X

Liban

Hamadé à Aïn el-Tiné : Joumblatt a facilité au maximum la formation du cabinet

OLJ
10/10/2018

Le ministre de l’Éducation et membre du bloc parlementaire du Rassemblement démocratique, Marwan Hamadé, a affirmé hier que le chef du PSP, Walid Joumblatt, a facilité au maximum le processus de la formation du gouvernement. « Ses dernières prises de position sont très significatives », a-t-il ajouté.

« Cessons de bâtir des châteaux de cartes. La conjoncture actuelle ne permet pas ce luxe à l’heure où la dette (publique) s’accroît à tout moment en raison du gaspillage, de la corruption et des dépenses arbitraires. Ni les conférences ni personne ne nous sauvera. Le compromis est nécessaire, et il n’y a pas de honte à faire des concessions au profit du pays », avait écrit lundi M. Joumblatt sur son compte Twitter avant de supprimer le tweet. S’exprimant à l’issue d’un entretien avec le président de la Chambre, Nabih Berry, en présence de membres du bloc parlementaire du PSP, M. Hamadé a estimé qu’« il n’y a pas de nœud druze ». « Même si nous nous basons sur les critères du chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, nous verrons que les trois sièges druzes nous reviennent », a-t-il ajouté. « Le nœud est connu et il est chez celui qui essaie de mettre la main sur la décision gouvernementale pour les quatre prochaines années, et toutes les forces politiques refusent cela », a-t-il conclu.

Sur un autre plan, M. Hamadé a fait part au chef du législatif de l’intention de son bloc de présenter une proposition de loi visant à prolonger le délai de l’enseignement gratuit dans les établissements publics jusqu’au niveau secondaire. « Un enseignement obligatoire et gratuit est assuré jusqu’au niveau du certificat du brevet. Mais à l’ombre des conditions économiques et sociales et de l’incapacité du ministère des Affaires sociales à couvrir les frais imposés aux étudiants de l’enseignement secondaire, en particulier les moins aisés, nous finissons par solliciter l’aide de donateurs internationaux », a-t-il rappelé, avant de poursuivre : « Nous pouvons, avec un budget modeste, assurer la gratuité de l’enseignement dans les établissements publics pour tous les niveaux. »

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants