Rechercher
Rechercher

Déculottage accéléré

Il était quand même assez hallucinant de voir à quelle vitesse la quasi-totalité de la classe politique s’est déculottée dans un touchant mouvement d’ensemble. Certes, il y a bien eu quelques prouts rageurs lâchés çà et là par les ministres du parti barbu et leurs collègues du jurassique socialiste, mais le résultat était là, et le Premier des futuristes a pu ânonner toute honte bue son parchemin de réformes, le pantalon aux chevilles. C’est fou ce que la trouille peut rendre soudain poli !

Force est de reconnaître que face à l’épreuve, le Mollasson du Sérail tente de prendre quelque consistance. Mais il a affaire à rude partie, avec le Sayyed Barbu qui joue à qui Perse gagne, le Basileus en alibi chrétien, et le Derviche tourneur de Moukhtara qui s’est déjà essuyé les pieds sur le papyrus haririen. Il ne faut pas oublier non plus Istiz Nabeuh, duc de Berry, de Aïn el-Tiné et de leurs dépendances qui n’est pas n’importe qui ! Le fessier bien vissé au fauteuil depuis plus d’un quart de siècle, Bac -6 a déjà vu défiler cinq présidents américains, cinq français, trois chanceliers allemands, deux Dalaï Lama et se prépare à donner l’accolade au prochain roi d’Angleterre…

Autant de mécontents qui sont tous piliers de l’État-Providence, un vieux truc inventé au temps de l’Ancien Testament chéhabiste et consistant, à coups d’embauche et de débauche dans l’administration, à se coltiner des services publics branlants, véritables usines à gaz surchargées de fonctionnaires feignasses et planqués, que de nos impôts nous payons à pantoufler. Bref, fabriquer des culs-de-jatte pour consoler des unijambistes.

Et tout cela pour défendre quoi ? Une Constitution bâclée, probablement torchée au temps du mandat par un officier français de la coloniale complètement bourré, après une virée dans un bouge levantin, puis pétrie de sauce arabe à Taëf, avant d’être signée par les stylos les plus chers du monde aux mains des dirigeants les plus illettrés. Un parchemin vermoulu et en lambeaux, qui ne tient plus que par la ponctuation et devant lequel se prosternent encore les croûtons de cette République de poche.

Avec les heures qui filent et face à cette situation vermoulue allant de déconfiture en capilotade, le Futuroscope surchargé de son équipage de faux-témoins risque d’adopter très rapidement la position très peu sexuelle du démissionnaire.

[email protected]


Il était quand même assez hallucinant de voir à quelle vitesse la quasi-totalité de la classe politique s’est déculottée dans un touchant mouvement d’ensemble. Certes, il y a bien eu quelques prouts rageurs lâchés çà et là par les ministres du parti barbu et leurs collègues du jurassique socialiste, mais le résultat était là, et le Premier des futuristes a pu ânonner toute...

commentaires (9)

Gaby Nasr est incontestablement le meilleur à être capable en si peu de lignes allier réalisme et humour. Vous êtes un artiste qui maitirise l’art de la plume afin de peindre chaque semaine un nouveau tableau sur une situation immutable sans pour autant nous lasser. Merci Gaby pour ces instants de pur bonheur.

Georges Breidy

13 h 44, le 28 octobre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • Gaby Nasr est incontestablement le meilleur à être capable en si peu de lignes allier réalisme et humour. Vous êtes un artiste qui maitirise l’art de la plume afin de peindre chaque semaine un nouveau tableau sur une situation immutable sans pour autant nous lasser. Merci Gaby pour ces instants de pur bonheur.

    Georges Breidy

    13 h 44, le 28 octobre 2019

  • Rire incomplet et inachevé .

    FRIK-A-FRAK

    15 h 37, le 25 octobre 2019

  • Un billet chaud comme toujours et à bon entendeur salut

    Antoine Sabbagha

    13 h 44, le 25 octobre 2019

  • Il n y pas de superlative pour exprimer combien ce billet fait chaud au coeur en le lire Parfois on se demande comment nous avons pu en arriver la et elire nous meme soit en votant ou en s'abstenant de voter ces gens qui sont au pouvoir MERCI POUR CE BEAU TEXTE mais ces politiciens comprendront-il qu'il faut qu'ils degagent tous au moins pour un temps afin de reconnaitre les corrompus des honnettes? ( s'il y en a )

    LA VERITE

    12 h 54, le 25 octobre 2019

  • Inégalable! Quelle vivacité d’esprit pour trouver le mot juste qui en dit long sur chaque personnage de ces branleurs qui ont la main mise sur notre pays depuis des décennies pour mieux l’enfoncer sans jamais avoir à justifier leur incompétence et leur malhonnêteté. L’heure du bilan est arrivée. BRAVO

    Sissi zayyat

    10 h 30, le 25 octobre 2019

  • Formidable Gaby Nasr, que ferions-nous sans votre billet du vendredi, qui, cette fois, surpasse tous les précédents en drôlerie féroce et si vraie ! M E R C I et bon week-end ! Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 04, le 25 octobre 2019

  • Bravo Gaby Un résumé ultra-réaliste, ultra-satirique, et ultra-loufoque de cette situation unique mais que dangereuse dans laquelle se trouve notre pseudo-république bananière... Finalement, ça passe ou ça casse!

    Saliba Nouhad

    03 h 12, le 25 octobre 2019

  • Génial !

    Moussalli Georges

    01 h 01, le 25 octobre 2019

  • FORMIDABLE GABY NASR. J,AI TANT RI. VOTRE VOCABULAIRE EST EXCEPTIONNAL. LA DEMISSION AURAIT DUE ETRE DEJA PRESENTEE. MAIS CA VA VENIR. LA NOUVELLE -CABBINET- SERA SANS GENDRE ET SANS MILICE. A MOINS QU,ON REPONDE AU CRI DU PEUPLE ET QU,ON FORME UN GOUVERNEMENT DE TECHNOCRATES. JE LE LEUR CONSEILLE.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    00 h 44, le 25 octobre 2019

Retour en haut