Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Salamé : Le blocage gouvernemental rend difficile le maintien de la stabilité monétaire

Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé. Photo d'archives Ani

Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a affirmé jeudi soir que l'absence d'un gouvernement, dont la formation est bloquée depuis plus de sept mois, rendait difficile le maintien de la stabilité monétaire du pays, mais pas impossible.

"Il est difficile de maintenir la stabilité monétaire du Liban à cause du blocage gouvernemental depuis juillet, mais nous disposons de moyens pour maintenir la stabilité de la livre libanaise", a déclaré M. Salamé lors de l'émission télévisée Sar el-waqt diffusée sur la chaîne locale MTV.

Il y a plus d'une semaine, le gouverneur de la Banque du Liban avait affirmé que la formation du gouvernement allait rassurer les marchés.

La formation du gouvernement semblait imminente à la veille des fêtes, avant l'apparition de nouvelles complications. Les six députés sunnites pro-8 Mars, soutenus par le Hezbollah, avaient annoncé qu'ils retiraient le nom de Jawad Adra de leur liste de ministrables à présenter au président de la République. Mais mercredi, le vice-président du conseil politique du Hezbollah, Mahmoud Komaty, a affirmé à l'issue d'une réunion avec le patriarche maronite, Mgr Béchara Raï, que son parti s'attendait à ce que le gouvernement soit formé dans les prochains jours.

Le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, a affirmé jeudi soir que l'absence d'un gouvernement, dont la formation est bloquée depuis plus de sept mois, rendait difficile le maintien de la stabilité monétaire du pays, mais pas impossible."Il est difficile de maintenir la stabilité monétaire du Liban à cause du blocage gouvernemental depuis juillet, mais nous disposons de moyens...
commentaires (3)

Ce ne sont pas du tout des abrutis. Ils savent exactement ce qu’ils font. Comme il ne reste plus grand chose à voler dans le pays, ils mettent leur argent à l’abri de la livre, puis ils provoquent la faillite du pays, pour ensuite racheter tout pour rien. Simplement génial. Amoral, mais génial.

Gros Gnon

19 h 04, le 04 janvier 2019

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Ce ne sont pas du tout des abrutis. Ils savent exactement ce qu’ils font. Comme il ne reste plus grand chose à voler dans le pays, ils mettent leur argent à l’abri de la livre, puis ils provoquent la faillite du pays, pour ensuite racheter tout pour rien. Simplement génial. Amoral, mais génial.

    Gros Gnon

    19 h 04, le 04 janvier 2019

  • HELAS, NOS ABRUTIS, IGNORANTS NES ET INCAPABLES POUSSENT LE PAYS VERS LA CATASTROPHE FAISANT LE JEU D,UNE PARTIE ET LUI FACILITANT SON REVE DE MAINMISE !

    LA LIBRE EXPRESSION

    17 h 22, le 04 janvier 2019

  • MAINTENIR LA STABILITÉ DE LA LIVRE LIBANAISE ! MAIS COMMENT ? AVEC QUOI ? IL N'Y A QUE LES PAUVRES CONS QUI GARDENT LEUR ARGENTS DANS UNE BANQUE AU LIBAN AUJOURD'HUI...QUAND ON VOUS OFFRE 15, 16, 17% TU TE POSES PAS LA QUESTION SUR CETTE GÉNÉREUSE OFFRE ? VU LA SITUATION MISÉRABLE DU PAYS ? DÉVALUATION DE LA LIVRE OU CARRÉMENT UNE FALLITE ? WAIT AND SEE.

    Gebran Eid

    14 h 00, le 04 janvier 2019

Retour en haut