X

Moyen Orient et Monde

Salmane el-Herfi : Tamimi représente une génération qui refuse et rejette l’occupation

INTERVIEW EXPRESS

Trois questions à l’ambassadeur Salmane el-Herfi, représentant de la Mission de Palestine en France.

14/02/2018

Le procès de Ahed Tamimi, l’adolescente de 17 ans qui avait bousculé deux soldats israéliens en leur donnant des coups de pied et de poing, le 15 décembre dernier, a commencé hier à huis clos devant le tribunal militaire d’Ofer, en Cisjordanie occupée. Le procès pourrait prendre des mois, alors que la jeune fille restera en détention. Depuis la diffusion d’une vidéo, devenue virale sur les réseaux sociaux, où l’on aperçoit l’adolescente aux boucles blondes frapper les soldats armés postés devant sa maison, Ahed Tamimi est devenue l’icône de la lutte palestinienne contre l’occupation israélienne. Elle est inculpée d’une douzaine de chefs d’accusation, non seulement pour les faits du 15 décembre, mais également pour d’autres actes commis sur des soldats israéliens avant cette date (tels que des jets de pierres, des menaces ou des participations à des émeutes). Le point avec Salmane el-Herfi, représentant de la Mission de Palestine en France.

Pourquoi et comment Ahed Tamimi est-elle devenue une icône ?
Tout d’abord, elle a été arrêtée illégalement. C’est la nature de l’occupation israélienne dans sa campagne d’agression contre le peuple palestinien, qui essaye de se défendre et de défendre sa terre. Ahed Tamimi est devenue une icône du peuple palestinien, et surtout des jeunes parce qu’elle représente une génération qui refuse et rejette l’occupation. C’est à cause de cela que l’occupant israélien, et surtout l’armée, qui est une armée d’occupation, essaye de réprimer la résistance du peuple palestinien. Mais ils n’arriveront jamais à éteindre le flambeau de cette résistance. Ahed Tamimi et tous les enfants palestiniens sauront faire face à cette occupation atroce qui sera, je l’espère, la dernière occupation que le monde connaîtra.

Maintenir Ahed Tamimi en détention la rendra-t-elle encore plus populaire ?
Ce n’est pas notre objectif de rendre son image plus populaire. Notre objectif et celui de Ahed Tamimi est de se débarrasser de l’occupation. Nous voulons que le monde prenne conscience de la gravité de la situation, de la haine et la barbarie de l’armée israélienne contre une population civile et des enfants qui sont nés et qui ont grandi sous l’occupation. Le peuple palestinien et les enfants palestiniens n’ont qu’un objectif : vivre libres. C’est pour cela que nous faisons régulièrement appel à la communauté internationale.

La prison est-elle une étape obligée dans la lutte contre l’occupation ?
Dans l’histoire des familles palestiniennes, il n’y en a pas une qui ne soit passée par les prisons israéliennes. Le père de Ahed a décrit ce phénomène de la vie quotidienne des Palestiniens à travers les 50 ans d’occupation depuis juin 1967 et jusqu’à maintenant, dans ses diverses publications en tant qu’activiste. Tous les jeunes, aussi âgés ou plus âgés que Ahed, sont passés par les cellules israéliennes. Si je peux faire une comparaison un peu osée, ce que font les Israéliens avec les Palestiniens est un équivalent de ce qu’ont fait les nazis en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais nous ne voyons malheureusement pas un changement de la situation dans un avenir proche en raison de l’attitude du gouvernement israélien.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

Ahed sera l'institutrice qui expliquera aux jeunes et moins jeunes juifs d'Israël que le sionisme tel que pratiquer par leurs gouvernement ramène leur pays aux moyen âge et qu'il est temps qu'ils se réveillent et se soulèvent et mettent leurs mains dans les mains des Palestiniens au lieu de les rejeter.
Un très long et ardu chemin... Mais le monde évolue

Eleni Caridopoulou

Le nazisme est tombé et un jour la cruauté d'Israel va tombé

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants