Rechercher
Rechercher

Ânerie virale

Depuis quelques jours, c’est le branle-bas de combat sanitaire contre le coronavirus dont les premières effluves sont arrivées jusqu’aux cercles politiques. Pour une fois, les gougnafiers habituels retiennent leur respiration et évitent de se postillonner à la figure. Ce qui a foutu la poisse dans une classe dirigeante habituée à saliver et se peloter en toutes circonstances. Mais ça ne les empêche pas de se lâcher sur Twitter, une bonne occasion de rester dans la diatribe, puisque la psychose du virus permet de changer de sujet tout en marinant dans le même bouillon de culture.

Menace d’épidémie ou pas, les rumeurs vont bon train : à Beyrouth, on a localisé un pauvre hère qui reniflait. Raté, son problème ne venait pas de Chine ou d’Iran, mais des plantations haschichisées de Baalbeck-Hermel ; au Liban-Nord, un malade s’est présenté dans un hôpital. On a craint une grippe corona, on a fait des examens, et puis soulagement général : c’était seulement un cancer.

Évidemment, personne n’a pensé à expliquer tout bêtement que la grippe saisonnière fait proportionnellement beaucoup plus de morts par an à travers le monde que le corona. Mais bon, le virus de la désinformation ne s’arrête pas à ce genre de détail.

À ce stade, on attendait l’ânerie habituelle. Elle est venue de la barbe numéro deux du Hezbollah, Naïm Kassem, qui conformément à la loi de la pesanteur ouvre la bouche plus facilement qu’il ne la ferme. Pour cet homme qui a réussi la gageure de rendre Hassan Nasrallah sympathique, la messe (si l’on peut dire) est dite : le coronavirus est une invention américaine pour faire passer le plan trumpiste consistant à implanter les Palestiniens. Un bel exemple de delirium tremens avant même la fièvre grippale.

Autre bipède inspiré : le Basileus. Lui exonère complètement le coronavirus et fait porter le chapeau du complot, à la diabolisation du Courant agrume. Comprendre : dans le cas où le CPL n’obtient pas son QG au plus près des stèles historiques de Nahr el-Kalb, cela fera à terme le lit de l’implantation des Palestiniens… et des Syriens en guise de bonus.

Si ces deux-là n’ont pas encore vu que les deux millions de réfugiés présents chez nous sont déjà bel et bien implantés, c’est qu’il faut absolument qu’ils consultent d’urgence un ophtalmo. Y en avait bien un excellent à Londres, mais dommage qu’il ait mal tourné puisqu’il est entre-temps devenu président de la République à Damas.

Vivement une bonne épidémie de grippe pour qu’on leur colle un masque à la figure !

[email protected]


Depuis quelques jours, c’est le branle-bas de combat sanitaire contre le coronavirus dont les premières effluves sont arrivées jusqu’aux cercles politiques. Pour une fois, les gougnafiers habituels retiennent leur respiration et évitent de se postillonner à la figure. Ce qui a foutu la poisse dans une classe dirigeante habituée à saliver et se peloter en toutes circonstances. Mais...

commentaires (11)

personne n’a pensé à expliquer tout bêtement que la grippe saisonnière fait proportionnellement beaucoup plus de morts par an à travers le monde que le corona. article delicieux.mais une petite correction: mortalite par corona en moyenne 2 % par grippe :0.1 % le corona a un pouvoir lethal 20 fois la grippe saisonniere.

SATURNE

22 h 17, le 02 mars 2020

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • personne n’a pensé à expliquer tout bêtement que la grippe saisonnière fait proportionnellement beaucoup plus de morts par an à travers le monde que le corona. article delicieux.mais une petite correction: mortalite par corona en moyenne 2 % par grippe :0.1 % le corona a un pouvoir lethal 20 fois la grippe saisonniere.

    SATURNE

    22 h 17, le 02 mars 2020

  • "Ce qui a foutu la poisse dans une classe dirigeante habituée à saliver et se peloter en toutes circonstances." je suis morte de rire!

    Marie-joe Ayoub

    18 h 49, le 01 mars 2020

  • Cher Gaby, Sur la mappemonde existait naguère, jusqu'à 1975 du moins, un point que l'on appelait "Liban". Ce petit bled n'existe plus en tant que tel, il est devenu une jungle avec ses lois et où celui qui porte le plus lourde des armes exerce tous les pouvoirs + les nouveaux gisements pétroliers. Merci de vous en occuper encore !

    Honneur et Patrie

    18 h 07, le 28 février 2020

  • ...""mais des plantations haschichisées""... Oui, mais bon, ces plantations ont une fin médicinale, (les médecins recommandent les qualités thérapeutiques de cette herbe) d’où la nouvelle équation de l’exception libanaise : Non seulement on a des idées, mais du gaz (ghazzz). On m’a toujours dit qu’au Liban, il ya quatre millions de génie... C. F.

    L'ARCHIPEL LIBANAIS

    13 h 19, le 28 février 2020

  • Merci pour ce remarquable texte!

    Antoine Eddé

    12 h 06, le 28 février 2020

  • Le seul virus mortel et récalcitrant se trouve derrière les murs en béton dans notre capitale. C’est celui là qu’il faut combattre car sa propagation a atteint toutes nos institutions vitales et quelques libanais non immunisés.

    Sissi zayyat

    11 h 55, le 28 février 2020

  • INCROYABLE PLAISIR A VOUS LIRE BRAVO

    LA VERITE

    11 h 43, le 28 février 2020

  • L'effort de démonter les politiciens est divisé par 2 , du moment que le chauve de merab, l'indolent de tarik jdideh et cameleeus de moukhtara sont out of order .

    FRIK-A-FRAK

    11 h 06, le 28 février 2020

  • Coronasr virulent et impayable!

    Saade Joe

    09 h 03, le 28 février 2020

  • Réjouissant! J.P

    Petmezakis Jacqueline

    08 h 21, le 28 février 2020

  • SUPERBE GABY NASR. SUPERBE. EN MEGA ANERIE Y A PAS MAL D,AUTRES BAUDETS RENOMMES DANS LE PAYS DE LA TETE DE L,ECHELLE ET JUSQU,AU PLUS BAS.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    01 h 25, le 28 février 2020