X

Liban

« On the moon again » : observer la Lune à Aïn Mreissé pour fêter les 50 ans d’Apollo 11

Astronomie

Des télescopes ont été mis à la disposition des passants sur la corniche de Aïn Mreissé, vendredi soir, pour célébrer en même temps que 77 pays le cinquantième anniversaire de la première mission de l’homme sur la Lune. Un spectacle nocturne inattendu organisé par UniversCiel et Lebanese Astrophotographers en association avec l’événement international « On the moon again ».


15/07/2019

En juillet 1969, près de 600 millions de personnes observaient deux astronomes, Neil Armstrong et Buzz Aldrin de la mission américaine Apollo 11, fouler pour la première fois le sol lunaire. Cinquante ans après cet émerveillement planétaire, les astronomes français Sylvain Bouley et Jean-Philipe Uzan créent l’événement « On the moon again », invitant les détenteurs de télescopes et de lunettes astronomiques mettre à la disposition du grand public leur matériel. Les vendredi 12 et samedi 13 juillet ont été choisis à la place des 20 et 21 juillet (véritable anniversaire de la mission Apollo 11) en raison d’une luminosité lunaire plus importante. Ces deux soirs-là, 77 pays ont répondu à l’appel à la faveur de près de 1 200 événements hors du commun. Des milliers de personnes ont pu ainsi admirer la Lune à quelques heures d’intervalle dans le monde entier.


Surprise vendredi soir à Beyrouth

Beyrouth s’est associée à l’événement. Regarder la Lune au télescope, les passants de la corniche de Aïn Mreissé ne s’y attendaient pas.

Il est environ 21h30, vendredi 12 juillet, lorsque les membres de l’association UniversCiel et du groupe Lebanese Astrophotographers assemblent deux télescopes au beau milieu de la promenade du bord de mer. Regard intrigué, les premiers passants stoppent leur marche pour observer la scène sans un mot. Les moins timides s’approchent et se laissent surprendre par le spectacle. Les enfants accourent laissant tomber vélo et skateboard pour découvrir la surprise.

En quelques minutes, une vingtaine de personnes s’agglutinent autour des appareils, faisant la queue pour regarder, parfois pour la première fois, la Lune à travers un télescope. Des « Oh ! », « Woah… » ou encore des « C’est réel ? » jaillissent à chaque regard dans la lentille, souvent suivi d’un coup d’œil vers le ciel, comme pour vérifier qu’il s’agit bien là de la réalité. Les plus grands capturent l’image sur leur téléphone, questionnent l’équipe ou se contentent de jeter un coup d’œil. Les plus petits courent d’un télescope à l’autre pour observer le satellite encore et encore, sans jamais se lasser. Sourire aux lèvres et yeux qui pétillent, le spectacle semble émouvoir les passants.


(Lire aussi : L'inéluctable désagrégation de la combinaison de Neil Armstrong)


Opération réussie pour les membres d’UniversCiel, organisateurs de l’événement. Créée en 2016, l’association qui fait partie du groupe « Ferme des étoiles » propose des activités tournant autour de l’astronomie pour petits et grands, et participe depuis plusieurs années au Festival d’astronomie de Fleurance. Jean-Pierre Saghbini, président d’UniversCiel, est ravi : « C’est vraiment sympa, ça fait plaisir de voir les réactions de tout le monde, et ça n’a pas demandé beaucoup de préparation. » Un événement qui n’a volontairement pas été très exposé en amont sur les réseaux sociaux de l’association afin de créer la surprise, explique Candice Sloukji, chargée de communication à UniversCiel. « Le but c’est vraiment de surprendre les gens, de les rendre un peu heureux avec un geste simple », souligne-t-elle.

Pendant plus d’une heure, les promeneurs de la corniche ont pu ainsi s’émerveiller devant celle qui avait tant fasciné le monde il y a 50 ans. Mais pas seulement… Ils ont aussi pu découvrir Jupiter grâce à l’initiative de Jean-Pierre Saghbini, qui a changé le cap de l’un des télescopes pendant quelques minutes. Il a également capturé des clichés et même des vidéos de la Lune grâce à une coque pour smartphone adaptable à la lentille du télescope. Le spectacle a pris fin un peu avant 23h quand quelques nuages ont recouvert la Lune. C’est Christine, chanteuse et membre d’UniversCiel, qui, tout en douceur, donnera la note finale de l’événement en interprétant a capella Fly me to the moon de Frank Sinatra.


Redécrocher la Lune

Si le week-end dernier la Lune a retrouvé l’engouement et l’émotion des téléspectateurs de 1969 face à la mission Apollo 11, elle ne tardera pas à recevoir une nouvelle visite. Buzz Aldrin, Michael Collins et feu Neil Armstrong, les trois astronomes d’Apollo 11, verront leur exploit se réitérer d’ici à quelques années. Le président des États-Unis, Donald Trump, a dévoilé en effet fin 2017 le programme spatial de la NASA : un retour de l’homme sur la Lune en 2028. Une annonce surprenante même pour les membres de la NASA qui se concentraient jusqu’alors sur l’exploration robotisée de Mars. Afin de ne pas perdre la course face à la Chine concernant la planète Rouge, la date du retour des Américains sur la Lune a depuis été avancée à 2024.

En attendant, à Beyrouth, l’association UniversCiel organisera prochainement deux autres événements : « La nuit des étoiles » le 3 août et une observation des étoiles filantes les 10 et 11 août. De nouvelles occasions de lever la tête pour admirer le spectacle naturel que nous offre le ciel lors d’une nuit étoilée.


Lire aussi

Qui sera la première femme sur la Lune ?

Des Américains sur la Lune en 2024 ? Pas simple

Exploration spatiale : la Lune, destination de choix en 2019

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le sort des consultations parlementaires tributaire de Hariri... et de la rue

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants