Rechercher
Rechercher

À La Une - Yémen

Un ministre yéménite rappelle au gouvernement libanais sa décision de se distancier des conflits

"Le Hezbollah a transformé la banlieue-sud en une plateforme médiatique pour les rebelles", dénonce Mouammar al-Iryani. 

Des rebelles houthis à Sanaa, au Yémen, le 18 juin 2017. Photo AFP/Mohammed Huwais/Getty Images

Le ministre yéménite de l'Information, Mouammar al-Iryani a interpellé le gouvernement libanais, tout en critiquant le Hezbollah et son soutien à la milice chiite des houthis, rappelant la décision de Beyrouth de se distancier des conflits de la région. 

"Le Hezbollah, qui fait partie du gouvernement libanais, ne se contente pas d'apporter un soutien logistique aux combattants de la milice houthie pro-iranienne, mais a transformé la banlieue-sud en une plateforme médiatique pour les rebelles afin d'attaquer la coalition menée par l'Arabie saoudite", a écrit le ministre yéménite sur son compte Twitter.  "J'appelle le gouvernement libanais et le ministre libanais de l'Information à respecter la politique de distanciation à l'égard des conflits dans la région et à intervenir pour arrêter les activités subversives et provocatrices de la milice houthie pro-iranienne au Liban, qui bénéficie d'une couverture politique, sécuritaire, et d'un soutien financier du Hezbollah".

"J'appelle le gouvernement libanais à arrêter la diffusion de la chaîne al-Massira et les sites Internet relevant de la milice houthie, a-t-il ajouté. Ces activités illégales contribuent à prolonger la guerre et nuisent à la sécurité et à la stabilité du Yémen et aux relations entre les deux pays et les deux peuples frères". 

Les rebelles houthis, issus de la minorité zaïdite (une branche du chiisme), sont soutenus par l'Iran qui dément toutefois leur fournir un appui militaire. L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, piliers de la coalition sunnite qui intervient depuis 2015 au Yémen pour aider les forces progouvernementales, assurent que le Hezbollah a envoyé des combattants dans ce pays auprès des houthis, ce que le parti chiite dément.


Pour mémoire 

Face à Nasrallah, les milieux souverainistes s’attachent à la distanciation

Guerre du Yémen : ce qu’en dit un houthi de passage au Liban...

La coalition met en œuvre sa stratégie d’étouffement contre les houthis à Hodeida


Le ministre yéménite de l'Information, Mouammar al-Iryani a interpellé le gouvernement libanais, tout en critiquant le Hezbollah et son soutien à la milice chiite des houthis, rappelant la décision de Beyrouth de se distancier des conflits de la région. "Le Hezbollah, qui fait partie du gouvernement libanais, ne se contente pas d'apporter un soutien logistique aux combattants de la...

commentaires (2)

MAIS RIEN NE PEUT M,INTERROMPRE. JE MANGE TOUT A LOISIR. ADIEU DONC ! FI DU PLAISIR QUE LA PLAINTE PEUT CORROMPRE ! INSPIRE DE LAFONTAINE

L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

15 h 30, le 01 octobre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • MAIS RIEN NE PEUT M,INTERROMPRE. JE MANGE TOUT A LOISIR. ADIEU DONC ! FI DU PLAISIR QUE LA PLAINTE PEUT CORROMPRE ! INSPIRE DE LAFONTAINE

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 30, le 01 octobre 2018

  • SE DISTANCIER DES CONFLITS AVEC LA MILICE INTERVENANT PARTOUT N,EST PAS POSSIBLE !

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    21 h 38, le 30 septembre 2018

Retour en haut