X

Liban

Jabak lance un chantier pour améliorer l’état des hôpitaux publics

Santé

Les administrations doivent remplir un formulaire sur leurs besoins en équipements et sur l’état des bâtiments.

N. M. | OLJ
29/03/2019

Le ministre de la Santé, Jamil Jabak, a ouvert le chantier d’amélioration de l’état des hôpitaux gouvernementaux. Après une tournée sur un grand nombre d’entre eux au cours des semaines précédentes, il a soumis hier aux directions de ces établissements un formulaire à remplir sur leurs besoins, notamment en matière d’équipements, et sur l’état des bâtiments. Une réunion avec les représentants des établissements hospitaliers publics s’est tenue hier au siège du ministère.

Le formulaire compte quatre parties. La première est consacrée aux informations générales sur l’hôpital et les services qu’il offre. La deuxième concerne les espaces de l’établissement (nombre de bâtiments, leur état…), le nombre de lits et leur distribution sur les différents départements, le nombre de salles d’opération, les services médicaux fournis, les départements spécialisés, ainsi que des informations sur les corps médical et infirmier. La troisième partie – la plus importante d’ailleurs dans le cadre de ce chantier de réformes – est consacrée aux équipements de chaque hôpital : les machines et équipements dont sont dotés les établissements et leur état actuel, s’ils peuvent toujours être utilisés ou s’ils nécessitent une maintenance ou tout simplement d’être remplacés. La dernière partie contient des informations sur le nombre de patients que l’hôpital accueille, les jours d’hospitalisation…

Ces formulaires doivent être présentés au ministère de la Santé dans un délai de deux semaines, suite à quoi « ils seront examinés par une équipe du ministère avant d’être soumis à la commission de gestion des adjudications », explique à L’Orient-Le Jour Mohammad Ayad, attaché de presse de M. Jabak. Il souligne que le ministère avait déjà reçu des rapports sur l’état des lieux des hôpitaux gouvernementaux et que d’autres doivent encore être présentés.


(Pour mémoire : Jabak exhorte les hôpitaux à "accepter tous les malades en situation d'urgence")

Comment ces équipements seront-ils financés alors que le budget du ministère suffit à peine à couvrir les frais d’hospitalisation et les médicaments des patients pris en charge par le ministère ? M. Ayad note qu’une partie sera prélevée sur le budget du ministère. Il explique dans ce cadre que celui-ci est en voie de baisser les prix des médicaments, puisque « nous renouvelons les contrats avec les importateurs selon les termes du ministère ». De plus, note-t-il, « nous avons annulé certains contrats, comme celui des TPA (Third Party Administrator ou tierces parties administratrices), d’une valeur de cinq millions de dollars, ce qui permet de réinvestir cette somme autrement ».

À cela s’ajoutent les donations. « Certains donateurs internationaux comme la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé ont exprimé leur volonté de continuer à soutenir certains projets du ministère de la Santé, à condition d’améliorer la gestion des dépenses et de limiter le gaspillage », souligne M. Ayad, précisant dans ce cadre que lors d’une réunion avec M. Jabak, « les donateurs internationaux se sont plaints du gaspillage et de la mauvaise gestion des budgets alloués au ministère ». « Nous œuvrons également à obtenir d’autres donations », confie-t-il. En ce qui concerne la durée d’exécution de ce projet, M. Ayad note qu’« après l’approbation du budget, qui ne doit plus tarder, les choses avanceront rapidement ».


Lire aussi
Scandale de l’hôpital al-Fanar : poursuites contre la propriétaire et la directrice de l'établissement

Les patients de l’hôpital psychiatrique Fanar de Msayleh rongés par les poux

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN MINISTRE BOSSEUR COMME TOUS CEUX DU HEZBOLLAH !

Tina Chamoun

M. Jabak jitt wou (Hezb) allah jàbak!

MIROIR ET ALOUETTE

Arrête Jabak , certains jaloux vont t'envoyer bombeo ou abdelsattarfield ou David hale et même pourquoi pas le clown pour t'en empêcher. .lollll.... possible même qu'on t'enverra natahnmachintruc bombarder nos hôpitaux truffés de missiles intelligents ... hahahaah ....

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pas de changement dans l’approche libanaise du tracé des frontières avec Israël, selon Aïn el-Tiné

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants