X

Liban

Wafic Safa attendait Jamal Sleiman à la sortie de Miyé w Miyé

Palestiniens

Le convoi du chef d’Ansar Allah a emprunté des routes secondaires pour quitter le camp et atteindre la banlieue sud de Beyrouth. Il a, par la suite, gagné la Syrie.


Pat. K. | OLJ
09/11/2018

Il était une heure du matin, mercredi dernier, quand Jamal Sleiman, chef du groupuscule palestinien Ansar Allah, a quitté avec ses femmes, ses enfants et sa garde rapprochée le camp de réfugiés de Miyé w Miyé, au Liban-Sud, pour se rendre en Syrie.

Selon une source proche du dossier, c’est un convoi de cinq véhicules tout-terrain aux vitres fumées qui a emprunté des routes secondaires de Miyé w Miyé et des villages voisins pour arriver à la banlieue sud de Beyrouth.

Peu avant une heure du matin, trois de ces voitures étaient entrées dans le camp de Miyé w Miyé par une route secondaire non gardée par l’armée libanaise. Il a fallu très peu de temps pour que Jamal Sleiman et ses quatre épouses s’installent dans la première voiture. Ses six enfants, dont le benjamin est âgé de 16 ans, ont pris place dans le deuxième véhicule et dix hommes faisant partie de sa garde rapprochée sont montés à bord du troisième véhicule. Le convoi a quitté les lieux et s’est arrêté brièvement à côté des deux véhicules qui l’attendaient à la sortie du camp. À bord d’un des deux véhicules se trouvait Wafic Safa, responsable de l’unité de coordination du Hezbollah.


(Lire aussi : Retour à la normale dans le camp de Miyé w Miyé)


Le convoi n’est pas passé par la ville de Saïda, à cause du barrage de l’armée libanaise à l’entrée nord de la ville. Les cinq voitures ont pris des routes secondaires pour arriver dans la banlieue sud de Beyrouth. De là, le convoi est parti pour la Syrie.

Jusqu’à hier soir, on ignorait quelles routes a empruntées Jamal Sleiman pour arriver à Mazzé, non loin de Damas. A-t-il pris des routes contrôlées par le Hezbollah ou a-t-il franchi le poste frontalier de Masnaa, sachant qu’il est recherché par la justice libanaise, notamment après les aveux de son numéro deux, arrêté en septembre dernier, sur son implication dans la tentative d’assassinat d’un responsable de la sécurité à l’ambassade de Palestine, Ismaïl Charrouf, à Saïda en janvier 2017 ?

Selon une source bien informée, ce départ en Syrie du chef du groupuscule sunnite pro-Hezbollah est le résultat d’une réunion qui s’était tenue dans la banlieue sud de Beyrouth entre Ansar Allah, le Hezbollah et l’armée libanaise, mais celle-ci a tenu à ce que son implication dans ce processus soit implicite et non publique.

Le départ de Jamal Sleiman devrait mettre un terme à la tension dans le petit camp de Miyé w Miyé, où des combats s’étaient produits entre Ansar Allah et le Fateh, principale composante de l’OLP, suscitant la colère des habitants du village libanais du même nom.

Le Fateh exigeait que Jamal Sleiman sorte du camp en échange d’un allègement de la pression exercée sur les miliciens de sa formation. Le chef d’Ansar Allah était retranché avec une quarantaine de ses partisans dans un « périmètre de sécurité » qu’il contrôlait dans le camp.


Pour mémoire

À Miyé w Miyé, le Fateh appelle à remettre les fauteurs de troubles aux autorités

Miyé w Miyé : déploiement d’une force mixte civile pour contrôler le cessez-le-feu

Les affrontements à Miyé w Miyé, un timing suspect..., le décryptage de Scarlett Haddad

L’armée démonte les portiques de sécurité aux entrées de Aïn el-Héloué et Miyé w Miyé

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

IMB a SPO

Le President fort, le nouveau 3ahed, quelle blague, le Hezbollah le demontre chaque jour, L'Etat c'est moi.

George Khoury

justice tribale....

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Les menaces israéliennes contre le Liban et le test de Gaza

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué