenchée en mars 2011 avec la répression de manifestations prodémocratie par le régime, la guerre en Syrie n'a eu de cesse de se complexifier au fil des ans. Le conflit a fait plus de 380.000 morts et déplacé des millions personnes.


Lire aussi

Des dizaines de jihadistes français actifs dans la bataille d'Idleb, selon France 24

Idleb : Erdogan face au piège de Poutine


Le Hezbollah a enterré dimanche dans la banlieue-sud de Beyrouth cinq de ses combattants tués vendredi soir à Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, où les combats font rage entre la Turquie et ses alliés rebelles syriens d'une part, et les forces du régime de Bachar el-Assad et ses alliés d'autre part.

Des centaines de partisans du parti chiite, habillés en noir et...

commentaires (8)

C'EST LE FAMEUX QU'ONT'ILS ETE FAIRE DANS CETTE GALERE? EXPLIQUEZ MOI S'IL VOUS PLAIT POURQUOI HEZBALLAH ENVOIE SES JEUNES AU NORD DE LA SYRIE POUR APPUYER LES SOLDATS SYRIENS CONTRE LA TURQUIE, PAYS QUI A MA CONNAISSANCE N'EST PAS ENCORE UN ENNEMI DU LIBAN LA VERITE EST QUE NASRALLAH OBEIT AU DOIGHT ET A L'OEIL AU DICTATE DE L'IRAN ET FAIT DES FUNERAILLES GRANDIOSES A CES MORTS ET SOIGNENT SES NOMBREUX BLESSES A L'OEIL EVIDEMENT DANS LES HOPITAUX LIBANAIS ON SE DEMANDE ENCORE POURQUOI IL INSISTE A AVOIR LE MINISTERE DE LA SANTE ….. VOILA LA REPONSE CERTAINEMENT AUSSI POUR INNONDER LE MARCHE LIBANAIS DE MEDICAMENTS FAIT EN IRAN SANS AUCUNE ANLYSE AU PREALABLE DANS UN LABORATOIRE RECONNU EUROPEEN ( entre parentheses tout fini par se savoir et je me demande sincerement pourquoi le CPL tient a garder depuis 10 ans le ministere de l'energie , donc de l'electricite ou nous avons perdus 40 milliards de dollars durant cette decade sans aucun progres, vivement la reponse tout comme nous savons aujourdh'ui la raison pour le ministere de la sante ) PAUVRE BOUGRES CHIITES QUI, POUR QUELQUES CENTAINES DE BILLETS DE BANQUE EN DOLLAR, ( vous voyez l'ironie d'ailleurs ici ) RISQUE LA MORT POUR SATISFAIRE UN INDIVIDU A PLUS DE 1000 KM DU LIBAN D'AILLEUR AU VUE DU NOMBRE DE PARTISANS AU MOMENT DES FUNERAILS, JE PENSE QUE CETTE REVOLUTION N'A PAS VRAIMENT TOUCHE CETTE COMMUNAUTE ET QU'AVEC DE NOUVELLES ELECTIONS AMAL ET HB GARDERONT TOUS LEURS DEPUTES

LA VERITE

03 h 07, le 02 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • C'EST LE FAMEUX QU'ONT'ILS ETE FAIRE DANS CETTE GALERE? EXPLIQUEZ MOI S'IL VOUS PLAIT POURQUOI HEZBALLAH ENVOIE SES JEUNES AU NORD DE LA SYRIE POUR APPUYER LES SOLDATS SYRIENS CONTRE LA TURQUIE, PAYS QUI A MA CONNAISSANCE N'EST PAS ENCORE UN ENNEMI DU LIBAN LA VERITE EST QUE NASRALLAH OBEIT AU DOIGHT ET A L'OEIL AU DICTATE DE L'IRAN ET FAIT DES FUNERAILLES GRANDIOSES A CES MORTS ET SOIGNENT SES NOMBREUX BLESSES A L'OEIL EVIDEMENT DANS LES HOPITAUX LIBANAIS ON SE DEMANDE ENCORE POURQUOI IL INSISTE A AVOIR LE MINISTERE DE LA SANTE ….. VOILA LA REPONSE CERTAINEMENT AUSSI POUR INNONDER LE MARCHE LIBANAIS DE MEDICAMENTS FAIT EN IRAN SANS AUCUNE ANLYSE AU PREALABLE DANS UN LABORATOIRE RECONNU EUROPEEN ( entre parentheses tout fini par se savoir et je me demande sincerement pourquoi le CPL tient a garder depuis 10 ans le ministere de l'energie , donc de l'electricite ou nous avons perdus 40 milliards de dollars durant cette decade sans aucun progres, vivement la reponse tout comme nous savons aujourdh'ui la raison pour le ministere de la sante ) PAUVRE BOUGRES CHIITES QUI, POUR QUELQUES CENTAINES DE BILLETS DE BANQUE EN DOLLAR, ( vous voyez l'ironie d'ailleurs ici ) RISQUE LA MORT POUR SATISFAIRE UN INDIVIDU A PLUS DE 1000 KM DU LIBAN D'AILLEUR AU VUE DU NOMBRE DE PARTISANS AU MOMENT DES FUNERAILS, JE PENSE QUE CETTE REVOLUTION N'A PAS VRAIMENT TOUCHE CETTE COMMUNAUTE ET QU'AVEC DE NOUVELLES ELECTIONS AMAL ET HB GARDERONT TOUS LEURS DEPUTES

    LA VERITE

    03 h 07, le 02 mars 2020

  • Finalement, les pauvres. Ils ne savent pas à qui ils se sont donnés corps et âme.

    Remy Martin

    20 h 40, le 01 mars 2020

  • Ils n'ont qu'à rester chez eux et ne pas écouter les Ayattollah

    Eleni Caridopoulou

    20 h 25, le 01 mars 2020

  • Celui qui meurt pour sa Patrie est un héros mort au champ d'honneur. Celui qui meurt pour la Patrie des autres, c'est quoi ?

    Honneur et Patrie

    18 h 02, le 01 mars 2020

  • Ben oui...c'est le glorieux "axe de la résistance libanais" qui envoie ses combattants se faire tuer en Syrie, par des turcs...pour quelle raisons...au juste ? En quoi le Liban et la soi-disant résistance libanaise sont-ils concernés par ce conflit ? Irène Saïd

    Irene Said

    16 h 55, le 01 mars 2020

  • Drôle de façon de baisser les demandeurs d’emploi au Sud Luban !

    PHENICIA

    15 h 29, le 01 mars 2020

  • ILS SONT QUATORZE. QUE FONT-ILS EN SYRIE ?

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 55, le 01 mars 2020

  • Hezb combattant a la frontiere syro -turque........tuant des arabes et des turcs ....les israeliens peuvent dormir tranquille ....

    HABIBI FRANCAIS

    11 h 41, le 01 mars 2020