X

À La Une

Première attaque meurtrière de l'EI en Syrie depuis la perte de son "califat"

conflit

Selon le Conseil militaire de Manbij, qui fait partie des Forces démocratiques syriennes (FDS), des hommes armés ont ouvert le feu et tué sept de ses membres à un checkpoint dans la nuit de lundi à mardi.

OLJ/AFP
26/03/2019

Sept combattants des forces antijihadistes arabo-kurdes en Syrie ont été tués à Manbij, ont indiqué mardi des responsables locaux et une ONG, la première attaque revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) depuis la perte de son "califat".

Selon le Conseil militaire de Manbij (nord), qui fait partie des Forces démocratiques syriennes (FDS), des hommes armés ont ouvert le feu et tué sept de ses membres à un checkpoint dans la nuit de lundi à mardi. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a confirmé ce bilan, ajoutant que trois autres combattants de la forces arabo-kurde des FDS avaient été blessés.

L'EI a revendiqué cette attaque dans un texte sur la messagerie Telegram, affirmant avoir affronté les FDS "avec des mitrailleuses".


(Lire aussi : I – Califat de l’EI : 29 juin 2014-23 mars 2019)


Cette attaque intervient trois jours après la proclamation, samedi, par les FDS soutenues par les Etats-Unis, de la fin du "califat" autoproclamé en 2014 par l'organisation ultraradicale sur les territoires alors conquis en Irak et en Syrie.

"Après la victoire contre l'EI, nous sommes entrés dans l'ère des cellules dormantes", a déclaré à l'AFP le porte-parole du Conseil militaire de Manbij, Sherfan Darwich. Ces cellules "sont activées pour mener des attaques mais nous mettrons fin à leurs opérations", a-t-il ajouté.

Il s'agit de la pire attaque à Manbij depuis celle revendiquée par l'EI en janvier qui avait coûté la vie à 19 personnes dont quatre Américains de la coalition internationale antijihadistes, selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.



L'organisation jihadiste, qui a déjà revendiqué plusieurs attaques à Manbij, a appelé à frapper les forces kurdes pour se "venger".

Manbij a été l'un des bastions de l'EI en Syrie avant de passer sous le contrôle des FDS, qui en ont chassé les jihadistes avec l'aide d'une coalition internationale menée par les Etats-Unis.

Selon l'OSDH, des centaines de combattants des FDS ont été tués en Syrie depuis août dans des attaques attribuées à des cellules dormantes de l'EI.


Lire aussi

Kamikazes, roquettes, la dernière lutte des jihadistes avant de perdre leur "califat"

Le danger reste présent malgré l’annonce de la chute du califat

Baghouz, le village syrien où le "califat" a rendu l'âme

La position kurde dans le conflit syrien depuis 2011

La fin du "califat" conforte le Pentagone dans sa stratégie

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sarkis Serge Tateossian

Désormais sans "califat" les terroristes de l'ex-état islamique vont faire la navette entre leur protectrice la Turquie et Menbij... au fond peu de choses changent pour eux.

Avant leur relation était officielle et à visage découvert, désormais vont faire semblant de s'ignorer...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants