X

Liban

Cancer du sein : « Un parcours inoubliable » pour prévenir la maladie

Campagne nationale

Deux jours durant, une exposition « socio-médicale » se tiendra au Bois des Pins, avec au programme des conseils sur la prévention de la tumeur mammaire et la détection précoce.

Nada MERHI | OLJ
12/10/2018

C’est aujourd’hui, au Bois des Pins de Beyrouth, que le ministre sortant de la Santé, Ghassan Hasbani, donnera le coup d’envoi de l’édition 2018 de la campagne nationale de sensibilisation au cancer du sein. Un rendez-vous devenu annuel en cet « octobre rose » dédié à la prévention de la tumeur mammaire. À juste titre puisque le diagnostic précoce de la maladie permet de sauver des vies, les études ayant montré qu’une tumeur détectée tôt est guérissable dans 90 % des cas.

Cette année, la campagne ne se limitera pas aux conférences dans les régions et aux mammographies offertes, jusqu’à la fin du mois de janvier, gratuitement dans les hôpitaux gouvernementaux (vingt-huit) ou au prix réduit de 40 000 livres libanaises dans les 101 hôpitaux et centres médicaux privés qui y participent. Placée sous le thème « Un parcours inoubliable » avec pour figure la chanteuse Elissa, qui a vaincu la maladie grâce au dépistage précoce, la campagne invite les femmes à « suivre ce parcours pour savoir comment prévenir le cancer, pour mieux comprendre l’importance du dépistage précoce et les examens requis dans ce cadre, mais surtout pour savoir qui peut les soutenir au cas où elles seraient diagnostiquées avec une tumeur mammaire et comment le ministère peut l’aider », explique à L’Orient-Le Jour Racha Hamra-Ambriss, directrice du département d’éducation au ministère de la Santé et coordinatrice de la campagne nationale de sensibilisation au cancer du sein.


(Lire aussi : La psycho-oncologie, une discipline qui gagne du terrain)


Pour ce faire, deux jours durant, demain samedi et dimanche, de 10h à 18h, le Bois des Pins accueillera une exposition « socio-médicale » à laquelle prendront part quelque neuf ONG et six universités, en plus du ministère de la Santé. « Des étudiants qui suivent des études en médecine ou dans d’autres domaines de la santé (santé publique, sciences infirmières…) donneront aux visiteurs des conseils sur les moyens de prévenir le cancer, sur la détection précoce, la manière de se préparer pour une mammographie, le déroulement de la mammographie, etc. », poursuit Mme Hamra-Ambriss. Elle souligne dans ce cadre que le ministère a préparé des brochures sur chacun de ces thèmes qui seront distribués lors de l’exposition, ainsi qu’une brochure sur les services offerts aux personnes souffrant d’un cancer du sein. « De plus, poursuit-elle, le ministère offrira à des femmes libanaises 3 000 coupons de mammographie à effectuer dans les hôpitaux gouvernementaux. Le Croissant-Rouge qatari a de son côté offert une unité mobile. Il proposera au cours de ces deux journées cent mammographies gratuites aux cent premières venues. Cet examen sera effectué en collaboration avec le service de radiologie du Centre médical universitaire de l’hôpital Saint-Georges à Achrafieh. »


(Pour mémoire : Elissa, plus vivante que jamais)


Une campagne qui porte ses fruits

Depuis son lancement en 2002, la campagne de sensibilisation au cancer du sein a porté ses fruits. Mme Hamra-Ambriss note qu’en 2017, environ 21 650 femmes ont effectué une mammographie durant les quatre mois de la campagne contre 9 700 en 2016. « Et ce principalement parce que la campagne a été prolongée, passant de trois à quatre mois, précise-t-elle. Mais aussi parce que la campagne a revêtu l’année dernière un aspect public (la campagne avait été lancée lors d’un événement sportif à la Cité sportive). » Plus encore, une étude menée par le ministère de la Santé en 2018 a montré que « 45 % des femmes âgées de plus de 40 ans ont effectué une mammographie au moins une fois au cours de leur vie, contre 11 % en 2002 ». Ce qui a permis de détecter de plus en plus le cancer à un stade précoce : dans 70 % des cas, selon le ministère de la Santé.

Rappelons que le cancer du sein est la tumeur la plus fréquente chez la femme. Selon le Registre national du cancer du sein, 2 400 nouveaux cas de cancer du sein ont été diagnostiqués en 2015, contre 1 900 en 2010 et 1 300 en 2003.


Pour plus d’informations sur la campagne, appeler le ministère de la Santé au 1214.




Pour mémoire

Serena Williams enlève le haut pour promouvoir le dépistage du cancer du sein

Le cancer, un fléau en progression « alarmante » dans le monde

Une étude identifie des gènes qui augmentent le risque d’une forme agressive du cancer du sein

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué