X

Liban

« Les fermes de Chebaa ne sont pas libanaises », martèle Joumblatt

Politique

« Hypothéquer la décision stratégique de l’État conduira à sa perte », avertit Geagea.

OLJ
26/04/2019

Le chef du PSP, Walid Joumblatt, qui a accordé en soirée un entretien à la chaîne du site électronique d’information Russia Today, à partir de sa résidence à Clemenceau, et le chef des Forces libanaises, Samir Geagea, qui s’était exprimé un peu plus tôt au cours d’une cérémonie organisée à Meerab pour la commémoration du génocide arménien, se sont tous deux retrouvés hier autour d’une même idée, celle du péril auquel le Hezbollah et l’axe auquel il appartient exposent le Liban.

Mais Walid Joumblatt, rompant avec le discours officiel et se démarquant sensiblement du Hezbollah qu’il n’a donc pas ménagé, est allé plus loin en annonçant sans ambages que les fermes de Chebaa, dont l’appartenance est revendiquée par Beyrouth, ne sont pas libanaises et qu’elles sont « occupées » par le Liban. Il ne s’est pas empêché de souligner dans un tweet à quel point la « moumanaa » (l’axe de la résistance) porte préjudice au Liban, alors que dans son entretien à Russia Today, il s’est gardé de se montrer critique à l’égard de la formation de Hassan Nasrallah. « Il n’est pas surprenant qu’une décision ait été prise par une institution judiciaire (le Conseil d’État) pour détruire la nature dans la réserve des cèdres du Chouf et les terrains appartenant à Aïn Dara. Le pays entier est ouvert à tous vents pour servir les intérêts de la moumanaa. Cela commence au niveau des carrières et va crescendo », a-t-il déploré sur son compte Twitter, en réaction à la décision du Conseil d’État d’autoriser la construction d’une mégacimenterie à Aïn Dara, un projet qui serait donc soutenu par le Hezbollah, laisse entendre le chef du PSP. « Le fait même de mentionner l’accord de Baabda est devenu un crime », a encore écrit M. Joumblatt, avant de promettre de « persister dans la confrontation pacifique et civile contre le travestissement des vérités, pour un Liban meilleur ».

À Meerab, Samir Geagea soulignait que « la période critique que traverse le Liban commande une rupture avec la politique des axes et celle qui consiste à adopter des décisions unilatéralement, en faisant fi de l’unanimité gouvernementale ». « Le fait d’hypothéquer la décision stratégique de l’État conduira en définitive à sa perte », a-t-il averti, en affirmant que son parti « continuera de militer pour atteindre l’objectif qu’il s’est fixé : un État au vrai sens du terme, qui détient, seul, la décision de paix et de guerre ; une République forte grâce à sa bonne gouvernance et à la probité de ses dirigeants et qui sera au service de son peuple et non pas une République de pacotille qui cède son pouvoir de décision aux autres, rongée par la corruption et minée par l’échec ».


(Lire aussi : Joumblatt : Les contacts avec le Hezbollah n’ont jamais été rompus)


La délimitation des frontières
Dans l’interview à Russia Today, Walid Joumblatt s’est attardé sur la délimitation des frontières, avec la Syrie et avec Israël. Pour ce qui est de la Syrie, il a affirmé qu’après la libération du Liban-Sud, en l’an 2000, « des officiers libanais ont entrepris, en collaboration avec la Syrie, de modifier les cartes géographiques pour faire en sorte que les fermes de Chebaa et Wadi el-Assal (à la frontière avec le Golan) soient intégrés au territoire libanais, afin de garder le prétexte d’une terre occupée qu’il fallait libérer à tout prix ». « Les fermes de Chebaa ne sont pas libanaises. En théorie, c’est nous qui les occupons », a-t-il dit, avant d’expliquer qu’avec Israël, la problématique est différente.

Walid Joumblatt, qui a plaidé pour une délimitation des frontières avec l’État hébreu sous l’égide des Nations unies, s’est indirectement prononcé pour un recours à l’accord d’armistice de 1949 entre Beyrouth et Tel-Aviv, afin de pouvoir procéder au tracé des frontières sud et commencer les opérations de prospection gazière et pétrolière offshore. « Ma question est adressée aux juristes. Je ne sais pas s’il est possible de recourir à cet armistice pour entamer des discussions (avec Israël) au sujet des ressources pétrolières. Je n’ai pas de réponse à cette question, mais des juristes peuvent nous éclairer », a-t-il dit.

Il s’est déchaîné contre le président syrien, Bachar el-Assad, l’accusant d’être « un grand menteur », avant de révéler que ce dernier avait adressé en 2012 une lettre au Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, via un émissaire russe, pour le rassurer sur le fait qu’un mini-État alaouite en Syrie ne représentait pas un risque pour Israël.



Lire aussi

Joumblatt : Le Hezbollah ne peut pas confisquer ma décision indéfiniment


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Honneur et Patrie

On a demandé à un chameau : Pourquoi tu boites ? Il répond : Parce que j'ai mal à la lèvre.
Pour l'ONU, les fermes de Chebaa (20km2) font partie du Golan. C'est la raison pour qu'Israël les avait occupées en 1967 au même titre que le Golan. Le Hezbollah iranien est le seul qui les "libanise" pour garder son arsenal. On ne parle que des fermes de Chebaa, personne ne parle des 1210km2 du Golan annexés par Israël depuis 1981.
A ce rythme-là, bientôt Macao entrera dans la danse pour savoir à qui appartiennent les fermes de Chebaa : A la Syrie, au Liban, à la Palestine ou à Israël.

