Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

"L'entente tient toujours", affirme Hariri après un "franc dialogue" avec Bassil

"Les dossiers des déchets, des réfugiés, des nominations ; les dossiers de la vie quotidienne, la lutte contre le gaspillage et la corruption (...) doivent être inscrits à l'ordre du jour de la période qui vient", selon un communiqué publié par le bureau du Premier ministre.

Le leader du CPL, Gebran Bassil, et le Premier ministre libanais Saad Hariri, au Grand sérail, le 17 juin 2019. Photo Ani

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a affirmé lundi soir que le compromis présidentiel scellé il y a trois ans entre sa formation et le Courant patriotique libre était toujours de mise, à l'issue d'un "dialogue franc et responsable" de cinq heures avec le leader du CPL, Gebran Bassil, dont certains propos ont alimenté les tensions politiques dans le pays.

Selon un communiqué publié par le bureau de presse de M. Hariri à l'issue de cette longue réunion consacrée à "l'évaluation de la période précédente", ainsi qu'aux "querelles et aux prises de position qui ont eu un impact sur la stabilité politique", la réunion a été l'occasion d'un "dialogue franc et responsable sur nos relations et nos divergences".

"Cet entretien est une opportunité pour rappeler que l'intérêt national est au-dessus de toute considération, ainsi que l'importance de réactiver le travail gouvernemental, de créer un climat favorable à l'adoption du budget 2019 et de remettre en route le plan économique du gouvernement", poursuit ce texte.

"Les dossiers des déchets, des réfugiés, des déplacés, des nominations ; les dossiers de la vie quotidienne, la lutte contre le gaspillage et la corruption, et tout ce qui contribuera à augmenter la productivité du gouvernement et de l’État d'une manière générale, doivent être inscrits à l'ordre du jour de la période qui vient", indique ce communiqué.

"L'entente scellée il y a environ trois ans tient toujours et se poursuivra avec force et efficacité après cet entretien franc, dans le cadre de la coopération de l'ensemble des composantes du gouvernement afin de créer les conditions de la stabilité demandée et de la cohésion dans l'action du gouvernement, telle que définie par la déclaration ministérielle", conclut ce texte.

Cet entretien au sommet, le premier entre les deux hommes depuis plusieurs semaines, intervient à la veille de la tenue du Conseil des ministres et dans un contexte de tensions politiques entre le courant du Futur du chef du gouvernement et la formation fondée par le président de la République, deux partis liés par une entente politique qui semble vaciller.

Ces dernières semaines, Gebran Bassil a suscité la polémique après plusieurs déclarations qui ont provoqué la colère des ténors de la communauté sunnite. M. Bassil a notamment critique le "sunnisme politique", né selon lui "sur le cadavre du maronitisme politique", et tenu des propos sur les réfugiés syriens qui lui ont valu d'être accusé de racisme. Mardi dernier, Saad Hariri a tenu une conférence de presse au cours de laquelle il a critiqué les prises de position du chef du CPL.



Lire aussi

Gebran Bassil polémique encore...

Geagea à Aoun : Agissez parce que Bassil contrôle le jeu sans limites !

Les nominations, prochaine bataille de Gebran Bassil

Hariri critique avec virulence Bassil et stigmatise la position du Hezbollah



Le Premier ministre libanais Saad Hariri a affirmé lundi soir que le compromis présidentiel scellé il y a trois ans entre sa formation et le Courant patriotique libre était toujours de mise, à l'issue d'un "dialogue franc et responsable" de cinq heures avec le leader du CPL, Gebran Bassil, dont certains propos ont alimenté les tensions politiques dans le pays.Selon un communiqué publié...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut