X

À La Une

Mashrou' Leila cible de virulentes menaces à trois semaines de son concert à Jbeil

Censure

Il semblerait que l'orientation sexuelle du chanteur du groupe, Hamed Sinno, ouvertement gay, ainsi qu'un article qu'il a partagé sur les réseaux sociaux montrant la chanteuse Madonna posant en vierge Marie, aient suscité la colère de certains.

22/07/2019

La censure et l'intolérance menacent à nouveau au Liban. Dans la ligne de mire des censeurs, cette fois-ci, le célèbre groupe de pop libanais Mashrou' Leila dont un concert est programmé le 9 août prochain dans le cadre du festival de Byblos.

L'affaire a commencé il y a deux jours avec les menaces revendiquées, qui plus est postées sur Facebook par un cadre du CPL de Jbeil Naji Hayek. « Ceci n’est pas une mise en garde concernant le concert du 9 août à Jbeil. Il s’agit d’une menace directe envers ce groupe et envers tous ceux qui travaillent à promouvoir ses concerts à Jbeil. Nous empêcherons le concert par la force et je serai le premier à le faire. Celui qui porte atteinte à la croix et au Christ n’a pas sa place à Jbeil », a écrit M. Hayek qui a retiré son post de sa page Facebook.

Depuis, l'affaire a enflammé les réseaux sociaux.

Il semblerait que l’orientation sexuelle du chanteur du groupe, Hamed Sinno, ouvertement gay, ainsi qu’un article qu’il a partagé sur les réseaux sociaux montrant la chanteuse Madonna se substituant à la Vierge Marie sur une icône russe ou byzantine, aient suscité la colère de certains. Sans oublier le titre Djin (2015), que certaines personnes ont ressorti sur les réseaux sociaux pour en scruter les paroles à la loupe, avant de l’accuser de porter atteinte au christianisme et de promouvoir l’occultisme.

Mashrou’ Leila a répondu à ses détracteurs, exprimant son étonnement face aux attaques contre le groupe. « Le festival de Byblos nous a invités à l’occasion du 10e anniversaire de la création de notre groupe. Nous avons été surpris par une campagne infondée menée contre nous et qui frappe la liberté d’expression et touche à l’apostasie », explique un communiqué du groupe, diffusé sur les réseaux sociaux. « Mashrou’ Leila était en tournée internationale dernièrement. Nous étions tellement heureux d’être invités à chanter dans notre pays. Nous ne comprenons pas ces protestations concernant une de nos chansons et qui ne porte atteinte à personne. Nous l’avons déjà chantée dans des festivals internationaux ainsi qu’au Liban, à Baalbeck, Byblos, Amchit ou encore Ehden », poursuit le texte qui affirme regretter que certaines des paroles de la chanson en question ont été « sorties de leur contexte ». « Nous sommes quatre jeunes Libanais de confessions différentes, unis par notre amour de la musique (…) Notre but est de faire de l’art, de mettre en lumière les causes humanitaires et de porter haut le nom du Liban, avec tout le respect que l’on doit aux religions et à leurs symboles », expliquent les musiciens. 




La publication du cadre CPL sur Facebook a été suivie d'une série de réactions virulentes d’internautes, parmi lesquels le père Camille Moubarak, responsable de l'école doctorale de l’université La Sagesse. « Jbeil, citadelle de la civilisation, n’est pas un endroit pour la perversion. Je demande aux habitants de Jbeil en particulier et aux Libanais en général de boycotter Mashrou' Leila, le groupe qui va chanter à Jbeil pour répandre la dépravation, la corruption, et le manque de respect envers les symboles religieux », a écrit le prélat hier sur sa page Facebook.




Certains internautes, embrayant sur les propos du cadre CPL, ont appelé à la violence envers les membres du groupe, pendant que d'autres ont accusé les membres de Mashrou' Leila d’être des adorateurs de Satan, voire même d’être à la solde d’Israël. Mais il semblerait que ce soit surtout l’homosexualité du chanteur Hamed Sinno qui soit jugée intolérable.

« Nous avons reçu des plaintes concernant un groupe qui encourage l’homosexualité. Ils s’en sont également pris aux symboles religieux chrétiens », explique à L'Orient-Le Jour, le directeur du Centre catholique d’information, le père Abdo Abou Kassem. Le dignitaire religieux évoque également les paroles de certaines chansons du groupe qui, selon lui, « portent atteinte à la Trinité ». Condamnant néanmoins les appels à la violence contre Mashrou' Leila, le père Kassem ajoute sur ce plan : « Nous ne vivons pas dans la jungle. Si la loi les autorise à se produire, qu'il en soit ainsi, sinon ce sera à la loi de les en empêcher ».

