Rechercher
Rechercher

À La Une - Proche-Orient

Ahed Tamimi reçue par le Real Madrid, vives réactions israéliennes

Le club merengue n'a pas communiqué sur cette invitation sur ses réseaux sociaux ni sur son site internet.

Ahed Tamimi lors d'une cérémonie du journal du Parti communiste français L’Humanité, le 16 septembre à La Courneuve, en banlieue parisienne. Photo AFP

Le Real Madrid a suscité les critiques de responsables israéliens samedi en accueillant dans son stade, selon la presse, l'adolescente Ahed Tamimi, devenue une icône de la résistance palestinienne à l'occupation israélienne après avoir passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats.
Selon le quotidien espagnol spotif Marca, photo à l'appui, la jeune femme, âgée de 17 ans, en visite en Espagne cette semaine avec sa famille pour participer à différents événements sociaux et politiques, s'est vu offrir un maillot du Real et a posé sur des photos avec Emilio Butragueno, le directeur des relations institutionnelles du Real Madrid.

Le club merengue n'a, en revanche, pas communiqué sur cette invitation sur ses réseaux sociaux ni sur son site internet. Contacté par l'AFP, le Real n'a fait aucun commentaire, se référant à son site internet pour toute information officielle.


(Lire aussi : Ahed Tamimi, incarnation de la nouvelle forme de résistance palestinienne ?)


"Ahed Tamimi ne combat pas pour la paix, elle défend la violence et la terreur. Les institutions qui l'ont reçue et célébrée encouragent indirectement l'agression et non le dialogue et l'entente dont nous avons besoin. Je ne vais pas au Bernabeu aujourd'hui" (samedi), a dénoncé Daniel Kutner, l'ambassadeur d'Israël en Espagne, sur Twitter.
Emmanuel Nachshon, le porte parole du ministre israélien des Affaires étrangères, a lui qualifié de "honteux" l'accueil qu'a réservé le Real Madrid à Ahed Tamimi, qu'il considère comme "une terroriste incitant à la haine et la violence".

Ahed Tamimi avait attiré l'attention internationale avec la diffusion en décembre 2017 d'une vidéo la montrant frappant près de sa maison, en Cisjordanie, des soldats israéliens impassibles. Arrêtée puis condamnée à huit mois de prison par un tribunal militaire israélien, la jeune femme avait ensuite vu sa demande de libération anticipée rejetée en juin, avant d'être libérée fin juillet.
L'affaire a trouvé un large écho chez les Palestiniens comme les Israéliens. Les premiers louent en elle un exemple de courage face aux abus israéliens dans les territoires palestiniens occupés par l'Etat hébreu. Israël, qui occupe la Cisjordanie et Jérusalem-Est depuis plus de 50 ans, accuse de son côté la famille de l'adolescente, connue pour son militantisme, de manipuler la jeune femme.
Les organisations de défense des droits de l'Homme ont critiqué Israël pour la sévérité de la peine infligée à la jeune fille au regard des faits.


Pour mémoire
Ahed Tamimi : "Je n'ai rien fait de mal que je puisse regretter"

Ahed Tamimi agressée verbalement et psychologiquement, accuse sa famille

Salmane el-Herfi : Tamimi représente une génération qui refuse et rejette l’occupation

La confrontation entre Israël et les Tamimi s’envenime

Quand Ahed Tamimi devient la nouvelle Wonder Woman

Un artiste israélien censuré pour avoir comparé Ahed Tamimi à Jeanne d'Arc et Anne Frank 

Les Tamimi, une "vraie famille"? Israël aurait mené son enquête...    

Ahed Tamimi, la Palestinienne qui "vaut mille hommes"

Le Real Madrid a suscité les critiques de responsables israéliens samedi en accueillant dans son stade, selon la presse, l'adolescente Ahed Tamimi, devenue une icône de la résistance palestinienne à l'occupation israélienne après avoir passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats.Selon le quotidien espagnol spotif Marca, photo à l'appui, la jeune femme, âgée de 17 ans, en...
commentaires (8)

les mecs ? vous n'avez plus de coeur ou quoi ? cette gamine a baffé des soldats occupants -selon l'ONU, pas selon moi- sur le pas de sa propre porte !!! ca a le mérite d'être courageux et c'est reconnu comme tel. arretez de vous enfoncer.

Lebinlon

10 h 55, le 01 octobre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • les mecs ? vous n'avez plus de coeur ou quoi ? cette gamine a baffé des soldats occupants -selon l'ONU, pas selon moi- sur le pas de sa propre porte !!! ca a le mérite d'être courageux et c'est reconnu comme tel. arretez de vous enfoncer.

    Lebinlon

    10 h 55, le 01 octobre 2018

  • Ces chers Israéliens se couvrent de plus en plus de ridicule avec de telles déclarations. Tant mieux, de cette façon ils montrent à tous leur vrai visage de peuple terriblement complexé ! Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 21, le 30 septembre 2018

  • Je voyais les Israéliens plus intelligents que ca

    Eleni Caridopoulou

    14 h 49, le 30 septembre 2018

  • J'ai cherché désespérément sur le net et dans plusieurs langues des éventuels articles qui tracent les actes de terrorisme de cette adolescente ... Hélas je n'en ai trouvé aucun! Hormis un fait divers (ou un fait d'un hivers palestinien) cette gamine me dit-on, Gifle un soldat de l'état hébreu faisant son round dans les territoires colonisés. (Ne discutons pas ici des faits juridiques.. Qui peuvent sembler sterils) mais juste de la qualification des faits sur un plan humain! Cet acte (même si ce genre d'acte n'est etat ma tasse de thé) fait il de cette jeune fille un "terroriste" Un peu de sérieux donnera plus de crédibilité à tous, y compris à un état

    Sarkis Serge Tateossian

    14 h 43, le 30 septembre 2018

  • la paix israelienne = les palestiniens parqués dans zones "homelands", comme en Afrique du Sud

    Talaat Dominique

    13 h 55, le 30 septembre 2018

  • Quand on vit dans le mensonge collectif et institutionnalisé , pour un israélien c’est difficile de se taire. Mais c’est tant mieux, le monde voit leur réaction inappropriée et décalée.

    L’azuréen

    13 h 33, le 30 septembre 2018

  • ILS AURAIENT MIEUX FAIT DE SE TAIRE LES ISRAELIENS QUI VEULENT CONVAINCRE LE MONDE QUE CETTE JEUNNE FILLE RESISTANTE A L,OCCUPATION DE SON PAYS EST UNE TERRORISTE. LE MONDE VOIT ET JUGE !

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 47, le 30 septembre 2018

  • Quand certains ont encore de la conscience , ça dérange les prédateurs.

    FRIK-A-FRAK

    12 h 27, le 30 septembre 2018

Retour en haut