Irene Said

Et voilà, ces chers "chefs" de ceci ou cela ont trouvé une nouvelle raison pour se chamailler et occuper leur temps, alors qu'il y aurait tant de problèmes urgents à résoudre...à l'intérieur des 10452 Km2 de notre pays.

Pauvre Liban, tu ne seras jamais une vraie nation, avec de tels hurluberlus qui s'imaginent capables et efficaces...
Irène Saïd

Tony BASSILA

Sans doute un prétexte pour justifier l'armement du Hezbollah qui se poursuit de plus belle.

MIROIR ET ALOUETTE

Est ce que quelqu'un CONNAÎT LES FRONTIÈRES D'israel ?

Le point

Géographiquement ça n'a pas de sens que ce km carrée fasse parti d'un autre pays !

Eleni Caridopoulou

Je savais que les fermes de Chebaa ne sont pas libanaises et si un jour le Liban les prend ca sera une guerre entre le Liban et la Syrie

Honneur et Patrie

Depuis 1920, le Liban appelle la Syrie à délimiter les frontières entre le Liban et la Syrie, Damas n'a jamais répondu par mépris envers le Liban qu'elle n'a jamais reconnu l'indépendance.
Depuis 1948 et l'occupation de la Palestine par Israél, Tel-Aviv appelle le Liban à délimiter la frontière entre Israél et le Liban, Beyrouth n'a jamais répondu par lâcheté.
Selon des cartes dressées par la France et la Grande-Bretagne, puissances mandataires, tantôt les fermes de Chebaa sont syriennes et tantôt libanaises.
Le Hezbollah iranien, profitant de ce chaos, sous le prétexte qu'elles sont libanaises, garde ses armes afin de s'approprier le titre de "Résistance" sans jamais préciser de dire contre qui et quoi.

Ado

Le ciment importé est moins cher pourquoi cet entêtement à détruire notre patrimoine, notre histoire et nos valeurs en défigurant de plus cette belle et magnifique région !
Ressaisissons nous et sauvons notre pays qui en plus des étoiles qu’il nous fait voir risque de devenir lunaire !

Bery tus

Il a raison car la Syrie a tjrs refuser de délimiter les frontières avec le Liban et il y a eu un reportage justement sur ces hameaux et les gens qui y vivent se disait syriens et certains d entre eux avaient présenter des papiers syriens

gaby sioufi

ON NE RISQUE PAS D'OUBLIER LA CRISE DE FOLIE EXPRIMEE PAR LES TENANTS DE LA LIBERATION DE JERUSALEM LORS DU RETRAIT ISRAELIEN DE 2000 ..
HAHAHAHA ! ILS NE SAVAIENT PLUS QUOI FAIRE, QUE DIRE.... JUSQU'AU MOMENT OU UN "INTELLIGENT" AVAIT TROUVE LA REPONSE: CHEBAA L'INVIOLABLE, LA LIBANAISE PUR SANG.

HABIBI FRANCAIS

Bashar ecrit a israel pour dire qu il ne represente aucune menace pour ce dernier....tout comme l Iran ,c est un traitre de la cause palestinienne.

Bustros Mitri

Il a probablement raison. Lorsque le Liban a demandé à la Syrie-soeur de confirmer la libanité des fermes, pour désamorcer la situation , et élargir à cette zone géographique l ' accord d' armisitice entre le Liban et Israel, donc pacifier cette zone, ils ont sorti toutes sortes de pretextes, citant pele-mele les methodes inacceptablesqui seraient utilises sur le terrain et qui pourraient metre en contact direct des officiers syriens et israéliens,etc... malgré les suggestinos de l' ONU, et de fait , refusant implicitement de confirmer , face à la légalité international la libanité des fermes. Les raisons: on ne les connait que trop bien !

MIROIR ET ALOUETTE

Joumgirouette qui pourrait très bien dire le contraire demain , tout dépendra de ce qu'il aura consommé la veille , aurait dû aller au fond de sa pensée et déclarer que les fermes de Chebaa sont carrément israéliennes.

Il serait temps que tu ailles te reposer joumgirouette, tu fatigues à la fin, tu ne fais même plus rire .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PRIERE LIRE CANCEREUSE. MERCI.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES FERMES DE CHEBAA NE SONT PAS LIBANAISES. TOUT LE MONDE LE SAIT. MAIS COMMENT ESSAYER DE LEGALISER LA PRESENCE DES DEUX MILICES ET LEUR ATTRIBUER LE QUALIFICATIF DE RESISTANCE AUTREMENT ?
PAUVRE LIBAN, VOTRE CALVAIRE EST LENT ET LONG !

Sarkis Serge Tateossian

Une cérémonie a été organisée à Meerab pour la commémoration du génocide arménien. Aldo Ayoub/Photo du site officiel des FL

J'en suis honoré certes, mais que viennent faire les fermes de Chebaa dans cet article ?

Il est hautement important de parler des frontières libanaises je le conçois en premier mais la photo et le contenu de l'article ne s'accordent pas.

Est-il possible de refaire l'article en symbiose avec la photo ?

Merci infiniment.

Marionet

Je vois que le message de Satterfield a été reçu 5/5. Donc les fermes de Chebaa ne sont pas libanaises et moi je suis la reine d'Angketerre.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE LIBAN EST EN CONVALESCENCE, IL EST ATTEINT D,UNE TUMEUR CAMCEREUSE MALIGNE. SA SURVIE DEPEND DE LA CHIRURGIE POUR SUPPRIMER LA TUMEUR.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants