X

Culture

« Le Louvre Abou Dhabi n’est pas un Louvre bis »

C.K. | OLJ
19/02/2019

La Libano-Française, Souraya Noujaim, est directrice scientifique du Louvre d’Abou Dhabi. Actuellement en charge des collections et des expositions temporaires, des questions muséographiques et également d’une unité en marche, consacrée à la recherche et au développement, elle rejoint le projet en 2013 en tant que conservatrice pour les arts de l’islam (ce qui est sa formation). À cette époque, elle pilotait également le commissariat des galeries d’art médiévales au sein du projet. Faisant partie de l’organisme de France Museums qui est le lien entre les musées français et le Louvre Abou Dhabi, elle en est nommée en 2017 directrice scientifique. Convaincue que pour vivre sur le long terme, une institution ou un musée doivent avoir une politique d’acquisition très active et une autre de recherches fondamentales, elle s’est donné le défi d’implanter une institution comme celle-ci au sein du monde arabe. Un monde ouvert d’Est en Ouest sur l’Inde, le monde asiatique et l’Europe. « Dans ce musée j’ai établi, dit-elle, une programmation d’expositions temporaires, saisonnières, précise Souraya Noujaim. Nous suivons ainsi le rythme scolaire ou universitaire. De septembre jusqu’à la fin du mois de juin ou de juillet. Dans ces expositions provisoires, on pousse encore plus loin les sujets développés dans le parcours permanent. » Quant à la politique d’acquisitions, nous recherchons des pièces, des chefs-d’œuvre ainsi que des pièces plus modestes, mais qui ont toujours une relation avec cette narration universelle. « Le musée du Louvre Abou Dhabi n’est pas un Louvre bis, mais un musée indépendant qui grandit dans le cadre d’un accord intergouvernemental entre les Émirats et la France », conclut sa directrice scientifique. « L’agence France Museums a été créée pour que les musées partenaires nous accompagnent dans la production des musées et fassent le lien entre tous ces protagonistes. C’est un musée universel qui raconte aux visiteurs cette longue histoire de l’humanité comme disait Charles Péguy, de la préhistoire jusqu’à nos jours, sous une approche globale et à travers la mise en regard des œuvres d’art. Nous proposons sur un même plateau et sur le même plan chronologique la création artistique. Le Louvre Abou Dhabi déroule ainsi sous le regard du visiteur les étapes fondamentales de l’histoire de l’art. »


À la une

Retour à la page "Culture"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants