Rechercher
Rechercher

Initiative

Quatre-vingts artistes et designers libanais exposés à Londres

Parrainée par l’ONG LIFE, l’exposition « Beyond », organisée par Elena Geuna et Zeina Raphael, présente, jusqu’au 16 novembre, dans les locaux de la maison d’enchères londonienne Phillips, une sélection d’œuvres de (quasiment) tous ceux qui comptent sur la scène créative libanaise.

Les œuvres de Hady Sy, Karim Chaya, Abdel Rahman Katanani ou encore Ginane Makki Bacho sont dans la sélection de « Beyond 2019 ». Photo DR

Alors que le Liban est le théâtre depuis bientôt un mois d’un soulèvement populaire d’une ampleur sans précédent revendiquant le droit d’un peuple à vivre dans un pays débarrassé de ses dirigeants ineptes et corrompus, 80 de ses artistes sont à l’honneur à Londres, à travers une exposition de leurs œuvres dans les locaux de la prestigieuse maison d’enchères Phillips, à Berkeley Square.

Une initiative que l’on doit à la Lebanese International Finance Executives (LIFE). Une ONG regroupant des Libanais du monde de la banque et de la finance internationale qui s’activent pour soutenir tout ce qui peut être initiateur de changements positifs et d’évolution au pays du Cèdre. Et qui, dans cet objectif, organisent, régulièrement, des événements accompagnés de levées de fonds permettant de financer des bourses universitaires.

C’est dans cet esprit qu’à l’occasion du dixième anniversaire de sa fondation, LIFE a confié à Elena Geuna (curatrice indépendante et commissaire d’exposition auprès de la fondation Pinault notamment) et Zeina Raphael (à la tête d’Almaz Collectible Design, agence dédiée à la promotion des designers libanais sur la scène internationale) la mise sur pied d’une grande exposition présentant, pour la première fois, dans la capitale britannique, le nec plus ultra de la créativité libanaise. Une sorte de vitrine de l’art et du design libanais à travers une sélection d’œuvres choisies dans les différentes catégories allant de la peinture et la sculpture aux objets et meubles contemporains, en passant par la céramique, la photo ou encore certains bijoux.


Du cèdre aux poubelles…

Intitulée « Beyond », cette exposition, qui s’est ouverte le vendredi 8 novembre et se tient jusqu’au samedi 16 novembre, comporte une très large part de signatures connues, dont bon nombre le sont bien au-delà des frontières libanaises. À l’instar du peintre Nabil Nahas, du duo de plasticiens Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, de l’architecte et sculpteur Nadim Karam, du styliste Rabih Kayrouz (dont le manteau vert rehaussé d’un cèdre brodé semble être une ode à ce vert pays incendié), de la designer Karen Chekerdjian ou encore d’Élie Saab, qui a spécialement conçu pour cet événement une étonnante… sculpture exécutée par The PeaceMakers.

Impossible de citer, dans ces colonnes, l’ensemble des artistes choisis par le duo de curatrices. D’Ayman Baalbaki, Fouad Elkoury et Joe Kesrouani à Nada Debs, Karim Chaya ou encore Hady Sy (dont la photo de sacs poubelles aux couleurs des différents partis libanais remplis de billets verts réalisée en 2015 prend une acuité particulière en ces jours de révolution et de dénonciation de la corruption)… De Georges Mohasseb à Nadim Asfar, en passant par Yazan Halwani, Marc Dibeh, Anastasia Nysten, Flavie Audi, Abdel Rahman Katanani… Il s’agit de quasiment tous ceux qui font l’art et le design au Liban, talents confirmés ou étoiles montantes. Des artistes généreux également, qui ont tous offert leurs œuvres au profit de la vente caritative qui clôturera cette exposition. Une vente en ligne (www.beyond2019.co.uk) ouverte aux enchérisseurs jusqu’au dernier jour. Avec cependant 15 lots qui seront vendus en direct par le fameux commissaire-priseur Simon de Pury au cours du dîner de gala qui se tiendra le soir même, samedi 16 novembre, à la Guildhall de Londres. L’ensemble des recettes récoltées servira à financer des bourses d’études offertes par LIFE aux étudiants libanais. Avis aux intéressés.


Alors que le Liban est le théâtre depuis bientôt un mois d’un soulèvement populaire d’une ampleur sans précédent revendiquant le droit d’un peuple à vivre dans un pays débarrassé de ses dirigeants ineptes et corrompus, 80 de ses artistes sont à l’honneur à Londres, à travers une exposition de leurs œuvres dans les locaux de la prestigieuse maison d’enchères Phillips,...

commentaires (0)

Commentaires (0)