Économie

EDL : déblocage d’une partie des fonds pour le fioul

Électricité
OLJ
16/02/2019

Un décret a été signé en vue d’accorder une avance du Trésor de 400 milliards de livres (environ 265 millions de dollars) à Électricité du Liban (EDL), le fournisseur d’électricité public, a rapporté hier la chaîne LBCI. Ces fonds sont destinés au déblocage des crédits nécessaires en vue de financer les quantités de carburant requises pour le fonctionnement des centrales gérées par l’établissement public. Le ministre des Finances a autorisé dans la foulée, toujours selon la LBCI, l’ouverture de deux crédits à destination de deux navires transportant du fioul stationnés depuis des semaines au large du pays. Cependant, le déchargement du fioul ne se fera qu’à partir du début de la semaine prochaine, en raison des procédures administratives et financières. Les centrales de Jiyé (Chouf), Zouk (Kesrouan) et Hrayché (Liban-Nord) ainsi que les deux navires-centrales installés au Liban depuis 2013 par l’opérateur turc Karadeniz, le Fatmagül Sultan (Zouk) et l’Orhan Bey (Jiyé), fonctionnent au fioul. Cependant, l’ouverture de ces crédits ne concerne pas les centrales de Zahrani et de Deir Ammar qui fonctionnent au diesel.


(Lire aussi : L’absence de budget contraint EDL à rationner la production de courant)


EDL va donc continuer à imposer un rationnement plus sévère de la production pour économiser du carburant. Selon une source au sein de sa direction, EDL a commencé à diminuer sa production depuis fin janvier et ne mobilise actuellement que 1 300 mégawatts sur 1 900 en temps normal (pour des besoins estimés à environ 3 000 MW). Elle a ajouté que pas moins de cinq navires envoyés par la Kuwait Petroleum Company (KPC) et l’algérien Sonatrach sont stationnés au large de Zouk et Jiyé : deux depuis ce mois-ci et trois depuis janvier.

En novembre dernier, le Premier ministre Saad Hariri avait conclu un accord avec les responsables algériens pour la livraison de fioul transporté par deux navires de la Sonatrach, avant le versement des fonds nécessaires. Quelques jours plus tard, les députés avaient fini par voter le déblocage de crédits supplémentaires sur le budget de 2018 destinés à payer près de 100 000 tonnes de fioul commandées par Électricité du Liban (EDL) à la Sonatrach pour assurer ses besoins jusqu’à la fin de l’année.


Pour mémoire

Le ministère des Finances a transféré les fonds pour le carburant des deux navires-centrales

EDL : le déblocage des crédits pour le fuel voté lors de la prochaine séance parlementaire ?

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUEL GENRE DE FUEL BRULE-T-ON CAR TOUTE LA REGION EST NOIRCIE DE FUMEE NOIRE... ET POUR QUOI PAYE-T-ON ?

Ziad Gabriel Habib

Combien on paie ce fioul et combien de soufre il contient? Question légitime car le fioul lourd, plus il contient du soufre et moins cher c'est. Car le soufre personne n'en veut.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarllet Haddad

Le commandant en chef de l’armée et l’agenda politique

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants