Polémique

En Iran, un maire s'excuse pour une affiche avec des soldats israéliens

Le panneau affiché à Chiraz était censé commémorer la guerre contre l'Irak.

Un maire iranien s'est excusé après qu'un panneau installé dans sa ville, censé commémorer la guerre contre l'Irak, a montré par erreur des soldats israéliens. Photo Twitter/@IsraelPersian

Un maire iranien s'est excusé après qu'un panneau installé dans sa ville, censé commémorer la guerre contre l'Irak, a montré par erreur des soldats israéliens, a rapporté l'agence de presse Tasnim vendredi.

Le panneau affiché à Chiraz a été démonté mercredi soir, a indiqué Tasnim, proche des conservateurs. Il montrait une photographie de trois soldats en haut d'un rocher, accompagnée d'une citation d'un poème perse. La photo sur laquelle figurait à l'origine une soldate, a en fait été retouchée, selon la même source.

"Installer une affiche aussi odieuse pendant la semaine de la défense sacrée est une erreur impardonnable", a réagi jeudi Heydar Eskandarpour, le maire de Chiraz (sud-ouest), d'après Tasnim.

La "défense sacrée" est l'expression utilisée par l'Iran pour qualifier la guerre contre l'Irak (1980-1988). Les Iraniens ont récemment commémoré le début de ce conflit, déclenché par Bagdad le 22 septembre 1980, et qui a fait entre 650.000 et un million de morts.

"En plus de m'excuser auprès du noble et pieux peuple de Chiraz, je demande aux autorités d'enquêter sur les origines de cet acte suspect et d'en rendre compte au peuple rapidement", a ajouté le maire.

Selon l'agence iranienne Fars, deux responsables de la mairie en charge des relations publiques ont été renvoyés jeudi.

En Iran, les réseaux sociaux ont relayé de vives réactions.

"Les fusils M-16, les bretelles, les vêtements, les casques: tout appartient clairement à des sionistes. Tout ce que je peux dire c'est que vous avez commis une idiotie", a écrit un internaute iranien sur Twitter. Un autre internaute a appelé à punir rapidement "ceux qui ont commis cet acte odieux".


Lire aussi

L’Iran veut montrer ses muscles face à Israël

Trump contre l’Iran, mais sans le reste du monde


Un maire iranien s'est excusé après qu'un panneau installé dans sa ville, censé commémorer la guerre contre l'Irak, a montré par erreur des soldats israéliens, a rapporté l'agence de presse Tasnim vendredi.

Le panneau affiché à Chiraz a été démonté mercredi soir, a indiqué Tasnim, proche des conservateurs. Il montrait une photographie de trois soldats en haut d'un...

commentaires (3)

Toute cette histoire est bien drôle ! Irène Saïd

Irene Said

15 h 30, le 29 septembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Toute cette histoire est bien drôle ! Irène Saïd

    Irene Said

    15 h 30, le 29 septembre 2018

  • AFFICHES DE SOLDATS IRANIENS OU DE LEURS EQUIVALENTS ET CAMARADES ISRAELIENS... POINT DE DIFFERENCE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 32, le 29 septembre 2018

  • kif kif bourrico, c'est des colons qui se ressemblent

    George Khoury

    08 h 17, le 29 septembre 2018