X

À La Une

Asia Bibi acquittée : pour des chrétiens pakistanais, "justice a été rendue"

Pakistan

Le verdict pourrait susciter la fureur des milieux religieux fondamentalistes qui appelaient de longue date à l'exécution de Mme Bibi.

OLJ/AFP/Sajjad TARAKZAI
31/10/2018

L'acquittement de la pakistanaise Asia Bibi, condamnée à mort en 2010 pour blasphème, a été accueilli avec joie par la minorité chrétienne, qui priait "depuis des années" pour elle et se dit "fière" de sa magistrature. "La Cour (suprême) l'a acquittée, donc justice a été rendue", s'est félicité le pasteur Javed Masih, qui officie dans une église presbytérienne d'un bidonville chrétien au coeur de la capitale Islamabad.


La Cour suprême du Pakistan a acquitté en appel Asia Bibi, dont le cas avait suscité l'indignation à l'étranger et des violences dans le pays, selon un verdict rendu mercredi. "Elle a été acquittée de toutes les accusations", a déclaré le juge Saqib Nisar lors de l'énoncé du verdict à la Cour suprême, ajoutant que Mme Bibi, qui se trouve actuellement incarcérée dans une prison à Multan (centre), allait être libérée "immédiatement".

Ce verdict pourrait susciter la fureur des milieux religieux fondamentalistes qui appelaient de longue date à l'exécution de Mme Bibi. Des islamistes radicaux avaient ces dernières semaines menacé les juges statuant sur son cas en cas de jugement favorable. Dans ce contexte, la capitale Islamabad a été placée, mercredi, sous haute sécurité, avec des barrages sur les routes notamment à proximité des quartiers où vivent les magistrats et la communauté diplomatique, a constaté l'AFP.


Quelques heures après l'annonce du verdict, la vie semblait néanmoins suivre son cours habituel dans le faubourg chrétien et très pauvre coincé dans l'une des zones les plus chic d'Islamabad, où les enfants jouaient par terre devant de petites échoppes vendant des produits alimentaires et du lait.

Asia Bibi, mère de cinq enfants, avait été condamnée à la peine capitale pour blasphème à la suite d'une dispute avec une musulmane au sujet d'un verre d'eau.

La communauté chrétienne d'Islamabad prévoit des prières spéciales mercredi en l'honneur d'Asia Bibi, ont indiqué plusieurs de ses membres à l'AFP. "Nous sommes extrêmement heureux que Dieu ait répondu à nos prières. L'Eglise du Pakistan priait pour notre sœur depuis des années", a indiqué le pasteur. "Nous pensons qu'elle était innocente et était en proie à de la discrimination" religieuse, a-t-il ajouté en référence à la situation difficile des minorités au pakistan, pays très majoritairement musulman et de culture conservatrice.


"Prier pour la paix"

Les chrétiens comme Asia Bibi sont fréquemment visés par des accusations de blasphème, sujet extrêmement sensible au Pakistan et passible de la peine de mort. De simples allégations se terminent régulièrement par des lynchages. Le cas Bibi avait eu un retentissement international, attirant l'attention des papes Benoît XVI et François. L'une de ses filles a rencontré ce dernier à deux reprises.

Mercredi, les cercles islamistes avaient déjà commencé à se mobiliser pour protester contre le verdict, bloquant des routes dans plusieurs villes et hurlant des slogans menaçants contre la justice.

Une militante des droits de l'homme pakistanaise, Tahira Abdullah, a plaidé pour "une protection d’État pour Asia Bibi, ses partisans et son avocat". Le pasteur Masih a reconnu qu'une "réaction (négative était) certaine" et a appelé le gouvernement à faire en sorte que le jugement "soit appliqué et (la situation sécuritaire) gérée". "Nous prierons pour la paix dans ce pays", a-t-il dit.

Un autre habitant du quartier, Shahbaz Ashiq, s'est pour sa part déclaré "très fier de notre Cour suprême et de la décision de la justice". "Si elle n'avait pas été acquittée, nous aurions pensé qu'il n'y avait pas de justice dans ce pays", renchérit un autre chrétien, Shafaqat Masih, qui se dit "très heureux". "Beaucoup de gens ont été pris au piège sur ce thème dans le passé", souligne-t-il.

Le sort de Mme Bibi après sa sortie de prison n'est pas connu pour l'instant. Son mari Ashiq Masih avait estimé avant le verdict qu'elle devrait quitter le Pakistan si elle était libérée.


Pour mémoire

L'Irlande vote l'abrogation du délit de blasphème

Espagne: un acteur, poursuivi pour blasphème, interpellé

Indonésie: prison pour un chrétien coupable d'insulte à l'islam sur Facebook


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L’azuréen

Elle pourra boire ainsi son verre d’eau en paix et ailleurs car chez elle , elle malheureusement condamnée à mort par la vindicte populaire.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ELLE DOIT SE GARDER D,UNE EXECUTION EXTRA JUDICIAIRE COMME IL EN FUT POUR D,AUTRES CHRETIENNES/CHRETIENS DANS CE PAYS DE L,OBSCURANTISME INNE !

Cherif Bedran

« Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l’Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu’il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. Que les gens de l’Evangile jugent d’après ce qu’Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers.« 

Le Quran - sourate al Ma’idah - explication du Saint Qor’an

« Ceux-là sont les pervers. » Dixit le Bon Dieu...le Bon Dieu des musulmans...et des chrétiens et des juifs. Par ordre chronologique.

Dommage nous aurions pu nous entendre.....tous...y’a 7aram

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.