Dernières Infos

Contre-attaque de l'EI dans sa dernière poche dans la province de Deir ez-Zor

AFP
10/10/2018

Le groupe Etat islamique (EI) mène mercredi une contre-offensive dans sa dernière poche dans la province de Deir ez-Zor, dans l'est de la Syrie, face à une force arabo-kurde soutenue par Washington, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Cette ONG a affirmé à l'AFP que les jihadistes ont "réussi à enlever 35 combattants" de l'alliance arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS), et "à en tuer au moins dix", mais les FDS ont démenti tout enlèvement.

"Aucun combattant des FDS n'a été pris en otage par l'EI sur le front de Deir ez-Zor. Il s'agit d'informations infondées", a assuré à l'AFP le responsable médiatique des FDS, Moustafa Bali.

Par ailleurs, les Unités de protection du peuple (YPG), milice kurde colonne vertébrale des FDS, ont annoncé qu'un de leurs combattants français, Farid Medjahed est mort le 6 octobre près de la localité de Hajine dans le cadre des combats menés contre l'EI. Farid Medjahed, né à Marseille, s'était rendu en Syrie pour un "court séjour", selon les YPG, qui n'ont pas précisé la date de son arrivée ni son âge.
Des centaines d'étrangers ont rejoint la force arabo-kurde luttant contre l'EI ces dernières années. En février, les YPG avaient annoncé la mort de trois ressortissants étrangers, un Français, un Espagnol et un Néerlandais.

Le dernier réduit de l'EI dans la province de Deir ez-Zor fait depuis un mois l'objet d'une offensive des FDS avec le soutien de la coalition antijihadistes conduite par les Etats-Unis.

"L'EI a réussi à avancer sur le terrain", aidé par les conditions climatiques qui ont "empêché l'aviation de la coalition (internationale) de mener des frappes" ciblant les jihadistes, a ajouté M. Abdel Rahmane.

Une tempête de sable s'est abattue mercredi sur la province de Deir ez-Zor. Il ne s'agit pas de la première fois que l'EI saisit l'occasion pour contre-attaquer, profitant de l'absence, dans ces conditions, de couverture aérienne aux combattants au sol.

Les FDS ont lancé le 10 septembre la phase III de l'opération "Roundup", lancée en mai dernier dans l'objectif d'éradiquer toute présence de l'EI dans l'Est syrien. Les combats ont fait jusque-là 267 morts parmi les jihadistes, contre 139 combattants des FDS.

Après avoir contrôlé de vastes territoires en Irak et en Syrie à partir de 2014, l'EI est désormais acculé dans de derniers réduits désertiques.

La guerre en Syrie a fait plus de 360.000 morts depuis son déclenchement en 2011. 

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué