Rapport

Au Liban, la richesse par habitant à plus de 23 000 dollars à fin juin

La richesse cumulée des Libanais a dépassé les 140 milliards de dollars au premier semestre, selon un rapport publié par le Credit Suisse.


Vue aérienne de Beyrouth le 26 septembre 2018. Jamal Saidi/Reuters

La richesse par habitant au Liban a atteint 23 056 dollars au premier semestre, selon un rapport de la banque d’investissement Credit Suisse relayé cette semaine par le Lebanon this Week de la Byblos Bank. Un montant en hausse de 1,3 % en glissement annuel mais qui reste inférieur au pic de 2010 de 23 801 dollars.

Selon le rapport du Credit Suisse, le Liban se classe ainsi 54e dans le monde sur 174 pays, et 8e sur 19 pays arabes. Le Qatar domine le classement régional avec 99 290 dollars par personne, suivi par les Émirats arabes unis (72 169 dollars), le Koweït (66 771 dollars), la Libye (39 242 dollars), Oman (30 472 dollars), l’Arabie saoudite (29 387 dollars) et Bahreïn (29 301 dollars). D’après l’étude, les Suisses sont les plus riches du monde avec environ un demi-million de dollars par habitant.

Pour calculer la richesse d’un pays, le Credit Suisse additionne l’ensemble des actifs financiers et non financiers de sa population – comptes épargne, portefeuilles d’actions et patrimoine immobilier – desquels il soustrait les dettes personnelles. Cette méthode de calcul diffère de celle utilisée par la Banque mondiale dans un rapport publié en mars dernier et qui lui avait permis d’estimer la richesse par Libanais à 65 148 dollars, soit près de trois fois celle du rapport du Credit Suisse. L’organisation internationale se base en effet sur la combinaison de plusieurs indicateurs mesurant le capital humain, le capital naturel ou encore les avoirs extérieurs nets.


(Pour mémoire : Au Liban, la richesse par habitant dépasse 65000 dollars


Devant Bahreïn

Le Credit Suisse a également calculé la richesse cumulée des Libanais, qui a atteint 140,4 milliards de dollars à fin juin 2018 (+2 %), dont 86,1 milliards de dollars de richesse financière (+0,7 %), 96,2 milliards de richesse non financière (+6,9 %) et 42 milliards de dollars de dettes personnelles (+10,8 %).

Ce chiffre classe le Liban à la 62e place sur 174 pays dans le monde et 11e sur 19 pays arabes. Le pays du Cèdre devance notamment la Tunisie, où la richesse cumulée atteint 119,7 milliards de dollars, la Jordanie (71,6 milliards de dollars), Bahreïn (44,8 milliards de dollars), le Yémen (27,8 milliards de dollars), la Syrie (11,3 milliards de dollars), mais est devancé par l’Irak (272 milliards de dollars), la Libye (252 milliards de dollars) et l’Algérie (241 milliards de dollars).

En 2010, la richesse cumulée des Libanais atteignait 103,2 milliards de dollars, avant de reculer à 95,2 milliards à fin 2011 puis augmenter progressivement chaque année. La richesse cumulée libanaise représente seulement 0,04 % de la richesse mondiale et 3,5 % de la richesse dans la zone MENA. C’est aux États-Unis que la richesse cumulée est la plus importante, à 98,2 mille milliards de dollars. Dans la région, l’Arabie saoudite remporte la palme d’or avec 977 milliards de dollars cumulés.

À fin juin 2018, la richesse mondiale a gagné 14 mille milliards dollars pour atteindre 317 mille milliards (+4,6 %). Ce taux de croissance étant supérieur à celui de la démographie mondiale, la richesse par adulte a progressé de 3,2 % pour atteindre une moyenne record de 63 100 dollars. La fortune mondiale devrait progresser de près de 26 % au cours des cinq prochaines années pour atteindre 399 mille milliards d’ici à 2023. Les marchés émergents généreront le tiers de cette croissance, bien qu’ils ne représentent que 21 % de la richesse actuelle.


Pour mémoire

Au Liban, la richesse par habitant en baisse en 2013

La richesse cumulée des Libanais en hausse au premier semestre, selon un rapport


La richesse par habitant au Liban a atteint 23 056 dollars au premier semestre, selon un rapport de la banque d’investissement Credit Suisse relayé cette semaine par le Lebanon this Week de la Byblos Bank. Un montant en hausse de 1,3 % en glissement annuel mais qui reste inférieur au pic de 2010 de 23 801 dollars.

Selon le rapport du Credit Suisse, le Liban se classe...

commentaires (4)

En 2010 on été à 23000usd et on est aujourd'hui au même montant. C'est clairement mauvais et signe de stagnation aiguë.

Wlek Sanferlou

14 h 08, le 13 novembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • En 2010 on été à 23000usd et on est aujourd'hui au même montant. C'est clairement mauvais et signe de stagnation aiguë.

    Wlek Sanferlou

    14 h 08, le 13 novembre 2018

  • Cet article va faire à croire, à tort, que les suisses ramassent l'argent à la pelle. La réalité est que dans les chiffres de la richesse il y a les fonds de pensions qui sont pour l'essentiel privés. Même avec USD 1 million à 65 ans en Suisse les retraités restent inquiet financièrement jusqu'au bout. Tous les mois, 3'000.- résidents suisses s'inscrivent à l'aide sociale, mais il y a tellement de Multi-millionnaire que la moyenne est élevée.

    MGMTR

    12 h 18, le 13 novembre 2018

  • DU PIPEAU ! AVEC CETTE INEPTIE IL N,Y A PLUS DE PAUVRES AU LIBAN...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    11 h 22, le 13 novembre 2018

  • Ces chiffres paraissent à des années lumières du quotidien de la majorité des gens... Tout pays confondus. Souvent les 5 % des habitants détiennent toute la fortune dun pays... Helas, la redistribution des richesses produites n'est pas réelle. Et pourtant c'est le fondement même de l'économie moderne.

    Sarkis Serge Tateossian

    09 h 27, le 13 novembre 2018