Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Le Liban transi de froid au 4ème jour de la tempête

"Karim" doit se résorber à partir de mardi soir.

Photo publiée par l'Ani le 9 février 2020 dans les environs de Fnaideq, dans le Akkar.

Le littoral et les reliefs du Liban étaient toujours plongés lundi dans le froid, avec des températures très en-dessous des normales saisonnières, et la neige qui tombe à partir de 600 mètres d'altitude, au quatrième jour de la tempête baptisée Karim, laquelle doit se résorber à partir de mardi soir.

Plusieurs routes de montagne étaient coupées dans plusieurs régions à partir de 1000 mètres d'altitude, du Liban-Nord, sur les reliefs du Akkar, ainsi dans ceux de Zghorta et de Becharré, jusqu'au Kesrouan, où les routes sont coupées après Kfardebian, en passant les hauteurs de Jbeil. Dans la matinée, la Défense civile a procédé à l'évacuation de quatre passagers d'un 4x4 pris au piège de la neige à Chabrouh, dans le Kesrouan.

A Dahr el-Baïdar, où une épaisse couche de verglas s'est déposée sur les routes, la température est descendue jusqu'à -10°C.

Dans la région de Jezzine, la neige a recouvert les reliefs à partir de 800 mètres d'altitude.


Photo Ani


A Marjeyoun, au Liban-Sud, la neige est tombée à partir de 700 mètres d'altitude.

Dans les régions de Rachaya et du Arkoub, les températures en dessous de zéro ont créé des plaques de verglas sur la chaussée, provoquant de nombreux embouteillages dans la matinée, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle). Le froid a en outre fait exploser plusieurs canalisations d'eau, et les fortes rafales de vents ont fait tomber de nombreux panneaux publicitaires.


Photo Ani


Pour la journée, la météo prévoit un temps très froid, avec des températures oscillant entre trois et 10 degrés sur le littoral, avec des pointes basses à -8°C dans la Békaa. A une altitude de plus de 1.000 mètres, les températures varient entre -3 et un petit degré. Des chutes de neige sont également à prévoir à partir de 600 mètres d'altitude sur les reliefs, voire à plus basse altitude, notamment sur le nord du pays, où des précipitations sont attendues. Dans la nuit, les basses températures devraient créer du verglas à basse altitude, particulièrement dans la Békaa.

Selon les prévisions, il fera encore très froid demain mardi, avec des gelées prévues sur les reliefs à basse altitude et dans la Békaa. La pluie pourrait s'abattre dans la nuit et des chutes de neige sont prévues à partir de 1.100 mètres mais les températures vont commencer à monter dans la soirée.

Mercredi, le temps devrait être instable avec des pluies éparses et une montée des températures. Des chutes de neige sont prévues à partir de 1.800 mètres.



Lire aussi

La tempête Karim enveloppe le Liban dans la neige et le froid



Le littoral et les reliefs du Liban étaient toujours plongés lundi dans le froid, avec des températures très en-dessous des normales saisonnières, et la neige qui tombe à partir de 600 mètres d'altitude, au quatrième jour de la tempête baptisée Karim, laquelle doit se résorber à partir de mardi soir.Plusieurs routes de montagne étaient coupées dans plusieurs régions à partir de...

commentaires (4)

LA CHALEUR ET LE FROID SONT MOINS NOVICES QUE LES EXACTIONS DES BANQUES CONTRE LEURS CLIENTS.

OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

19 h 53, le 10 février 2020

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • LA CHALEUR ET LE FROID SONT MOINS NOVICES QUE LES EXACTIONS DES BANQUES CONTRE LEURS CLIENTS.

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    19 h 53, le 10 février 2020

  • La misère est moins pénible au Soleil.

    FRIK-A-FRAK

    11 h 11, le 10 février 2020

  • Je pense à tous les libanais qui n'ont pas les moyens de se réchauffer faute d'argent ou faute d'électricité et à ces dirigeants politiques qui pour leur donner espoir et chauffer leurs cœurs et leurs corps les bassinent de slogan stupide te que: armée peuple résistance. Et racommodage de la station d'électricité. Pauvre peuple.

    Sissi zayyat

    11 h 05, le 10 février 2020

  • C’est le vrai hiver. Que le blanc de la neiges recouvrant nos belles montagnes soit un signe du renouvellement de nos dirigeants et de l’évolution de certaines mentalités rétrogrades des citoyens adorateurs de leurs leaders politiques incompétents

    Liberté de penser et d’écrire

    10 h 33, le 10 février 2020

Retour en haut