X

À La Une

L'administration Trump débloque discrètement l'aide à l'armée libanaise

Liban

AP rapporte cette information en citant deux membres du personnel du Congrès et un responsable de l’administration qui ont requis l’anonymat.

OLJ
02/12/2019

L'administration Trump a discrètement débloqué une aide militaire de 105 millions de dollars gelée sans explication depuis l'été dernier, ont rapporté lundi les agences de presse AP et AFP. AP rapporte cette information en citant deux membres du personnel du Congrès et un responsable de l’administration qui ont requis l’anonymat. Les 105 millions de dollars destinés à l'armée libanaise ont été débloqués la semaine dernière, selon l'agence. 

"L'argent est débloqué", a confirmé à des journalistes un haut responsable du département d'Etat américain qui a requis l'anonymat. Cette aide, pourtant déjà approuvée par le Congrès et dont l'octroi faisait l'objet d'un consensus parmi les diplomates et les militaires américains, avait été suspendue par la Maison Blanche qui n'avait jamais fourni d'explication.


(Lire aussi : Abandonner l'armée libanaise revient à abandonner le Liban, met en garde un sénateur US)


Le 19 novembre, le numéro trois de la diplomatie américaine et ancien ambassadeur des États-Unis au Liban David Hale avait confirmé que la Maison Blanche avait gelé une aide militaire au Liban, sans fournir de raison au reste de l'administration américaine. Interrogé à huis-clos le 6 novembre par la commission parlementaire, qui a engagé une procédure de destitution contre Donald Trump, M. Hale est revenu sur les conditions dans lesquelles il a appris au tout début de l'été qu'une aide militaire à l'Ukraine avait été suspendue par la présidence américaine – un sujet au cœur des soupçons des démocrates. "Le paquet d'aide au Liban a aussi été suspendu de la même manière", avait-il déclaré, selon la retranscription de l'audition rendue publique lundi soir. "Selon des informations qui me sont parvenues à partir de fin juin, un gel avait été décidé sur l'assistance à l'Ukraine et sur l'assistance militaire au Liban, sans explication", a ajouté le sous-secrétaire d’État pour les affaires politiques. 

Le gel de l'aide avait été décidé avant l’actuelle crise politique née de la démission du Premier ministre Saad Hariri, un allié des Occidentaux, sous la pression des manifestations populaires anti-corruption qui ont débuté le 17 octobre.

Deux élus démocrates, dans une récente lettre à la Maison Blanche, ont rapporté que ce "gel inexpliqué" concernait 105 millions de dollars d'aide au Liban déjà approuvée par le Congrès américain, comprenant des véhicules militaires, des armes et des munitions. Une armée libanaise "plus efficace est clairement dans l'intérêt des États-Unis et du Liban", ont écrit Eliot Engel, président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants, et Ted Deutch, à la tête de sa sous-commission pour le Moyen-Orient. Ils ont souligné les "menaces imminentes" auxquelles est confronté Beyrouth, allant d'une "résurgence" des groupes jihadistes État islamique et el-Qaëda à un Hezbollah "toujours plus fort".

Fin novembre, le sénateur démocrate Chris Murphy, qui venait d'effectuer une visite de 24h au Liban, avait affirmé qu'interrompre le financement de l'armée libanaise était la chose "la plus stupide" que les États-Unis puissent faire, mettant en garde contre une prise de contrôle du pays par le Hezbollah, une montée en puissance de la Russie, et un nouvel épisode ukrainien ou kurde.

Depuis 2006, le gouvernement américain a fourni au Liban plus de 1,7 milliard de dollars d’assistance en matière de sécurité.


Pour mémoire

Washington "continuera de soutenir l'armée libanaise", affirme l'ambassadrice US à Beyrouth

Hommage appuyé de l’ambassadrice US à l’armée




À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sissi zayyat

Ceci explique cela.
Donc le HB et leurs acolytes se sentent menacés d'où leur panique et le changement de tactique soudain. Ils misaient sur le pourrissement et le long terme et voilà qu'un fait nouveau pointe son nez. Le renforcement de notre armée.

Ils se sentent obligés de renoncer au long terme et d'accélérer la nomination d'un premier ministre fissa. Ils oublient que le peuple est là pour donner son avis sur ce choix et que rien ne se fera sans leur bénédiction.
La roue tourne.

BOSS QUI BOSSE

Hahahahahaha ....... C'est incroyablement risible .

Et le liban doit faire avec ce genre d'humeur , pour assurer sa défense ? ? Hahaha..
C'est pas sérieux les gars .

Mais bon c'est toujours ça à prendre. En plus ça fait rêver les hurluberlus qui prient pour en avoir plus ..hahaha... C'est tout bénef pour les américains, PARCE QUE pour le liban ça fait maigre consolation.

Bery tus

Super messieurs Pompeo et Trump .. au moins c'est 2 fois et demi de ce que l'iran avait proposer un moment, par rapport aux centaines de millions donner au hezb

mais svp aller encore plus loin laisser l'armee libanaise disposer de missile sol air ou meme avoir juste 2 avions de chasse !! si cela vous le faite alors la plus personne ne pourrait vous dire quoi que se soit

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ENFIN ! UN BON GESTE.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Les changeurs, nouveaux rois des dollars

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants