Rechercher
Rechercher

À La Une - crise

Le Liban demande officiellement l'aide du FMI pour son plan de sauvetage économique

Une délégation de l'institution financière internationale doit arriver dans les tout prochains jours à Beyrouth, selon une source gouvernementale.

Le logo du Fonds monétaire international. Photo d'illustration REUTERS/Yuri Gripas

Le Fonds monétaire international (FMI) a confirmé mercredi que le Liban avait officiellement demandé son assistance technique en vue de la préparation d'un plan économique, monétaire et financier global pour gérer la crise qui sévit dans le pays.  Selon une source gouvernementale citée par Reuters plus tôt dans la soirée, une équipe d'experts doit arriver à Beyrouth dans les tout prochains jours.

"Le FMI est disposé à proposer des conseils et à fournir une assistance technique au Liban afin d'éviter un effondrement financier. Nous sommes prêts à aider les autorités libanaises", indique un communiqué du porte-parole de l'institution, Gerry Rice publié dans la soirée, précisant que c'est à Beyrouth que revient les décisions concernant la dette publique.

Plus tôt dans la journée, une source avait indiqué à Reuters que ce plan comprendra une partie sur les moyens de restructurer la dette publique. Les autorités libanaises espèrent être conseillées par le FMI sur l'opportunité d'honorer ou non le paiement de 1,2 milliard d'eurobonds arrivant à échéance le 9 mars prochain, avait-elle ajouté.

Fin janvier, M. Rice avait indiqué que le Liban "n'avait pas demandé de plan d'aide financière au FMI". "Cependant, nous fournissons une assistance technique", avait-il expliqué, soulignant qu'il s'agissait par exemple de proposer des conseils en matière d'expertise économique et de soutien aux institutions. "Mais je voudrais distinguer entre les deux choses", avait-il martelé.

Le pays croule sous une dette avoisinant les 90 milliards de dollars (81 milliards d'euros), soit plus de 150% de son Produit intérieur brut tandis que la livre libanaise a perdu plus d'un tiers de sa valeur face au dollar dans les bureaux de change. Les banques libanaises ont imposé ces derniers mois des restrictions sur les retraits en dollars. La détérioration de la situation économique a soulevé des questions sur la possibilité que le Liban en appelle au FMI pour un plan de sauvetage, même si le nouveau gouvernement n'a pas évoqué cette option. En décembre, l'ex-Premier ministre Saad Hariri avait, lui, demandé au FMI et à la Banque mondiale de soutenir un plan de sauvetage d'urgence pour le Liban.

Selon des recommandations du FMI publiées en 2019, le pays doit relever sa taxe sur la valeur ajoutée, couper les subventions à la compagnie d'électricité nationale, prendre des mesures concrètes contre la corruption et mettre en place des réformes structurelles.



Lire aussi
Restructuration de la dette : L’excuse du temps n’est plus recevable, selon Sibylle Rizk

Pour mémoire
Salim Sfeir évoque une « probable » restructuration de la dette, en restant vague

Les conséquences d’une restructuration de la dette du Liban

Plutôt qu’une restructuration de la dette, mettons en place une contribution unique de « solidarité nationale »


Le Fonds monétaire international (FMI) a confirmé mercredi que le Liban avait officiellement demandé son assistance technique en vue de la préparation d'un plan économique, monétaire et financier global pour gérer la crise qui sévit dans le pays.  Selon une source gouvernementale citée par Reuters plus tôt dans la soirée, une équipe d'experts doit arriver à Beyrouth dans...

commentaires (9)

"... Les autorités libanaises espèrent être conseillées sur l'opportunité d'honorer ou non le paiement de 1,2 milliard d'eurobonds arrivant à échéance le 9 mars prochain ..." Pardon m’sieur, j’ai pas étudié. Si je ne me présente pas à l’examen, est-ce que j’ai échoué?

Gros Gnon

18 h 15, le 12 février 2020

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • "... Les autorités libanaises espèrent être conseillées sur l'opportunité d'honorer ou non le paiement de 1,2 milliard d'eurobonds arrivant à échéance le 9 mars prochain ..." Pardon m’sieur, j’ai pas étudié. Si je ne me présente pas à l’examen, est-ce que j’ai échoué?

    Gros Gnon

    18 h 15, le 12 février 2020

  • D'accord pour un audit sur les comptes des trente dernières années avant le moindre doigt tendu au Liban.

    Je partage mon avis

    17 h 32, le 12 février 2020

  • Nous sommes maintenant devenus de par l'incapacité, la corruption et la bêtise inguérissable de nos "responsables" divers, un pays constamment demandeur d'aide. Ils gaspillent, volent, détournent sans vergogne vers leurs poches et comptes à l'étranger, et quand il ne reste plus rien ils vont quémander de l'aide à droite et à gauche, tout en demandant à nous, petit peuple, "de petits sacrifices" ! Irène Saïd

    Irene Said

    16 h 07, le 12 février 2020

  • Devant la négligence et le refus de faire les réformes par nous-mêmes,on n'a pas beaucoup d'aĺterntives. Pas seulement conseils, mais prise en charge par le FMI.

    Esber

    14 h 44, le 12 février 2020

  • Le FMI devrait se plonger dans les comptes depuis plus de trent qns avant de porter secours à ces malfrats qui ont dilapidé les aides, les recettes d'impôts et tout le reste. Autrement ils serait complice de couvrir des malversations dans un pays qui a dépouillé ses citoyens pour les abandonner par la suite et demander au FMI de prendre les décisions de haircut et autres à leur place et ainsi les blanchir. Il est impératif de trouver l'argent volé avant de régler le problème des dettes pour redonner confiance aux contribuables et éviter une récidive une fois les dettes payées.

    Sissi zayyat

    14 h 40, le 12 février 2020

  • VAUT MIEUX TRAITER AVEC LA BANQUE MONDIALE ET LES DONATEURS ET INVESTISSEURS DE LA CEDRE QU,AVEC LE FMI. RESTEZ LOIN DU FMI. LE FMI EST REPUTE DANS DES CAS PAREILS A IMPOSER DES CONDITIONS DRASTIQUES ANTI POPULAIRES TELS L,AUGMENTATION DES TAXES ET DE LA TVA, LA REDUCTION DES SALAIRES, LA DEVALUATION DE LA MONNAIE NATIONALE ET LA REDUCTION DES EMPLOYES PUBLICS POUR NE CITER QUE CELLES-CI. BEAUCOUP D,AUTRES MESURES ANTI POPULAIRES VIENDRONT S,AJOUTER AUSSI.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    14 h 30, le 12 février 2020

  • Il n' y aura pas d' aide! Il y aura des recommendations: Mettez votre maison en ordre. 1- 1- Colllectez les redevances d' electricite 2- Bouchez les tuyaux creves 3- Recouvrez les droits et ressources de l' Etat ( gaz , petrole...) des voleurs qui le gouverne, celà comblera une grande partie des besoins du pays ! Attention de penser une seconde qu' en vous abritant derriere l' ombrelle du FMI, voleurs, pilleurs, fossoyeurs , pourrons porter le masque de la competence et des reformes. Vous ne pouvez plus tromper le monde.

    LeRougeEtLeNoir

    14 h 12, le 12 février 2020

  • Le FMI ne peut pas et ne doit pas aider une bande de cretins qui gouvernent et volent le pays depuis des décennies. Faites le ménage et on verra après !

    JCT

    14 h 04, le 12 février 2020

  • Autant s'adresser au diable.

    FRIK-A-FRAK

    12 h 52, le 12 février 2020

Retour en haut