Bertho Makso, directeur exécutif de Proud Lebanon, une association qui milite pour les droits de la communauté gay au Liban, est persuadé que l’orientation sexuelle du chanteur du groupe pose problème. « Le fait que Hamed Sinno soit homosexuel est sans doute une des raisons qui motivent ceux qui s’opposent au concert. Cela nous rappelle ce qui s’est passé en Egypte et en Jordanie (en 2017, les concerts du groupe avaient été annulés après que des fans avaient affiché le célèbre drapeau LGBT au Caire et en raison de l’orientation sexuelle du chanteur). Nous n’acceptons pas de devenir un de ces pays répressifs », déclare M. Makso à l’OLJ.

Ayman Mhanna, directeur exécutif de la fondation SKeyes pour la liberté de la presse et de la culture, estime pour sa part qu’ « il est essentiel que le festival ne déprogramme pas le concert de Mashrou' Leila ». « Il faut résister à toute forme d’obscurantisme. Ils veulent imposer une moralité pseudo-religieuse en faisant fi de la violence et de la corruption », martèle-t-il à l’OLJ.

Le festival de Byblos ne s’est pas encore prononcé sur la question, mais des sources au sein de la direction affirment œuvrer pour le maintien du concert.


Pour mémoire
Mashrou’ Leila : Un peu de fraîcheur ne peut pas nous faire du mal

Mashrou' Leila, porte-drapeau malgré eux des gays du monde arabe

En Égypte, l'homophobie exacerbée après un concert de Mashrou' Leila

Musique et politique : retour sur les spectacles cibles de campagnes de boycott au Liban


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dr.Nazir Doughan

Nous devons arrêter de juger les gens d’après leur orientation sexuelle , mais d’´après leur conduite dans la vie quotidienne.
Laissez les gens vivre comme ils veulent.
Elias

LA VERITE

Qu'ils jouent ou ne joue pas dependra d'une decision de la surete

LE VRAI PROBLEME EST LE SUIVANT

COMMENT UNE PERSONNE CONNU D'UN PARTI POLITIQUE PEUT SE PERMETTRE DE DIRE QU'IL ARRETERA PAR LA FORCE CE SPECTACLE ET IL N'EST PAS ENCORE MIS SOUS LES VERROUX ET EMPRISONNE

ES-CE PARCE QU IL EST DU CPL ?

DES GANGSTERS COMME CELA DEVRAIT ETRE CHASSE DU PARTI IMMEDIATEMENT ET UN COMMUNIQUE OFFICIEL DU PARTI DEVRAIT PRESENTER SES EXCUSES AUX LIBANAIS DE TOUTES RELIGIONs

EN EFFET RIEN N'INTERDIT A QUICONQUE DE DONNER SON OPINION MAIS DIRE CLAIREMENT QU'IL S'OPPOSERA PAR LA FORCE A CE SPECTACLE RELEVE D'UN ESPRIT DELINQUANT ET VOYOUX ET INEPTE A ETRE MEMBRE CONNU D'UN PARTI LIBANAIS

MEME LES FORCES LIBANAISES SONT CONTRE LE SPECTACLE MAIS NE DIRONT JAMAIS QU'ILS L'ATTAQUERONT PAR LA FORCE POUR LE FERMER MEME SI LA SURETE L'AUTORISE

VOILA CE QU'EST DEVENU LE PARTI AU POUVOIR AUJOURDH'UI
QUI J'EN SUIS SUR FERA PRESSION MAINTENANT SUR LA SURETE POUR INTERDIRE CE SPECTACLE

ON OUVRE LES PARIS? A COMBIEN LA MISE?

Selim Nasser

Que les prélats et autres fervents épurent l’église des abus ( pour dire le moindre) et laissent ces jeunes chanter en paix

BOSS QUI BOSSE

Oupsssss des talibans chrétiens.....

Mireille Kang

A member of the FPM speaks against Mashrou' Leila to increase his popularity. While Lebanon's finances are reeling from corruption and the government is increasing taxes that predominantly affect the poor, they want to distract the Lebanese public by creating a scapegoat. Lebanon should modernise and give the LGBTQ their full right to express themselves freely as they please. Lebanon's politicians and clergy should stop saying that homosexuality is a perversion and shouldn't exist. Denying the rights of a proportion of society is against the teaching of the Bible and will of God. Mashrou' Leila is innovative and successful pop group who should be applauded and celebrated.

Marie Claude

Bien fait pour Machrouh Leyla!
who give the right to this Sinno guy to show Ste Marie as MAdonna?who give him the right to play with christian religion?Why he went there?! he is a singer.

Honneur et Patrie

Que Hamed Sinno soit homo ou hétéro ne me regarde pas du tout. Mais les attaques ou les moqueries contre les symboles religieux de toutes les communautés religieuses libanaises sont inacceptables. C'est le rôle de l'Etat républicain de prendre toutes ses responsabilités dans le respect obligatoire des uns envers les autres.

Marionet

Obscurantisme est le mot. Certes, tout le monde a le droit d'émettre des critiques à l'encontre de ce groupe ou de n'importe qui d'autre. Mais les menaces ne doivent pas rester impunies qu'elles proviennent du CPL ou d'ailleurs.

tanios deaibes

N’est-il pas temps de s’opposer à l’inquisition et à la surenchère de certains politicards?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants