Rechercher
Rechercher

Devises

Importations de matériel médical : Jabak annonce une solution temporaire

Le ministre sortant de la Santé, Jamil Jabak (au centre), s’est réuni hier avec des délégations du rassemblement des importateurs de matériel médical, du syndicat des hôpitaux privés et des représentants de sociétés pharmaceutiques. Photo ANI

Le ministre sortant de la Santé, Jamil Jabak, a annoncé hier être parvenu à dégager « une solution partielle et temporaire » à la crise du secteur de la santé, et plus spécifiquement aux difficultés rencontrées pour transférer des dollars vers l’étranger en vue d’assurer les besoins en matériel médical des hôpitaux du pays.

Selon le ministre, qui s’exprimait lors d’une réunion au ministère de la Santé, rassemblant des délégations du rassemblement des importateurs de matériel médical et du syndicat des hôpitaux privés ainsi que des représentants de sociétés pharmaceutiques, la solution devrait permettre au secteur de tenir « deux mois ». Elle va consister à laisser les importateurs fixer leurs prix de vente en les calculant en base d’un taux livre/dollar à « un certain niveau », abordable pour les hôpitaux, afin de ne pas répercuter la hausse des prix du matériel médical sur les patients. Le ministre sortant n’a en revanche pas précisé quel serait ce seuil, alors que le taux livre libanaise/dollar gravite autour de 2 400 livres, en ce début de semaine, sur fond de crise de liquidités et du change.

Jamil Jabak a par ailleurs promis « une solution définitive » à cette crise, proposant que soit organisée une réunion avec le gouverneur de la Banque du Liban (BDL), les banques et les importateurs. Il a en outre accusé « certaines sociétés non affiliées au rassemblement des importateurs » d’augmenter de manière injustifiée les prix des produits qu’ils font venir au Liban.

Le taux de change livre/dollar est fixé par la BDL depuis 1997 (1507,5 livres pour un dollar). Mais les restrictions bancaires mises en place depuis la fin de l’été, sur fond de crise économique et financière, ont dopé le taux pratiqué par les changeurs. Pour faire face à cette crise, la BDL a mis en place un mécanisme qui assure à certains importateurs (blé, carburant, produits pharmaceutiques et matériel médical) et à certaines conditions, l’accès à des liquidités en dollars au taux officiel. Mais ce mécanisme a été très critiqué par les filières concernées.


Le ministre sortant de la Santé, Jamil Jabak, a annoncé hier être parvenu à dégager « une solution partielle et temporaire » à la crise du secteur de la santé, et plus spécifiquement aux difficultés rencontrées pour transférer des dollars vers l’étranger en vue d’assurer les besoins en matériel médical des hôpitaux du pays.

Selon le ministre, qui...

commentaires (0)

Commentaires (0)