X

Culture

Quand Rembrandt, Vermeer et le siècle d’or hollandais visitent Abou Dhabi

Cimaises

Le Louvre d’Abou Dhabi accueille du 14 février au 18 mai une exposition d’œuvres de grands maîtres hollandais du XVIIe siècle. Un événement qui s’inscrit dans le cadre du 350e anniversaire de la mort de Rembrandt.

19/02/2019

« Avec sa cinquième exposition temporaire, Rembrandt, Vermeer et le siècle d’or hollandais, le Louvre Abou Dhabi est de nouveau le théâtre de rencontres fécondes », affirme Sandra Lagumina, présidente de l’agence France-Museums. « Celle inédite des chefs-d’œuvre de la collection Leiden et du musée du Louvre avec des contributions de la Bibliothèque nationale de France et du Rijkmuseum. Celle également des deux commissaires qui les ont soigneusement sélectionnés et réunis, à savoir Blaise Ducos et Lara Yeager-Crasselt. Et enfin, celle des savoir-faire des professionnels de l’Agence France Museums, du Louvre Abou Dhabi et de la collection Leiden, qui ont uni leurs talents pour produire cette exposition. »


Un monde d’échanges

Un ensemble de 95 peintures, dessins et objets dont plus d’une vingtaine de Rembrandt Van Rijn qui retracent son parcours, au XVIIe siècle, de Leyde à Amsterdam… Ainsi que des toiles de ses rivaux et pairs : Jan Liezvens, Ferdinand Bol, Carel Fabritius, Gérard Dou, Frans Van Mieris, Frans Hals et Johannes Vermeer qui témoignent donc de ce siècle d’or hollandais, qui est la continuation, dans le paysage artistique, de la renaissance italienne. À cette époque – qui est considérée néanmoins comme assez courte –, la Hollande s’étant récemment affranchie de la couronne espagnole s’établit comme une puissance mondiale commerciale scientifique et artistique. Elle est alors considérée comme l’État le plus prospère en Europe. Alors que le commerce mondial, mené par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et la Compagnie des Indes occidentales, donne aux Pays-Bas un avantage considérable en Europe et dans le reste du monde, les deux artistes Rembrandt et Vermeer vont s’ériger en chefs de file d’un nouveau mouvement artistique caractérisé par un intérêt profond pour l’humain et la vie quotidienne.


(Lire aussi : « Le Louvre Abou Dhabi n’est pas un Louvre bis »)


Réunis pour la première fois

À l’entrée de cette exposition provisoire qui va durer trois mois, une magnifique maquette d’un bateau de guerre hollandais du XVIIe siècle annonce la couleur. C’est en effet le siècle des échanges pour la Hollande et ce sont, quelques siècles plus tard, ces mêmes échanges que veut explorer le Louvre d’Abou Dhabi qui s’est donné pour mission de relier les cultures et les facettes artistiques du monde entier. Qui de mieux que Rembrandt, peintre de l’humanité et non de la richesse et de la beauté pour illustrer ce regard-vérité à travers l’art ?


(Et aussi : Ils ont dit, au Louvre Abou Dhabi)


De ses premières toiles peintes à Leyde (allégories des sens et expérimentation avec les expressions, les compositions et les couleurs) à ses portraits empreints de sensibilité réalisés à Amsterdam notamment sa Minerve, chef-d’œuvre de la collection Leiden, c’est un parcours initiatique que le visiteur a le privilège de suivre tout en s’imprégnant également des œuvres des autres artistes de l’époque. Les toiles de la Collection Leiden (jeune femme assise au virginal de Vermeer, autoportrait au regard plongé dans l’ombre de Rembrandt, savant interrompu dans son écriture de Gérard Dou, garçon dans une cape et turban de Jan Lievens et jeune lion au repos de Rembrandt côtoient les chefs-d’œuvre provenant du musée du Louvre comme La dentellière de Vermeer, Eliezer et Rebecca au puits de Ferdinand Bol. En présentant cette sélection d’œuvres d’autres maîtres appartenant au cercle artistique de Rembrandt, l’exposition illustre l’influence stylistique mutuelle exercée au sein de ces artistes remarquables et donne une image globale de ce siècle si lumineux.


Pour mémoire

L’immense désert d’Arabie livre ses trésors au Louvre Abou Dhabi

Le Louvre Abu Dhabi a accueilli plus d'un million de visiteurs en un an


Lire aussi

Le Louvre Abou Dhabi, visite guidée parmi ses merveilles

À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

aliosha

Pauvres peintres s'ils savaient qui les regarde !

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

La lutte d’influence américano-russo-iranienne bat son plein

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué