X

À La Une

"Jihadi Jack" déchu de sa nationalité britannique

Terrorisme

Selon The Mail on Sunday, "la décision a suscité la fureur à Ottawa (...) alors que Jack Letts, 24 ans, avait la double nationalité britanno-canadienne.

OLJ/AFP
18/08/2019

Le gouvernement britannique a déchu de sa nationalité Jack Letts, un jeune de 24 ans surnommé "Jihadi Jack" qui avait rejoint l'Etat islamique en Syrie en 2014, selon des informations dimanche du journal Mail on Sunday.

Jack Letts, qui avait la double nationalité britanno-canadienne, relève de "la responsabilité du gouvernement canadien", a écrit le journal britannique. Ce serait "l'une des dernières actions" du gouvernement de Theresa May, qui a été remplacé par celui de Boris Johnson le 24 juillet.

Interrogé par l'AFP, le ministère de l'Intérieur britannique n'a pas confirmé, indiquant ne "pas faire de commentaire sur des cas individuels". "Les décisions de retirer la citoyenneté à (un individu) de double nationalité se fondent sur des conseils avisés d'officiels, d'avocats et des agences de renseignement ainsi que toutes les informations disponibles", a toutefois précisé un porte-parole. C'est "un moyen de contrer la menace terroriste posée par des individus des plus dangereux et de garder notre pays en sécurité", a-t-il expliqué.

Selon The Mail on Sunday, "la décision a suscité la fureur à Ottawa (...) alors que le Premier ministre canadien doit rencontrer Boris Johnson au sommet du G7 en France le week-end prochain". Ottawa estime que Jack Letts a "très peu à voir avec le Canada" d'après une source diplomatique citée dans l'article.

Jack Letts, converti à l'islam, a quitté en mai 2014 son domicile familial dans le comté d'Oxfordshire (centre de l'Angleterre). De Jordanie, il s'est rendu au Koweit et s'est marié en Irak avant d'aller en Syrie. Il a été capturé en mai 2017 par des forces kurdes quand il essayait de fuir vers la Turquie et est depuis détenu dans le nord de la Syrie.

Dans une interview à ITV en février, Jack Letts avait dit vouloir rentrer au Royaume-Uni. "Je ne vais pas dire que je suis innocent. Je ne suis pas innocent. Je mérite ce qui m'arrive. Mais je veux juste que ce soit... approprié... pas une punition +freestyle+ en Syrie", avait-il déclaré.

Ses parents, reconnus coupables en juin de financement du terrorisme pour lui avoir envoyé de l'argent en Syrie, ont été condamnés à des peines de prison avec sursis.

"Jihadi Jack" est le dernier cas connu de déchéance de nationalité britannique en lien avec des départs pour rejoindre l'Etat islasmique. Le gouvernement a notamment été fortement critiqué pour avoir déchu de sa nationalité en février Shamima Begum, une jeune Britannique d'origine bangladaise mariée à un jihadiste en Syrie, qui avait demandé à rentrer au Royaume-Uni et dont le bébé est mort en Syrie.


Pour mémoire

GB : les parents d'un jihadiste reconnus coupables de financement du terrorisme

Deux femmes ayant rejoint l'EI en Syrie déchues de leur nationalité britannique, selon la presse

La mort d'un bébé britannique en Syrie, "tache sur la conscience du gouvernement"

Tania Joya, l'ex-jihadiste qui lutte contre les radicaux

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Atalante fugitive

Très bien, qu'il reste là où il est.

libanais étranger au liban

Un traitre reste un traitre.. C'est le minimum de le déchoir de sa nationalité...

Faut même pas se poser la question.

Même s'il n'en a qu'une seule... on la lui enlève et tant pis pour lui.

On ne va pas pleurer pour lui quand même

Du coup, maintenant, c'est le canada qui l'a sur les bras...marrant :)

PAUL TRONC

Tjrs dans la promotion des rebelles pro wahabites... c'est écœurant à la fin .

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Les Iraniens sont-ils allés trop loin ?

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants