X

Santé

Le froid, mauvais allié de la peau

Dermatologie

En hiver, la peau subit de nombreux dégâts. Zoom sur les principales maladies rencontrées durant la saison froide.

Nada MERHI | OLJ
12/01/2019

Sécheresse, engelures, urticaires : le froid n’est pas un bon allié de la peau. Organe d’interface entre le corps et l’environnement, la peau est exposée au froid et joue un rôle dans la régulation de la température du corps. Ainsi, pour protéger le corps du froid, la peau entraîne une constriction des vaisseaux sanguins superficiels afin de diminuer la déperdition de la chaleur. De plus, elle fait passer le flux sanguin dans le tissu adipeux, qui est un organe isolant contre le froid. Elle fait également contracter les muscles horripilateurs des poils, ce qui génère une fine couche d’air isolante qui réduit davantage la dissipation de la chaleur corporelle. La peau contient aussi des nocicepteurs, c’est-à-dire des fibres nerveuses de la douleur, qui sont stimulés lorsque la température est inférieure à 20°C ou supérieure à 43°C. Tout cela a pour effet de lui faire subir de nombreux dégâts. Quelles sont les maladies de la peau le plus fréquemment rencontrées en saison froide ? Le point avec le Dr Boutros Soutou, dermatologue, chargé d’enseignement à la faculté de médecine de l’Université Saint-Joseph.


Sécheresse

Le froid entraîne un assèchement de la peau, notamment chez les enfants. Il est observé sur les convexités du visage, principalement les lèvres. Les personnes âgées en souffrent aussi. Chez eux, ce sont surtout les flancs et les jambes qui sont le plus touchés. Parfois, l’assèchement de la peau peut se compliquer d’un eczéma, de fissurations ou de démangeaisons.

Conseils : éviter autant que possible l’exposition au froid ; avoir une bonne protection vestimentaire ; s’hydrater régulièrement la peau avec des émollients ; utiliser un savon doux pendant l’hiver.

Dermite des chaufferettes

Elle est causée par une exposition répétitive et rapprochée aux sources de chaleur. Elle se manifeste par un érythème (rougeur) en mailles sur les faces antéro-internes des cuisses et des jambes et laisse au bout de quelques semaines une pigmentation brune.

Conseil : éviter l’exposition rapprochée et prolongée aux cheminées, radiateurs électriques et chaufferettes.

Bouffées de chaleur

Elles se traduisent par des accès de rougeur sur les joues des personnes qui ont une rosacée ou une couperose. Cela est principalement dû à une exposition à des changements brutaux de la température.

Conseil : éviter les changements brutaux de températures, et les aliments très chauds et très épicés.

Coups de soleil

Le Soleil en hiver peut être aussi néfaste pour la peau qu’en été. Une exposition aux rayons UV lors des activités de plein air, en montagne, dans une journée ensoleillée peut en fait brûler la peau et préparer son vieillissement. Des coups de soleil répétés peuvent sur le long terme provoquer un cancer de la peau. Cela est dû au fait qu’on est plus proche du Soleil. En fait, plus on augmente en altitude, plus on est exposé aux UVB, néfastes pour la peau. De plus, la neige augmente de presque 80 % l’exposition aux rayons solaires. Ce qui aggrave encore plus la situation.

Conseil : appliquer un écran solaire toutes les heures pendant une journée ensoleillée de ski.

Engelures

Très fréquentes en hiver, les engelures sont surtout observées chez les adolescentes. Il s’agit de lésions inflammatoires douloureuses qui se manifestent de manière symétrique, principalement sur les doigts et les orteils, et dans des cas plus rares, sur le nez et les oreilles. Les engelures peuvent durer quelques semaines et peuvent récidiver à la prochaine vague de froid. Le facteur familial joue un rôle dans leur apparition.

Attention toutefois : si les engelures persistent en dehors de la saison froide, il faut consulter son médecin pour essayer d’éliminer une maladie auto-immune systémique, comme le lupus (une maladie rare qui commence par une éruption cutanée et progresse pour toucher plusieurs organes). Par ailleurs, si ces engelures surviennent dans un contexte qui n’est pas classique, c’est-à-dire qu’il n’existe pas une histoire familiale d’engelures, qu’elles ne surviennent pas chez des adolescentes et qu’elles n’apparaissent pas de manière symétrique, il faut consulter un spécialiste pour éliminer une hémopathie.

Conseils : avoir une bonne protection vestimentaire ; chauffer les habitations ; lutter contre l’humidité ; arrêter de fumer, d’autant que le tabagisme favorise la vasoconstriction des vaisseaux et diminue les mécanismes de protection de la peau contre le froid.

Acrocyanose

C’est une maladie vasculaire qui touche les extrémités, principalement les mains et les pieds qui sont en permanence froids et deviennent de couleur bleuâtre. La maladie touche principalement les jeunes femmes. Le facteur familial joue un rôle dans son apparition.

Tout comme l’engelure, s’il n’existe pas une histoire familiale à l’acrocyanose ou que celle-ci ne survient pas chez une jeune fille et qu’elle ne se manifeste pas de façon symétrique, il faut consulter un spécialiste pour éliminer une maladie du système immunitaire comme le lupus, ou une maladie neurologique. La prise de certains médicaments peut favoriser son apparition.

Conseils : avoir une bonne protection vestimentaire ; éviter la prise de nicotine et de caféine qui favorisent la vasoconstriction ; éviter l’application de corps gras.

Érythrocyanose

C’est une maladie de la peau qui affecte les adolescentes et les femmes d’un certain âge. Elle se manifeste par une modification de la couleur de la peau, qui vire au rouge bleuâtre, sur les zones riches en graisses, comme les cuisses et les fesses. L’érythrocyanose est aggravée par le froid.

Conseils : une perte de poids peut provoquer une amélioration de l’état de la peau ; faire une activité physique ; avoir une bonne protection vestimentaire contre le froid.

Phénomène de Raynaud

Il s’agit d’une mauvaise circulation sanguine au niveau des doigts et des orteils, déclenchée par le froid. Ce phénomène est réversible et se manifeste par une modification de la couleur de la peau qui passe par trois phases allant de la couleur blanche au rouge violet, en passant par le bleuâtre. La maladie survient chez les jeunes femmes. Dans certains cas, une histoire familiale joue un rôle dans son apparition. Dans d’autres cas, elle est secondaire à une maladie auto-immune ou à la prise de certains médicaments. Certaines causes neurologiques ou vasculaires peuvent favoriser la survenue de la maladie.

Conseils : arrêter le tabac ; protéger les extrémités par des vêtements chauds et amples ; éviter les petits traumatismes des doigts ; éviter la prise de bêtabloqueurs.

Urticaire au froid

L’urticaire au froid est également fréquente. Elle est causée par une exposition au froid ou par l’abaissement de la température du corps. Elle se manifeste par des plaques enflées et prurigineuses, accompagnées de démangeaisons. L’urticaire au froid n’est pas dangereuse, mais dans une forme rare, elle peut causer un choc anaphylactique. D’où la nécessité de poser un bon diagnostic chez le spécialiste. Celui-ci est confirmé par le test de glaçon. Le médecin le pose sur la peau pour observer au bout de combien de temps les papules se manifesteront.

Conseil : les personnes qui ont un risque doivent éviter les sports d’hiver, les baignades en eau froide, la consommation de boissons glacées et de glaçons.


À la une

Retour à la page "Santé"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

ACQUIS À QUI

Utiliser du beurre de karité pur . C'est radical.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué