Économie

Jabak et Bou Faour pour un soutien à l’industrie pharmaceutique locale

Commande publique
OLJ
16/05/2019

Le ministre de la Santé, Jamil Jabak, a convenu hier avec le ministre de l’Industrie, Waël Bou Faour, de la mise en place d’une série de mesures visant à soutenir l’industrie pharmaceutique libanaise.

« Nous avons discuté de la modalité d’application de la circulaire du Conseil des ministres visant à privilégier les produits libanais dans la commande publique pour l’industrie pharmaceutique locale », a déclaré M. Bou Faour à l’issue de l’entretien. Un comité interministériel planchera sur cette question avant de soumettre ses recommandations aux deux ministres. Émise en mars, la circulaire dispose que « les administrations publiques doivent favoriser les produits locaux sur les marchés publics, tant que leurs prix n’excèdent pas de 10 % ceux issus de la concurrence étrangère ».

M. Jabak a pour sa part indiqué mener des négociations avec le gouvernement irakien en vue de faciliter l’exportation de médicaments libanais vers l’Irak. Il a également insisté sur « la nécessité de protéger les médicaments génériques libanais face aux médicaments princeps importés ».

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants